Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

git add steamos.c; git commit;

Arnaud par Arnaud,  email  @drsynack
 
Qu'on aime Steam ou pas, on ne peut pas nier que la plateforme digitale de Valve est un trublion sympathique dans le PVM (Paysage Vidéoludique Mondial, un mélange de PAF et VDM). Ça a réveillé nos amis de EA (Origin), Ubisoft (UPlay, aussi surnommé "ULol" dans les milieux académiques), d'acheter plus de jeux à 5€ qu'on ne peut en terminer, et permet à des p'tits indépendants qui n'en veulent de se faire connaitre par 65 millions de joueurs potentiels. Bref, moi j'aime bien.

On vous avait parlé des Steam Machine, qui ne seront ni plus ni moins que des PC petits formats optimisés pour refroidir en silence des GPU de bourrin. La vraie nouveauté c'est la distribution Linux que Valve met en branle: SteamOS. Un acteur du marché, des brouzoufs plein les poches, qui s'investit dans Linux? Yes, please!

Et ça ne risque pas tomber à l'eau de si tôt, car, et c'est la qu'arrive la news (merci d'être resté avec nous), Valve rejoint la Fondation Linux. On se calme, on se calme, posez cette bouteille de champagne.

La Fondation Linux, en dehors de payer les mecs genre Linus Torvald pour leurs services à l'humanité, a pour but de promouvoir le noyau de l'OS le plus utilisé au monde. Elle permet aussi de définir des standards de développement ou de communication au sein du système d'exploitation - pour que tout fonctionne bien, en gros. Voir Valve y débarquer pour défendre la cause du jeu vidéo, c'est un peu avoir l'assurance de la pérennité de cette plateforme pour le futur du jeu vidéo. Et ça c'est bien.
Rechercher sur Factornews