Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Microsoft/Fez : Le prix du patch n'était "pas un obstacle"

Niko par Niko,  email  @nik0tine  
 
Jeudi, Polytron mettait en cause le système du XBox Live Arcade, et plus particulièrement la somme demandée par Microsoft (à priori, 40 000$) pour mettre à disposition un simple patch. C'était pour cette raison que le petit dev indé avait décidé de remettre en ligne un patch mangeur de sauvegardes pour 1% des joueurs plutôt que d'en faire certifier un nouveau.

Microsoft, qui a dû beaucoup apprécier de voir sa cuisine interne étalée au grand jour, réagit aujourd'hui avec une certaine habileté : ils indiquent appuyer à 100% Polytron et Trapdoor (le co-éditeur de Fez) dans leur décision.
[Ils] sont dans la meilleure position pour déterminer quel est le niveau de qualité acceptable pour leur jeu. Nous ne souhaitons pas discuter du prix des patchs sur XBLA, mais sachez que nous avons travaillé avec Trapdoor pour nous assurer qu'il ne s'agissait pas d'un obstacle.
Il y a de bonnes chances que cette joute verbale entre gentlemans s'arrête ici : le post initial de Polytron exposant le problème a été supprimé de son site, pour une question de "lisibilité" (vous pouvez retrouver le texte original sur notre news).

Cette grande gueule de Phil Fish (et avant lui Tim Schafer) nous aura au moins permis de comprendre pourquoi si peu de jeux XBLA étaient patchés une fois sortis. Selon PA Report, tous les dévs XBLA sont tous logés à la même enseigne : le premier patch est gratuit, à partir du second, il faut payer les fameux 40 000$ (a moins de négocier ferme avec MS). Le but étant d'éviter la valse des patchs, ce qui serait coûteux en terme d'infrastructure.
Rechercher sur Factornews