Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Combat de couleurs primaires!

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Probablement jaloux des annonces fracassantes d'Nvidia durant le SIGGRAPH, Intel a diffusé une vidéo annonçant qu'ils vont "LIBERER LES GRAPHISMES" avec leur carte graphique dédiée. Quand elle sortira. Dans deux ans. Si vous vous souvenez, Intel a débauché le patron de la division Radeon d'AMD pour créer sa propre gamme de cartes grahiques. La marque bleue va donc affronter la marque rouge et la marque verte sur leur propre terrain. On espère que le projet ira plus loin que le projet Larrabee alias le premier "GPerdu" d'Intel.

Pendant ce temps, les processeurs ARM sont en train de faire leur arrivée sur Windows. Les Qualcomm Snapdragon 835 (architecture ARM) équipent des PCs portables comme le Asus NovaGo. Comme les puces ARM consomment très peu d'énergie contrairement aux Core d'Intel, la batterie tient beaucoup plus longtemps. Accessoirement Qualcomm colle en plus un modem LTE ce qui permet d'avoir Internet partout sans connexion WiFi. Le revers de la médaille concerne les performances. Les applications se trainent en partie car elles ne sont pas natives ARM (les puces ARM doivent émuler les instructions x86) mais aussi car les puces ARM ne sont pas encore au niveau des Core. Pour l'instant.

Le Snapdragon 835 a été pensé avant tout pour les smartphones mais Qualcomm bosse sur le Snapdragon 1000 pensé spécialement pour les PCs portables. Et ce n'est que le début. ARM a publié sa roadmap pour les deux prochaines années et elle annonce clairement la couleur en précisant que le but est de casser la dominance de l'architecture x86 (alias Intel) sur les portables tournant sur Windows et Chrome OS. Mais ce n'est pas tout. Apple pourrait produire des Macs équipés de puces ARM (qui équipent déjà les appareils iOS) à la place de puces Intel en 2020. Ce ne sera pas la première fois qu'Apple change d'architecture pour ses ordinateurs. Le constructeur a utilisé successivement les puces MOS Technonolgy 6502, Motorola 68000, IBM PowerPC et Intel Core.

Intel perd aussi du terrain côté serveurs où la course à l'efficacité est primordiale. AMD a dévelopé des CPUs Opteron à base d'ARM destinés à équiper les fermes de calculs. Intel a aussi du mal à réduire la taille de ses transistors. Le passage à 10nm a été long et douloureux tandis que les concurrents sont sur le point de produire des puces ARM de 7nm et pensent déjà au 5nm. Plus les transistors sont petits, moins ils consomment d'énergie et plus on peut en coller à surface équivalente (et donc augmenter la puissance de calcul). En clair, les deux prochaines années risquent de bousculer les choses. Qui sait? Peut-être qu'un jour dans le futur les historiens écriront :
Ce qui a commencé par un désaccord concernant le machine learning a dégénéré en une guerre meurtrière, ravageant des millions de planètes. Dans leur lutte pour la domination, les forces du Core et de l'ARM n'ont finalement réussi qu'à épuiser toutes les ressources de la galaxie. Les deux armées sont aujourd'hui exténuées et affaiblies par les combats. Néanmoins, leurs dernières forces luttent encore sur des planètes ravagées, leur haine attisée par quatre millénaires de guerre globale. C'est une lutte à mort, dans laquelle chaque camp ne peut concevoir qu'une seule issue possible : l'extermination totale de l'autre.
Rechercher sur Factornews