Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

[MAJ] CD Projekt pointe au RSA-2048

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Un groupe de pirates a accédé aux serveurs de CD Projekt et a piqué tous leurs documents légaux, administratifs et comptables. Au passage, ils ont fait un tour sur leur serveur Perforce (un système de versionnage de fichiers très utilisé dans le milieu des JV car il supporte les gros fichiers sans problème comparé à Git) et ont piqué le code source de Cyberpunk 2077 et The Witcher 3.

Après coup, ils ont chiffré les données et ont posté une demande de rançon. Si CDP ne s'exécute pas, le groupe de pirates menace de balancer le tout sur Internet. CD Projekt a répondu en expliquant qu'ils sont en train de restaurer les serveurs en question grâce aux sauvegardes faites et qu'ils ne cèderont pas aux demandes. Ils ont aussi précisé que les données de joueurs ne sont pas contenues dans le hack. 

Si vous trouvez que ce genre d'affaires se multiplie, c'est normal : c'est le cas. Un des problème du travail à distance est le trou béant de sécurité créé en permettant aux employées d'accéder aux réseaux internes depuis une connexion distante et potentiellement depuis un ordinateur personnel. Le crunch complique encore plus les choses : quand on est sous pression histoire de sortir un patch à tout prix un vendredi soir, on a tendance à prendre des raccourcis et à oublier des consignes basiques de sécurité comme changer de mot de passe régulièrement ou se déconnecter du VPN entre deux commits.

[maj] : le code source (et les assets) de la version standalone du jeu de cartes Gwent seraient déjà dans la nature et les pirates auraient mis aux enchères celui de The Witcher 3 et de Cyberpunk 2077.
Rechercher sur Factornews