Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Micromania Games Show 08

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Chaque année, Micromania loue le hall 6 du parc des expositions pour organiser son salon. Ce n'est pas la GC ou l'E3 : c'est assez petit et il n'y a que les gros éditeurs. Mais le salon est bien rodé, bien géré et il y a un grand nombre de bornes.

Le nombre de places vendues est raisonnable ce qui fait que même un samedi de vacances scolaires, on ne se marche pas dessus et on a largement le temps de tester les jeux. En plus, il y a une nocturne le samedi soir jusqu'à minuit permettant de tester les jeux encore plus tranquillement. Et puis un salon dont les initiales sont MGS est forcément bien.

L'édition 2008 se termine lundi et voici un petit aperçu de ce qu'on peut y trouver. Commençons par un peu de Wii avec Skate It. Déjà graphiquement, c'est assez loin des vidéos qui ont été montrées. C'est du niveau PS2. Après l'utilisation de la Balance Board était sûrement une bonne idée sur le papier mais en vrai ce n'est pas génial. Les contrôles ont un temps de retard sur les mouvements qu'on fait ce qui rend le skate difficile à manoeuvrer. Les tricks sont nettement moins techniques et ça ne semble pas très naturel. Peut être qu'avec un peu d'entraînement on s'amuse mais j'en doute. Les Castle of Shikigami sont une série de manic shooters de Taito qui sont en 2.5D et qui sont désignés à la truelle. Le troisième opus (déjà sorti sur PC) sur Wii ne fait pas exception et ajoute un peu d'aliasing. Du coup, on distingue difficilement ce qui se passe entre les boulettes roses et vert clair (vif), le décor aux couleurs criardes et les ennemis moches. Au bout de dix minutes, on vendrait sa mère pour un bon Cave.

Wii against the music

J'aurais bien aimé tester Rythm Heaven. C'est la version DS de l'excellent Rythm Tengoku, un jeu GBA créé par l'équipe du premier Wario Ware qui mélange rythme et mini-jeux. Mais je n'entendais strictement rien à cause du vacarme assourdissant de Wii Music qu'on est donc allé tester. La bonne humeur de l'hôtesse n'arrivera pas à me faire oublier cette expérience traumatisante. C'est pire que ce qu'on a vu en vidéo. Ce n'est pas un jeu dans le sens où il n'y a ni score ni objectif. On se contente de jouer un morceau à la vitesse qu'on veut en agitant la Wiimote et le Nunchuk avec toute une série d'instruments. Il n'y a pas vraiment de technique et ce n'est pas spécialement mélodieux. La playlist fait peur. Vous avez rêvé de Frère Jacques dans un jeu musical ? Nintendo l'a fait. Remarque c'est pratique vu qu'elle doit être libre de droits...

Vite autre chose. Oublier. Tuer des gens. Plein. Oh tiens, Call of Duty 5 : World at War. On a pu tester deux niveaux de la version 360 en coop. L'écran est divisé bizarrement : ce n'est ni du split vertical ni de split horizontal. Chacun a son quart d'écran un peu comme dans cette vidéo. Il aura fallu attendre 5 opus pour faire du "coop of duty" mais ça valait le coup : c'est que du bonheur. C'est toujours aussi bourrin et débile mais faire l'aventure à plusieurs est un gros plus. Les environnements sont moins ouverts que dans CoD 4 mais il y a beaucoup de monde et ça explose dans tous les sens. En plus, Treyarch a conservé le système de score du mode arcade de CoD 4 et a ajouté le lance-flammes. C'est à CoD ce que le double canon scié est à Doom : l'arme ultime dont on use et abuse. Bref, c'était la bonne surprise du salon.

Vive la Résistance !

Sur le stand Sony, on trouvait des tonnes de bornes PS3 (dont un bon paquet qui étaient plantées...) qui faisaient tourner Resistance 2 en multi. Comme en plus les bornes étaient connectées au net, il a été possible de faire du team deathmatch à 60. C'est du très lourd. Le code réseau est impeccable, les niveaux sont bien conçus et les combats se concentrent rapidement autour de quelques points chauds où se déroulent des batailles hyper violentes. Comme ses petits camarades, le jeu possède un système d'XP en multi qui permet de gagner des points rien qu'en touchant un ennemi sans forcément le tuer. Le feeling des armes est sympathique et les graphismes correct, un cran en-dessous du solo afin d'assurer un bon 60 fps constant.

Mais pourquoi ont-ils mis les toilettes au milieu du salon ? Ah non c'est le stand Tecktonik : World Tour. On va dire que je n'ai rien vu. Damnation est jouable. C'est un TPS peu inspiré avec des combats mous, des armes sans aucune patate et un certaine rigidité dans les mouvements. Même en coop (le jeu devient très laid), on a du mal à s'amuser. James Bond : Quantum of Solace et Legendary sont aussi présents. Le premier est un FPS de Treyarch nous mettant dans la peau de James Bond et le second est un FPS créé par les développeurs de Turning Point : Fall of Liberty où on tue des bestioles légendaires. Dans les deux cas, passez votre chemin si vous aimez les FPS.

Auto-Focus

Allez plutôt chez Focus où Trackmania DS est jouable sur un bon paquet de bornes. C'est toujours aussi bon et Focus organisait un concours permanent très facile où on pouvait gagner des t-shirts TM et des jeux Focus. On pouvait aussi jouer à Trackmania Forever sur deux PC dans une configuration particulière : tri-écran, siège baquet et volant. Si le tri-écran est un plus indéniable, le volant n'est lui vraiment pas fait pour TM.

Guitar Hero World Tour et Rock Band (le premier...) étaient présents mais on vous en a suffisamment parlé. Par contre on a pu jouer à Left 4 Dead à 4. Shua vous a déjà parlé de la version PC mais là, c'était la version 360 qui était jouable et force est de constater qu'elle s'en tire très bien. Techniquement, le portage est impeccable et semble tourner à 60 FPS. Si vous êtes familier des FPS au pad, ça devrait passer tout seul d'autant plus que le jeu permet de faire des 180° en appuyant sur RB. Sinon, c'est toujours aussi bon. Ca faisait longtemps qu'on n'avait pas vu un FPS aussi frénétique et nerveux. C'est gore sans être exagéré et le jeu est ponctué de moments de folie où une vingtaine de zombies débarque de nulle part pour vous bouffer. Les précommandes du jeu ont explosé et c'est tout le mal qu'on lui souhaite.

Tout tout pour ma chéwii

Chez Sega, on peut s'essayer à Samba De Amigo et Sonic Unleashed. La version Wii de Samba de Amigo n'est pas géniale. Les graphismes n'ont pas bougé depuis la Dreamcast tandis que la détection de la position avec la wiimote-nunchuk est moins bonne qu'avec les maracas. Sonic Unleashed est sympathique. Il s'inscrit dans les lignées des Sonic Adventure à savoir un Sonic 3D ultra-speed avec du surf sur des rails et quelques passages en 2.5D. Le jeu ajoute le dash hérité des Sonic Rush et un système d'XP permettant de booster les carac' de Sonic-Garou. C'est très joli et moins directif qu'on ne le pense. Par contre je reste dubitatif sur l'intérêt de Sonic-Garou...

Terminons en beauté avec Gears of War 2 qui était jouable en multi (mode "zone de guerre") en 5 contre 5. Même si je continue de pester sur la lourdeur de certaines actions (comme courir), c'est toujours aussi marrant. Les cartes sont bien pensées et les duels de tronçonneuses promettent quelques bons moments. Deux nouvelles armes font leur apparition : le lance-flammes qui n'est pas très efficace et la Gatling. Cette dernière fonctionne à l'ancienne avec une manivelle et peut être posé sur un muret pour plus de précision. Elle fait de gros dégâts et me semble un poil déséquilibrée. On devrait en reparler prochainement.

Voilà pour cette édition 2008. Sachez qu'il y aussi du Lips, du LittleBigPlanet, du Far Cry 2, des tonnes de daubes casual, du Motorstorm : Pacific Rift... et plein d'autres titres à tester. On espère que GameStop ne va pas tout bousiller et on vous donne rendez-vous l'année prochaine.
Rechercher sur Factornews