Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Intel se fait dépucer

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Anandtech a publié son test du Intel i7-11700K, un processeur 8 coeurs/16 threads pour ordinateurs de bureau annoncé il y a peu. Le gag c'est que ce test ne devrait pas exister : en théorie l'embargo court jusqu'au 30 mars, date à laquelle la puce devrait être commercialisée.  Seulement voilà : la puce en question est déjà en vente chez un distributeur allemand. Du coup Anandtech a fait chauffer la CB et a acheté sa propre puce ce qui rend l'embargo caduque vu que l'information est déjà "publique".

Mais les conclusions du test sont plus inquiétantes que la manière dont il a été réalisé. Mis à part quelques rares cas de figures, le i7-11700K est moins rapide que son équivalent chez AMD, le Ryzen 7 5800X, même pour le jeu vidéo. Pire encore, il est même parfois plus lent que le i7-10700K. Et ce n'est pas tout. Alors que le Ryzen 7 5800X tape des pointes à 140W, le i7-11700K atteint facile les 225W. Le seul truc qui sauve le i7-11700K est le fait que le 5800X est dur à trouver mais le même site allemand le vend 439 euros contre 459 pour le i7-11700K.

Au fond, c'est assez logique : Intel a beau utiliser une nouvelle architecture, ils continuent d'employer une finesse de gravure de 14nm comme les puces Skylake sorties en 2015. Et la domination d'AMD n'est pas prête de s'arrêter. On rappelle que pour les puces Zen 3 (comme le Ryzen 7 5800X), AMD a pu améliorer les performances comparé à Zen 2 sans changer de finesse de gravure.

Mais pour les puces Zen 4 qui devraient sortir en fin d'année, AMD devrait adopter le 5nm et creuser l'écart avec Intel. Les puces Zen 4 devraient aussi supporter la DDR5. En plus d'être plus rapide, la DDR5 devrait consommer moins. Encore plus fort : jusqu'à la présent, le contrôle d'erreur était optionnel. Il fallait acheter de la mémoire dite ECC mais avec la DDR5, le contrôle d'erreur sera standard donc tous les modules mémoires le supporteront à condition d'avoir la carte mère et le CPU qui va bien. Chez Intel, le support de l'ECC est réservé aux CPUs Xeon (gamme professionnelle) ce que Linus Torvald trouve totalement idiot. Mais chez AMD, tous les CPUs Zen supportent l'ECC.

Le contrôle d'erreur permet entre autres d'éviter d'être vulnérable à un bit flip. Un bit flip se produit quand un êvènement pertubateur modifie un 0 en 1 ou un 1 en 0 dans une zone mémoire de manière involontaire.  Les conséquences peuvent être plus ou moins graves en fonction de la zone mémoire touchée (rendu qui plante, PC qui crashe...). Le rayonnement cosmique est souvent la cause de ces bit flips et le fait que les ordinateurs ont de plus en plus de RAM utilisant des transistors de plus en plus fins ne fait qu'augmenter le problème.
Rechercher sur Factornews