Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Dungeon Keeper : analyse d'un bide

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Chaque matin je regarde un de mes collègues effectuer des gestes étranges. Il lance une appli sur son Android, il tape sur deux-trois boutons puis passe à autre chose. Pourtant il ne coche pas d'éléments dans une liste de choses à faire : il joue à la version mobile de Dungeon Keeper, le pay-to-win le plus honteux de l'histoire. On est arrivé à un point où l'office britannique de régulation de la publicité a interdit EA de dire que le jeu était gratuit tellement il est impossible de jouer correctement sans lacher de thunes.

Mais il y a finalement une justice dans ce bas monde et dans un interview à GamesIndustry, Frank Gibeau (ancien patron d'EA Labels devenu patron d'EA Mobile) explique que le jeu s'est planté et pourquoi il s'est planté. On y apprend -oh surprise- que quand on utilise une licence chérie par les fans pour en faire un truc innomable cela nous retombe souvent sur le coin de la gueule. Avec sa belle langue de bois, Frank balance carrément :
I think we might have innovated too much or tried some different things that people just weren't ready for. 
Effectivement. Devoir attendre 24H pour qu'un bloc se creuse est peut être trop en avance pour son temps. Quand Google aura rendu la vie éternelle possible, le jeu sera enfin jouable ! Mythic ayant fermé, c'est un autre studio qui s'occupe de maintenir le jeu en vie. Frank explique que même s'il n'y a pas beaucoup de joueurs, EA ne va pas fermer le service du jour au lendemain mais qu'il ne faut pas s'attendre à une suite. C'est bien connu : EA ne ferme jamais de serveurs quand il y a toujours du monde dessus...

Frank qui a décidémment tout compris au jeu sur mobile nous raconte aussi que la puissance des smartphones continue de croitre à une vitesse dingue et que bientôt le Frostbite tournera sur mobile. Il oublie un peu vite que la majorité des jeux qui cartonnent sont en 2D histoire de tourner sur le parc le plus large possible. Accessoirement, la puissance n'est pas le seul soucis. L'espace disque en est un autre. Une majorité d'appareils mobile n'ont que 16 Go de mémoire flash ce qui se remplit très vite quand on met des jeux 3D qui pèsent 1 ou 2 Go. Square Enix a contourné les problèmes de puissance et d'espace disque avec la version mobile de Dragon Quest X en faisant appel au cloud gaming. Le jeu est streamé depuis les serveurs de NTT Docomo.

Andrew Wilson, le nouveau PDG d'EA, a aussi donné son avis sur ce Dungeon Keeper et répète à peu près la même chose que son collègue.
For new players, it was kind of a cool game. For people who'd grown up playing Dungeon Keeper there was a disconnect there. In that aspect we didn't walk that line as well as we could have. And that's a shame.[..]We misjudged the economy.
Dans les deux cas, le discours est à base "on a retenu la leçon et on ne le fera plus". Traduit en mode business, cela veut dire "on va le faire encore mais de manière un peu plus subtile et sans insulter nos plus vieux fans". Ceci étant dit, la licence Dungeon Keeper est morte et enterrée. Au passage on a tendance à l'oublier mais la version mobile de Theme Park est tout autant désastreuse.

Mais il y a pire. Bien pire.
 
Rechercher sur Factornews