Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

La république numérique de la censure

Niko par Niko,  email  @nik0tine  
 
Le gouvernement fait une fois de plus preuve de sa grande connaissance du réseau internet en adoptant en première lecture à l'assemblée la Loi sur l'Economie Numérique (LEN), une loi que l'on pourrait résumer en quelques mots : fermez vos gueules, ouvrez vos portefeuilles.

Le texte prévoit ainsi de transformer les hébergeurs en censeurs : sur simple demande d'un tiers, le prestaraire aura la possibilité (la quasi-obligation devrait-on dire au regard des peines encourues) de fermer l'accès d'un site web. On imagine ce que ça pourrait donner avec un site du type défense-conso. On a aussi droit à un joyeux fliquage du contenu, au cas où il vous prendrait l'idée d'aller héberger votre site à l'étranger. Initiative à la base louable puisque visant à limiter l'accès aux sites pédophiles, le texte trop flou pourrait s'appliquer dans bien d'autres cas, comme les appels au boycott d'une marque.

Bref, on ne sait pas trop si la loi a été adoptée pour cause d'incompétence grave (méconnaissance du dossier "internet") ou simplement pour abonder dans le sens de gros lobbys commerciaux. Le texte qui sera présenté au sénat mi-avril. En espérant qu'ils fassent preuve de plus de bon sens que leur collègues, je vous encourage à lire le décryptage du projet de loi concocté par l'association ODEBI.

  • Pétition ODEBI
  • La LEN pour les nuls (PDF)
  • Décryptage par Vie-Privee.org (long mais instructif)
  • Rechercher sur Factornews