Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Le bande ne passera pas

CBL par CBL, d'après Bloomberg  email  @CBL_Factor
 
On a longtemps pensé que l'ennemi numéro un des services comme OnLive serait le lag alors que l'ennemi est en fait la bande passante ou plutôt le contrôle qu'exercent les FAI sur cette dernière. Le streaming consomme énormément de bande passante.

En théorie ce n'est pas trop grave : les progrès en matière de fibre optique font qu'on arrive à faire circuler de plus en plus d'informations dans les tuyaux. Le problème est que les FAI ne veulent pas payer l'addition, surtout pour des services où ils ne touchent pas un rond. Alors ils agissent de deux manières : soit ils attaquent les fournisseurs de contenus, soit ils attaquent les internautes. Le fournisseur américain Comcast fait les deux. Ils ont réussi à faire raquer Level 3 Communications (qui s'occupe de Netflix) et font payer les internautes qui dépassent un certain seuil de téléchargement (250 Go/mois ce qui reste raisonnable).

Ces pratiques ne sont pas nouvelles. En France avant l'ADSL, le câble régnait sur le haut débit et proposait du 2 MB à ses utilisateurs tandis que la plèbe avait du 56K. L'arrivée de Napster a provoqué une forte augmentation de la consommation de bande passante. Les fournisseurs du câble ont alors diminué leur offre pour ne proposer que du 512K et ont facturé l'upload au-dessus d'un certain seuil.

OnLive a été un peu plus malin que Netflix en s'associant très tôt à des FAI (le but est que OnLive se retrouve un jour dans une box) mais les utilisateurs d'OnLive qui sont chez un FAI concurrent au FAI partenaire d'OnLive risquent de payer l'addition.

Le plus gros consommateur de bande passante au monde, Google, a aussi pris les devants en allant frapper à la porte de Verizon. Ils sont en train de mettre en place un accord qui risque de briser les règles de neutralité du net. En clair, le contenu Google (surtout Youtube) aura priorité sur le réseau Verizon. Tout dépend maintenant de la Federal Communications Commission. Si vous êtes au chômage, il est temps de vous reconvertir en admin réseau car si la FCC valide cette accord, Internet risque de devenir un réseau très compliqué à gérer.
Rechercher sur Factornews