Magic Leap One est dispo aux US - Magic Leap - News - Factornews
Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Magic Leap One est dispo aux US

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Pendant 4 ans, Magic Leap a fait monter la sauce et a promis monts et merveilles à l'aide de vidéos bidonnées, d'une culture du secret et de grands noms de l'industrie cinématographique : Steven Spielberg, John Gaeta, WETA... Magic Leap a aussi profité de la résurrection de la réalité augmentée (des objets 3D sont superposés au monde réel sur un flux vidéo) grâce à Pokémon Go et d'apparition de la réalité mixte (des objets 3D sont superposés au monde réel, peuvent intéragir avec et sont rendus directement dans le champ de vision) avec HoloLens. Magic Leap a ainsi pu récolter 2,3 milliards de dollars en provenance de Google, Alibaba, de l'Arabie Saoudite... La promesse était de produire un appareil grand comme des lunettes et qui remplacerait à la fois sa TV, sa console, son PC et qui offrirait un monde augmenté comme dans les rêves/cauchemars des auteurs de cyberpunk.

Le premier produit vient de sortir. Il s'appelle Magic Leap One Creator Edition et il est disponible à $2300 dans quelques villes américaines. Selon les premiers tests, le moins qu'on puisse dire est que le retour à la réalité est brutal. L'appareil en question est divisé en deux parties reliées par un cable. La première est le casque en lui-même. Il est plus léger et confortable qu'un HoloLens mais ne permet pas de porter des lunettes. Pour ceux qui ont des soucis de vision, il faut acheter des verres de contact qu'on accroche au casque. Au niveau du champ de vision, il est question de 40 degrés horizontal et 30 degrés vertical. C'est 45% de plus qu'HoloLens mais ce n'est toujours pas le pied. La qualité d'image est meilleure qu'avec HoloLens mais les hologrammes se fondent toujours trop dans le décor.

L'autre partie est un boitier qu'on accroche à son pantalon et qui contient la batterie ainsi qu'une puce Nvida Tegra X2 épaulé par 8 Go de ram et 128 Go d'espace disque, le tout tournant avec une version modifiée d'Android. C'est la première fois que cette puce est utilisée dans autre chose qu'une voiture et elle dispose d'un GPU Pascal super costaud qui prend probablement en charge aussi une partie de l'analyse d'image. On ne sait pas encore grand chose à propos de la durée de vie de la batterie mais n'espérez pas un miracle. Pour contrôler le bousin, on peut utiliser des commandes vocales, des mouvements de la main ou la wiimote fournie avec. Magic Leap détecte son orientation et sa position ce qui est aussi inédit pour un appareil portable.

Et tout cela pour quoi? Pour l'instant pas grand chose. Il y a un jeu de tir, un bac à sable, un machin artsy fait en collaboration avec Sigur Rós et une appli pour la NBA. Bien entendu ce n'est que le début : le bousin a sa propre boutique d'applis et la présence d'un plugin pour Unity et pour Unreal Engine 4 fait que le nombre d'applis va rapidement augmenter. Selon mes sources, le portage d'une appli HoloLens vers Magic Leap est super simple. Mais le plus gros problème est que Magic Leap ne dispose pas encore d'une connectivité mobile (uniquement WiFi) et est prévu pour fonctionner uniquement à l'intérieur. Du coup un grand nombre d'applications pratiques sont tout simplement hors de question. A la place de la révolution promise, on se retrouve avec un jouet pour gens fortunés plus proche d'un HoloLens++ que du Lumière Virtuelle de Gibson. 

J'aurai bientôt l'occasion de tester l'engin par moi-même donc je ferai un test plus complet. Mais le vrai "magic leap" arrivera quand on aura trouvé des solutions (si elles existent) à des problèmes fondamentaux imposés par les lois de la physique en matière de taille des transistors, capacité des batteries et transmission des données. Et encore. On ne résoudra pas un problème purement psychologique : je fais partie des gens qui ne portent pas de lunettes et je ne veux pas en porter en permanence surtout si elles tentent d'afficher de la pub. Quant à l'appareil magique qui fait tout, il est déjà dans ma poche.

La vidéo du concept:


La première démo bidonnée:


Le résultat final:
Rechercher sur Factornews