Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Electronic Farts

CBL par CBL, d'après Shacknews  email  @CBL_Factor
 
Il fut un temps où EA s'appellait Electronic Arts et où ils sortaient des jeux délirants comme Haunting Starring Polterguy. Pendant assez longtemps, EA était sous la direction de deux hommes : Trip Hawkins (fondateur et PDG) et Larry Probst (vice-président responsable du marketing). Trip Hawkins était la tête pensante et aimait vraiment les jeux. Larry Probst avait bossé chez Johnson & Johnson auparavant. Quand Trip Hawkins s'est barré pour fonder 3D0, Larry Probst s'est retrouvé PDG.

Pendant un temps, tout allait bien dans le meilleur des mondes. Les jeux EA produits par des studios comme Westwood, Maxis, Origin et Bullfrog cartonnaient. EA a donc racheté ces studios pour sécuriser l'édition de leurs hits. Mais petit à petit, ils ont créé un business model qui est devenu la norme et qui consiste à se focaliser sur un certain nombre de licences fortes et à mettre en avant une seule marque omniprésente. Du coup, ils ont fermé la plupart de leurs grands studios pour les refondre dans de nouveaux à l'identité bien marquée (EA Los Angeles, EA Montreal...). Leur but non avoué est de faire table rase du passé. D'anciens studios comme Westwood ou Bullfrog n'ont même plus de site web officiel. Seul Maxis a encore droit de cité ... tant que les Sims continuent à se vendre. Pour une piqure de rappel un peu plus longue et plus acide, je vous conseille d'écouter cette émission de la Push-Start Radio où un certain raton-laveur vient nous expliquer pourquoi ils sont aussi méchants.

Ces derniers temps, Shacknews a remarqué que la page concernant EA sur Wikipedia était souvent modifiée. En comparant les différentes versions, ils se sont rendu compte qu'un des utilisateurs cherchait à supprimer toute mention de Trip Hawkins de la page ainsi que les différentes critiques faites à EA, comme l'affaire EA Spouse. En traquant l'IP de cet utilisateur, Shacknews a découvert que c'était quelqu'un de chez EA. Comme on peut difficilement croire que c'est un employé zélé qui a agi de son propre chef, on se demande ce qui pousse la société à renier son passé à ce point tout en sortant des rééditions (EA Replay, Theme Park DS). Ont-ils peur que les jeunes internautes fassent des recherches et découvrent qu'il y a 10 ans, EA faisait autre chose que des suites affublées d'un nombre, ou qu'ils ont liquidé quelques-uns des plus grands studios occidentaux ? Le Plus Grand Editeur Mondial ne supporte-il pas qu'il y ait eu une vie avant Larry ?
Rechercher sur Factornews