Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Doom Eternal dévoile son gameplay de l'Enfer !

Frostis Advance par Frostis Advance,  email  @FrostisAdvance  
 
Depuis son mini trailer lors de l’E3 2018, il est évident que tous les fans de Doom attendaient de pied ferme la véritable présentation de Doom Eternal, avec du gameplay, des gros flingues et des boyaux. Bethesda Softworks nous avait demandé de patienter un peu, jusqu’à la QuakeCon 2018 qui se déroule cette année du 9 au 12 août. Un suspense insoutenable, mais aussi logique pour promouvoir leur événement interne. Et puis, un jeu id Software, ça se mérite.

Autant le dire tout de suite, id Software a encore fait un énorme travail sur sa licence et comme prévu, il s’agit d’une suite directe de Doom (sorti en 2016 et actuellement à 10 balles sur Steam). Le scénario ne se déroulera pas sur Mars, mais bien sur Terre, où les Portes de l’Enfer se sont ouvertes… Il s’agira encore une fois de prendre le contrôle du Doom Slayer, mais en version 2.0, puisque l’armure et les armes ont été très largement améliorées. On trouve par exemple un petit canon lance-flamme sur l’épaule, une lame extensible, la possibilité de s’agripper aux parois pour faire de la grimpette (quand c'est prévu pour ça), et aussi le fait de se jeter en avant pour surprendre les ennemis ou même d'effectuer des esquives toutes aussi rapides sur les côtés. Du côté des armes, les développeurs ont eu la bonne idée d’intégrer un grappin au Super Shotgun, histoire de pouvoir s'aggriper directement sur les ennemis et de s'en servir pour se projeter plus loin, ou tout simplement, de s'en approcher de plus près afin de leur faire un bisou en pleine tête.
 
En parlant de bestioles, Doom Eternal proposera un mélange de nouveautés et des clins d’œil à la série avec notamment les retours des Pain Elemental, Archvile et Arachnotron que l’on connait bien, accompagnés de petits nouveaux comme le Doom Hunter et des Marauders corrompus. Et comme en 2016, il sera possible de terminer les méchants à grands coups dans la gueule façon Finish Him. A noter qu’une localisation des dégâts sera aussi présente, ce qui pourrait être bien pratique pour casser des genoux et intégrer une notion de tactique pour certains boss, à moins que cela ne soit que cosmétique. On va garder nos pincettes et se renseigner.
 
L’autre grosse nouveauté est la présence d’un mode multijoueur un peu spécial. Il sera en effet possible d’envahir la partie d’un autre joueur, en prenant possession d’un démon, ce qui pourra donner quelques déplacements inhabituels et donc, plus de tension dans les combats !
 
Pour ce qui est de la technique, Doom Eternal tournera sous le moteur id Tech 7, qui est logiquement bien plus performant que le 6, sous lequel tournait Doom 2016. Et pour finir sur une autre excellente nouvelle, la bande son est encore une fois signée par Mick Gordon. Si vous avez Spotify, je vous invite à suivre ce lien et à mettre le son très fort.
 
Mais avant de buter des démons sur Terre à coup de Shotgun, il faudra patienter. Bethesda n’ayant pas donné de date de sortie, on peut déjà s’attendre un bon 2019, sur PC, PS4, Xbox One et Nintendo Switch, comme le précise ce tweet.

Et comme promis, voici le gameplay en vidéo, présenté par Hugo Martin (Creative Director) et Marty Stratton (Game Director). Ah bah oui, c'est plus John Carmack, John Romero, Tom Hall, Adrian Carmack, mais c'est tout de même pas mal. Après un petit blabla dans lequel vous verrez quelques artworks, la vidéo se focalisera sur la version PS4/Xbox One de 4m37 à 11m43. Pas de surprise, c'est assez rapide mais tout de même un peu lent par rapport à un joueur PC qui a appris à sauter et viser. Et ce sera le cas avec la version PC commençant à 12m27 jusqu'à 15m17. Bref, ça défonce !

Rechercher sur Factornews