Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

[Hors Sujet] Reznor 1911

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Nine Inch Nails a 20 ans, 20 ans d'albums plus fous et originaux les uns que les autres, 20 ans de prises de bec avec les maisons de disques, 20 ans de tournée à travers le monde, 20 ans que tout le poids de NIN repose sur les épaules d'un seul homme, Trent Reznor, car comme tout connaisseur le sait : "Nine Inch Nails is Trent Reznor". Auteur, compositeur, producteur, interprète quasi-unique de tous les albums de NIN et capable de jouer d'un bon paquet d'instruments, il sait à peu près tout faire et a même fait tout le sound design de Quake (d'où le nailgun et le logo NIN sur les boites de munitions de cette arme).

Quoi qu'il en soit, le Trent est un peu fatigué et compte arrêter l'aventure NIN. La tournée en cours s'appelle d'ailleurs Wave Goodbye et elle est passée par Paris au Zénith hier soir. Pour cette dernière tournée, Trent s'est entouré de Robin Finck (guitare), Justin Meldal-Johnsen (basse) et Ilan Rubin (batterie), un prodige à 6 bras qui fêtait ses 21 ans ce soir là et qui a eu le droit à deux filles dans le plus simple appareil (si on excepte le string).

C'était assez surréaliste de voir ça dans un concert de NIN. Trent lui-même était étonnant : on l'a rarement vu aussi chaleureux et communicatif avec son public. Pour le reste, c'était du NIN au meilleur de sa forme, un set d'1h40 de pure folie. Passant de morceaux surexcités propulsés par des guitares qui crachaient des riffs sortis d'outre-tombe à des morceaux super planants capables d'hypnotiser le public, un Trent débordant d'énergie et son groupe ont retracé les 20 ans de NIN depuis l'époque du fabuleux The Downward Spiral jusqu'au récent Year Zero. Que cette tournée soit vraiment la dernière ou non, il faut aller les voir. Les versions Live de leurs morceaux transcendent les versions studio et sont bien plus punchy. Ca tombe bien, le pape du metal indus' et ses potes reviennent faire un tour en France le 28 juillet aux Arènes de Nîmes.

Le set :

Somewhat Damaged
Terrible Lie
Heresy
March Of The Pigs
Reptile
Becoming
I'm Afraid Of Americans
Burn
Gave up
La mer
Fragile
Non entity
Gone/still
The way out is through
Wish
Survivalism
Physical
The Day The World Went Away
Hurt
The Hand That Feeds
Head Like a Hole
Rechercher sur Factornews