Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

[Hors-Sujet] Indie Game : The Movie

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
C'est hier qu'est enfin sorti Indie Game : The Movie, documentaire réalisé par le duo canadien composé de James Swirsky et Lisanne Pajot. Ce film suit de près durant quelques mois quatre grands noms de la scène du jeu indépendant : Jonathan Blow (auteur de Braid), Phil Fish (créateur de Fez) et Edmund McMillen et Tommy Refenes (le duo de la Team Meat ayant accouché de Super Meat Boy). Ces jeux, et leurs créateurs, n'en sont pas au même point : Braid est déjà sorti depuis quelques années (n'espérez d'ailleurs pas apercevoir quoi que ce soit de The Witness), Super Meat Boy est en plein rush final avant sa parution et Fez est lui encore dans le flou le plus total.

Ça paraîtra sûrement évident à certains, mais Indie Game : The Movie n'est en rien le making-of de ces jeux. Certes, on parlera brièvement de game design, mais ce n'est pas le coeur du film. Car ici, ce qui intéresse les réalisateurs, ce sont les humains derrière ces jeux, et ce qu'ils ont vécu durant leur développement. Tout ceci est filmé sans artifice - du moins, sans trop d'artifice : si la Team Meat et Blow sont touchants de naturel, Phil Fish apparaît vraiment comme un punk poète maudit un peu poseur sur les bords. Si vous n'étiez pas fan du bonhomme à la base, ce n'est pas ce film qui le rendra plus sympathique à vos yeux.

Indie Game : The Movie est un remarquable documentaire, à voir bien évidemment si vous êtes joueur, mais qui grâce à sa mise en avant des humains plutôt que de leur création devrait être en mesure de séduire un plus large public. Pour vous le procurer, vous pouvez aller sur iTunes, sur Steam, ou directement sur le site officiel pour acheter une version sans DRM. On vous rappelle aussi que si vous voulez absolument le voir dans une salle de ciné, le film sera diffusé à Paris à la fin du mois.