Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

ScummVM sur Wii ? Atari jaune...

ClémentXVII par ClémentXVII,  email  @ClementXVII
 
Quand Atari décide de ré-éditer quelques jeux pour enfants de Humongous Entertainment sur Wii (comme par exemple Sam Pijam), ils ne se doutent pas de l'imbroglio juridique dans lequel ils vont se retrouver. Tout ça parce que la société responsable du portage (Mistic Software) a préféré porter ScummVM sur Wii plutôt que d'effectuer ledit portage du jeu.

Quand quelques joueurs ont cru déceler la présence de ScummVM dans le jeu, ils ont contacté l'équipe responsable de ce bijou qui ont pu vérifier la véracité de leurs dires. Plus particulièrement, par la présence d'un bug spécifique à ScummVM version 0.9.0, et à certains commentaires de code présent dans les dump mémoire, ils ont pu confirmer que ScummVM était bel et bien utilisé pour faire tourner le jeu sur Wii ce qui, en soi, est une excellente marque de confiance pour la qualité du logiciel.

Le problème, c'est qu'aucune mention de ScummVM n'a été faite sur les boites du jeu, et encore moins dans la notice. En effet, on imagine mal Mystic Software claironner sur tous les toits qu'ils ont utilisé ScummVM pour réaliser leur contrat de portage de jeu. ScummVM étant développé sous licence GPL, cela n'interdit pas de le vendre dans un package commercial (après tout, GoG et Revolution le font). En revanche, il y a obligation de mentionner le nom du logiciel, d'ajouter la clause GPL dans le contrat de licence, ainsi que d'indiquer où et comment télécharger le code source.

Evidemment, on imagine mal Nintendo permettre tout et n'importe quoi à ses développeurs, et encore moins de leur permettre de mettre leur code source en libre accès. Non seulement il y a une clause interdisant l'utilisation de logiciels open source, mais la NDA qu'ils ont signé avec Nintendo fait en sorte qu'ils sont pied et poings liés avec eux.

Enfin, il y a donc eu rencontre devant le juge, et une solution à l'amiable a pu être trouvée (après qu'Atari ait tenté de soudoyer l'équipe de ScummVM), solution incluant le fait qu'Atari verse une grosse somme d'argent à la Free Software Foundation. L'histoire complète peut être lue sur le blog de sev, un des développeurs de ScummVM.
Rechercher sur Factornews