Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Embracer dépense sans compter

Frostis Advance par Frostis Advance,  email  @FrostisAdvance
 
Si la plupart des sociétés font un petit bilan de fin de trimestre en annonçant les prochaines perspectives afin de rassurer les actionnaires, chez Embracer Group, on continue de dépenser sans compter. Et ce, sans même construire un parc avec des dinosaures. 

Cette fois-ci, Embracer Group s’est offert pas un, ni deux, mais trois studios. Le premier, et probablement celui qui fait le plus de bruit, c’est The Gearbox Entertainment Company, qui comprend Gearbox Software, Gearbox Publishing et Gearbox Studio Québec. Avec ses 550 employés, il s’agit d’une acquisition proposant du développement de jeux maison, comme la série des Borderlands, les Brothers in Arms, ou encore d’autres titres comme Duke Nukem et Homeworld. Du côté de l’édition, c’est déjà plus récent avec une activité qui a débuté en 2018 avec We Happy Few, puis Risk of Rain 2 (2019), Godfall (2020) et les prochains Tribes of Midgard (2021) et Homeworld 3 (2022). 

Une belle acquisition à hauteur de 363 millions de dollars, sans compter les futurs bonus et actions distribués en fonction des résultats sur les 6 prochaines années, la facture pourrait atteindre le milliard de dollars. D’ailleurs, on pourrait s’en étonner, puisque sur la période de janvier à septembre 2020, Gearbox a réalisé un chiffre d'affaires de 155 millions de dollars, pour un bénéfice de 50 millions de dollars. On est loin du milliard, mais il faut voir cela sur la durée. Randy Pitchford reste à la tête du groupe, ce qui est toujours une bonne chose.

L’autre rachat d’Embracer Group concerne Aspyr Media. Un rachat de 100 millions de dollars, plus 350 millions de bonus selon les performances, pour ce studio spécialisé dans le portage de jeux. Ce studio Texan de 140 personnes a l’habitude de travailler pour de grosses sociétés, comme LucasArts, 2K Games, Activision, Gearbox Software, et donc de porter des Call of Duty, Sid Meier's Civilization, SimCity, Borderlands et même des jeux Star Wars. D’ailleurs, ils ont annoncé il y a peu développer un jeu avec 70 millions de dollars de budget, pendant qu’une rumeur parle d’Aspyr comme étant le studio étant au travail sur le prochain Star Wars: Knights of the Old Republic.. Si cela se confirme, Embracer Group doit déjà se frotter les mains.

Enfin, comme il restait 650 millions de dollars dans le tiroir et 125 millions sur l’étagère sous forme de bonus, Embracer Group s’est offert Easybrain. Si ce nom est probablement inconnu pour un paquet de personnes, sachez juste qu’il s’agit d’un studio de développement spécialisé dans le free-to-play mobile, et basé à Chypre et en Biélorussie. Et avec 750 millions d’installations depuis la création de l’entreprise en 2016, on dira qu’ils savent ce qu’ils font. Concernant les jeux, tout tourne autour des jeux de réflexion type Sudoku et autres puzzles. Et pour cela, il faut bien 230 employés, produisant pas moins de 210 millions de dollars de chiffre d'affaires en 2020, pour 70 millions de dollars de bénéfice net.

Honnêtement, on ne sait pas trop où souhaite aller Embracer, mais les chiffres sont assez parlant :
  • plus de 200 franchises
  • 64 studios
  • 6 600 employés
  • le tout réparti dans 8 filiales : Amplifier Game Invest, Coffee Stain, Easybrain, The Gearbox Entertainment Company, DECA Games, Koch Media/Deep Silver, Saber Interactive et THQ Nordic.
Ça commence à faire beaucoup, et ça pourrait faire un gros paquet à revendre très cher.
Rechercher sur Factornews