Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

The Sinking Copyright : Nacon pas bunny

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Début 2014, Focus annonçait que Frogwares bossait sur Call of Cthulhu, un jeu dans l'univers de Lovecraft. Mais deux ans plus tard, le jeu basculait chez Cyanide. Du coup Frogwares s'est dit "Je vais m'en développer un moi-même de jeu Cthulhu, avec des tables de black-jack et des putes !". Et ils se sont mis à bosser sur The Sinking City. L'avantage du Mythe De Cthulhu est que la majorité des textes sont libre de droits.

Seulement ils avaient besoin de blé. Ils sont donc allés voir Bigben Interactive. L'éditeur français a accepté de distribuer le jeu sur PC, PS4 et XO tandis que Frogwares se chargerait d'auto-publier le jeu sur Switch et conserverait la propriété intellectuelle. En Mars 2019, le jeu était répoussé à Juin 2019 et la version PC devenait une exclu temporaire Epic Games Store. Le 27 Juin 2019, le jeu est sorti comme prévu sur Xbox One, PS4 et Epic Games Store et on l'a même testé. Fin de l'histoire ? Pas exactement. Attention pavé en approche.

Selon Frogwares, Bigben n'aurait pas exactement été le partenaire idéal, en premier lieu pour avoir payé Frogwares avec beaucoup de retard malgré le fait que ceux-ci auraient fourni les différents livrables en temps et en heure. En mai 2018, Bigben a racheté Cyanide. Suite à cela, Bigben aurait demandé à Frogwares de leur donner le code source de The Sinking City. La raison n'est pas donnée mais on se demande si ce ne serait pas pour le filer à Cyanide qui bossait alors sur Call of Cthulhu, le jeu utilisant le même moteur (UE4) et étant relativement similaire à The Sinking City. Frogwares a refusé et Bigben aurait arrêté de les payer pendant plus de quatre mois. Call of Cthulhu est finalement sorti fin octobre 2018 et a reçu un accueil assez froid.

Après la sortie de The Sinking City, Bigben Interactive aurait annoncé à Frogwares que les livrables précédemment acceptés seraient refusés. En refusant les livrables, Bigben peut ainsi prétendre que Frogwares n'a jamais fourni une version finale et donc refuser de leur payer leur part des bénéfices faits sur les ventes du jeu. Frogwares a attaqué Bigben en justice an août 2019 et s'est rendu compte que Bigben Interactive laissait entendre que la propriété intellectuelle de The Sinking City leur appartenait en virant le nom du développeur sur les boites des versions console et en enregistrant des noms de domaine ayant rapport au jeu dans le dos de Frogwares.



Encore plus fort : Bigben Interactive a produit une version JDR papier du jeu et l'aurait fait sans l'accord de Frogwares et en indiquant que le copyright leur appartenait. Pourtant il est clair que The Sinking City est la propriété de Frogwares. En février 2020, Bigben Interactive est devenu Nacon et a fait son entrée en bourse. Dans les documents d'introduction en bourse, Nacon explique qu'ils détiennent la propriété intellectuelle de The Sinking City. Accessoirement, Nacon essayerait aussi de s'approprier la licence Sherlock Holmes.

Les choses ont fini par péter pour de bon le 20 avril 2020, date à laquelle Frogwares a rompu son contrat avec Nacon pour les raisons évoquées plus haut. Cette rupture a été facilitée par les lois françaises adoptées suite à la pandémie. Nacon a tenté de la contester mais a été rebuté par le juge. Le 25 août 2020, pour éviter que Nacon continue de toucher du blé sur les ventes du jeu, Frogwares a fait retirer le jeu des boutiques Playstation et Xbox. La version PC est toujours disponible sur Origin et Gamesplanet car comme la version Switch, elles sont auto-publiées par Frogwares.

Selon le contrat en question, Frogwares devait fournir une version Steam du jeu. Après la première défaite en justice en juillet 2020, Nacon a fait appel et a perdu une nouvelle fois en appel en octobre 2020. La décision finale devrait arriver dans les prochains mois et si Nacon gagne, Frogwares sera forcé de fournir une version Steam du jeu. Mais le PDG de Nacon, Alain Falc, ne semble pas du genre patient car il aurait menacé Frogwares de leur fournir une version Steam le 28 Décembre 2020 sous peine de nouvelles actions en justice.

Frogwares a refusé et a donc été surpris de voir que le 26 Février 2021, le jeu était disponible sur la plateforme de Valve. Mais à force de faire des jeux avec des détectives privés, on finit par appendre un truc ou deux. Frogwares a donc téléchargé la version Steam et l'a inspecté. Frogwares a alors découvert qu'ils s'agissirait en fait de la version Gamesplanet maquillée comme une voiture volée. Nacon aurait donc piraté The Sinking City. La personne qui a uploadé le jeu sur Steam est Filip Hautekeete. C'est le fondateur et dirigeant de Neopica, un studio belge racheté par Nacon en Octobre 2020. Et devinez quel moteur ils utilisent ? L'Unreal Engine 4. Frogwares a fait une vidéo pour résumer le tout:



Frogwares a demandé à Valve de retirer le jeu de la vente en utilisant le DMCA, la loi américaine sur les copyrights. Valve s'est exécuté le 2 mars. La réponse de Nacon est tombée et elle est pour le moins surprenante. Nacon ne dément pas le hack ou la violation de propriété intellectuelle et explique qu'ils ont investi plus de 10 millions d'euros dans le jeu (dont 9 payés à Frogwares) et qu'ils sont le distributeur unique du jeu sur Steam.

Selon Nacon, Frogwares aurait tenté d'autopublier le jeu sur Steam. Toujours selon Nacon, la décision de la cour d'appel était en leur faveur et obligerait donc Frogwares à publier une version Steam. Nacon explique aussi que grâce à eux, les joueurs ont pu acheté The Sinking City sur Steam et que Frogwares a touché du blé sur les ventes. Enfin selon Nacon, toutes les décisions de justice ont toujours été en leur faveur.

Comme on est un peu aussi des détectives, on a cherché les décisions de justice en question et on est tombés sur celle de la cour d'appel d'octobre 2020. Elle commence par détailler la décision initiale de juillet 2020 qui est clairement en défaveur de Nacon. Celle de la cour d'appel est par contre mitigée. Elle explique que le contrat doit se poursuivre jusqu'à la décision finale du juge mais que Frogwares n'a pas à fournir de version Steam en attendant et peut continuer à vendre le jeu sur PC sur d'autres boutiques. Elle rejette aussi la demande de séquestre judiciaire de Nacon et ce dernier doit donc payer une petite fortune à Frogwares.

Au passage, si vous cherchez à comprendre pourquoi Frogwares, un studio ukrainien, est domicilié en Irlande, la réponse est simple : cela leur permet de vendre facilement leurs jeux dans l'Union Européenne. Accessoirement, l'Irlande était très généreuse niveaux impôts avec les boites de nouvelles technologies. La décision de justice finale va prendre encore un bon bout de temps mais en attendant, vous pouvez toujours acheter la version officielle de The Sinking City sur OriginGamesplanet et Switch. L'argent dépensé ira dans la poche de Frogwares alias "le studio qui a développé le jeu, à qui appartient la propriété intellectuelle et qui n'a pas créé de version pirate dans le dos des développeurs en utilisant un autre studio". Nacon aurait pu faire pire et demander à Cyanide de faire le hack...

Le jeu est aussi sorti sur PS5 et cette version (officielle) propose des graphismes améliorés, du 4K@60FPS et des temps de chargement plus rapides.

Rechercher sur Factornews