Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Les jeudis de la technique

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Vous vous apprétiez à aller au bar pour enchainer les canons et/ou à faire une nuit blanche sur le mode New Game+ de The Witcher 3 avant de réaliser que demain on est vendredi et pas samedi. Du coup la soirée s'annonce nettement moins marrante. Heureusement on pense à vous et on a déniché quelques articles sympa qui parlent de code.

Le premier explique en détails comment les jeux de course de l'ère 8-16bits arrivaient à donner une impression de 3D. Je vous parle des Mach Rider, Outrun et autre Lotus Esprit Turbo. C'est super technique (il y a même des maths - simples) mais super intéressant. Au passage, on y apprend l'existence d'un clone open source d'Outrun, CannonBall. Cet article est une excellente base pour ceux qui veulent coder leur propre jeu de caisse néo-rétro.

Le second est encore plus pointu et parle de l'émulateur Dolphin pour GC/Wii. Précisément il décrit l'adoption de l'émulation haut niveau pour la partie sonore et des soucis rencontrés par les devs. Il y a deux manières d'écrire un émulateur : bas niveau et haut niveau. Un émulateur bas niveau va émuler les composants de la console d'origine afin de la recréer de manière logicielle. Cela permet d'avoir une excellente compatibilité avec les jeux d'origine mais plus la machine de base est complexe et plus il faut un CPU costaud. L'émulation haut niveau émule le fonctionnement globale de la machine et tente de le recréer. On obtient de bien meilleures perfs mais cela demande un travail de rétro-ingénierie de folie sous peine d'avoir une compatibilité merdique. Beaucoup d'entres vous ont découvert l'émulation haut niveau avec UltraHLE, le premier émulateur N64 capable de faire tourner les jeux avec un framerate décent.

Le dernier article est en fait une vidéo où The iBookGuy parle pixels et sprites pour expliquer comment les jeux des années 80 fonctionnaient. Il devrait faire d'autres vidéos dans le même style et se débrouille plutôt bien. Il rentre dans la technique sans trop s'égarer en donnant trop de détails.


Rechercher sur Factornews