Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

E3 : La conférence Activision : ce qu'il faut en retenir

Zaza le Nounours par Zaza le Nounours,  email  @ZazaLeNounours
 
Nous n'étions pas à la conférence Activision. Non pas que l'envie nous en manquait (quoi que), mais nous n'étions pas invités, faute de place apparemment. Il faut dire qu'un petit truc intimiste comme le Staples Center, on le remplit facilement.

Néanmoins, nous avons pu voir quelques photos et vidéos et discuter avec des happy fews ayant pu rentrer dans le sanctuaire, et voici comment on peut résumer la soirée :

- louer le Staples Center : 2 Millions de dollars
- inviter des stars telles que Eminem, David Guetta, Tony Hawk (j'en passe énormément, sans parler des peoples qui étaient là en simples spectateurs) : 5 millions de dollars
- planter une barre et y faire danser une strip-teaseuse toute la soirée : 500 dollars la nuit (mais elle ne fait pas l'amour)
- faire cracher de vraies flammes lors des explosions de Call of Duty : trois dollars le gallon d'essence
- masquer l'absence totale de jeux (il n'y en a pas eu plus de quatre ou cinq qui ont été montrés, et tous étaient des suites de suites de suites) par un show complètement grotesque et prétentieux : ça n'a pas de prix.

Merci donc à Activision de nous rappeler qu'ils n'ont même pas besoin de montrer leurs jeux (ni même d'envisager qu'ils soient particulièrement bons) pour les vendre par avions-cargos entiers, et de se contenter d'étaler des montagnes de pognon d'une manière complètement indécente simplement parce qu'ils en ont les moyens.
Rechercher sur Factornews