Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Nouveau jeu : Rebel Galaxy

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Erich Schaefer est accro à la création de studios de jeux. Il a co-fondé Blizzard North (fermé), Flagship Studios (fermé) et Runic Games (racheté par Perfect World). En mars dernier, il quittait Runic pour fonder Double Damage Games avec un autre co-fondateur de Runic, Travis Baldree. Etrangement cette fois son frère Max Schaefer n'est pas du voyage.

En tout cas ils ont dû bosser comme des dingues ces six derniers mois car ils ont présenté aujourd'hui le premier jeu de Double Damage et comptent le sortir en 2015 sur PC et PS4. Le titre s'appelle Rebel Galaxy et fait penser à un hack'n slash dans l'espace. Rebel Galaxy nous place dans la peau d'un capitaine de vaisseau spatial mais pas un petit coucou genre X-Wing. On est plus proche d'une frégate voir d'un star destroyer. A bord de son vaisseau, on parcourt la galaxie pour miner des astéroides, explorer des carcasses abandonnées, faire du commerce, faire des rencontres et combattre. Les combats sont une grande part du jeu ce qui plaira à ceux qui tombent de sommeil en jouant à X.

Le jeu est pensé pour le pad : on pilote son vaisseau avec le stick gauche et on tire avec le droit. Il y a deux types d'armes : les canons de côté et les tourelles. Comme pour les anciens navires de combat, les canons ne peuvent pas être orientés et tirent tout droit. Le nombre compense la précision et plus son vaisseau est gros, plus on peut avoir de canons. Les tourelles peuvent être contrôlées directement. En appuyant sur la gachette gauche, la caméra bascule en vue tourelle.

Comme les précédents jeux de Schaefer, l'univers de Rebel Galaxy est généré aléatoirement mais le jeu possède une histoire avec un début et une fin mais l'aspect RPG sera bien plus poussé que dans Diablo/Torchlight. Il y a aussi différentes factions et des personnages hauts en couleur qu'on rencontrera en fréquentant les bars de la galaxie à la Firefly. Les militaires chercheront à rétablir l'ordre par la force tandis que les pirates mettront le bordel parfois même au coeur de leur propre faction. Il n'est ni question de Kickstarter ni d'éditeur : le jeu est auto-publié et auto-financé probablement grâce aux 8,4 millions de dollars récoltés lors de la vente de Runic.

Bref tout cela sent très bon. Rebel Galaxy rejoint une longue liste de projets SF ambitieux (Star Citizen, Elite Dangerous, No Man’s Sky, Eve: Valkyrie, Enemy Starfighter...) et est porté par une équipe talentueuse.

Rechercher sur Factornews