Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

L'Etat français au secours des développeurs

Joule par Joule,  email  @j0ule  
 
La semaine dernière, l'APOM et d'autres associations de développeurs français se sont réjouis du vote par l'Assemblée du fameux CIP (Crédit d'Impôts Production), qui marque symboliquement le passage du jeu vidéo du statut de loisir débile à celui d'oeuvre culturelle. Plus concrètement, il est surtout question ici de pognon, puisque ce crédit devrait réduire la voilure de 20% du coût d'un développement, dans la limite d'un plafond de 3 millions d'euros. Cela permettrait de relancer l'industrie en France et d'éviter la fuite des talents, notamment vers l'Amérique du Nord.

Tout ceci, c'est la théorie, et la première difficulté sera de faire passer la pilule à Bruxelles, le texte ayant besoin d'être avalisé par la Commission Européenne avant de rentrer en application.

La deuxième difficulté sera de définir quels sont les projets qui vont bénéficier de ces facilités, puisque le critère de sélection reste vague : il faut que le jeu ait une "dimension culturelle". Ce qui nous fait craindre que les gros studios français, dont les patrons sont à la tête des associations françaises se réservent une belle part du gâteau, ne laissant que des miettes aux plus petits.
Rechercher sur Factornews