Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Gears Of Fallujah

CBL par CBL, d'après 1UP  email  @CBL_Factor
 
Après les réactions négatives suscitées par Six Days in Fallujah, des soldats de l'US Army ont réagi pour défendre le jeu. Le sergent Kevin Smith explique qu'il espère que le jeu permettra aux civils de se rendre compte ce qu'était vraiment cette guerre. Il espère aussi que les joueurs qui y auront joué auront plus d'empathie pour les vétérans dont le taux de suicide au retour d'Irak est affolant.

Le sergent John Mundy voit dans le jeu un nouveau moyen d'entraîner les troupes (le rêve éternel des militaires : la guerre présentée comme un jeu) pour apprendre une chose ou deux aux soldats comme les règles d'engagements. Enfin, le sergent Casey J. McGeorge qui a passé 36 mois en Irak ne voit pas de problème avec le jeu et croit que ça peut être une bonne chose pour les vétérans et la guerre en général (!!!) tant que c'est aussi réaliste que possible.

Et là on rigole un grand coup. Shacknews et d'autres grands journalistes ont assisté à une présentation du jeu. En quelques instants, tout le bullshit marketing à base d'ultra-réalisme a volé en éclat. Il a laissé place à la réalité, un TPS bien gras fortement inspiré de Gears of War avec des soldats qui courent au milieu de la rue sous les tirs ennemis, qui se refont une santé en se mettant à couvert après s'être pris une demi-douzaine de balles ou qui dégomment les bâtiments avec une cadence de tir hyper rapide à coups de lance-grenades le tout sur fond de musique hip hop/rock. Il n'y avait ni côté survival ni choix moral délicat. Le jeu devrait sortir cette année aux US. Konami ne sait pas encore si le jeu sortira en Europe.
Rechercher sur Factornews