Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

[Hors Sujet] Concert YMCK

Joule par Joule,  email  @j0ule  
 
En ce moment se déroule à Nîmes L'Expérience Japonaise, une biennale qui permet de découvrir une grande variété d'artistes issus du pays du soleil levant : chanteurs, musiciens, danseurs et autres se sont donnés une nouvelle fois rendez-vous pour cette seconde édition.

Et pour l'ouverture, nous avons eu droit à un concert de YMCK. YMCK c'est quoi ? Trois individus un peu fous passionnés de musique 8-bit, de pixel arts et de consoles retro. Ca donne un mélange complètement déjanté. Les p'tites vieilles qui avaient "adoooooré" la première partie Kentaro!, danseur solo mêlant hip hop et danse traditionnelle avec "une telle maîtrise de son corps, tout en puissance et en souplesse", elles en ont pris plein la tronche au point d'en faire fuir quelques unes au bout de trois morceaux.

On attaque d'emblée par un rapide historique de la Famicom sur l'écran géant qui accompagne les trois artistes. On apprécie au passage qu'ils aient fait l'effort de traduire absolument tous les textes de leurs vidéos en français pour l'occasion. Naissance et explosion de la console, explication du son 8 bit, puis évocation de ces vieilles machines en tant qu'instrument. On finit par une carte du monde qui zoome sur Nîmes, capitale 8-bit lez temps d'une soirée, le set peut commencer.


On voit donc arriver ces trois hurluberlus sous les hourras du public (sauf des petites vieilles, évidemment). Les deux mecs vont se poser derrière leurs Mac respectifs, clavier portable sous le coude, tandis que la chanteuse se pose au centre, vêtue dans une tenue étrange, entre Toad et hôtesse de l'air. Ca commence sur les chapeaux de roues avec Tetraminom, bien évidemment inspirée de Tetris, et on enchaînera pendant une petite heure sur des thèmes différents : Mario Kart, Space Invaders et consorts. Les solos se font au clavier, voire même directement à la manette Famicom. Le jeu de scène est plutôt sympa, jouant parfois avec la vidéo diffusée sur l'écran géant derrière eux. Les clips diffusées en arrière plan sont d'ailleurs tous réussis, faisant la part belle aux graphismes d'époque. On aura même droit à leur célèbre reprise de "Cette année là" de Claude François, dont la chorégraphie a été pixelisée, rendant les trois quarts de la salle complètement hilares et conquis, le dernier quart restant bouche bée et circonspect. Seul petit reproche que l'on peut faire à ce live bien sympathique, les meilleurs morceaux du groupe sont concentrés dans la première moitié, au lieu d'avoir un set crescendo. On ne boudera toutefois pas notre plaisir, ce fut vraiment rafraichissant.

L'Expérience Japonaise se poursuit jusqu'à dimanche à Nîmes. Si vous êtes dans le coin, n'hésitez pas à y faire un tour. Il reste encore pas mal de bons trucs à voir.





Rechercher sur Factornews