Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Intel veut la peau d'Nvidia

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Intel est le numéro 1 mondial des fabricants de semiconducteurs. Mais l'empire de Gordon Moore commence à s'effriter pour plusieurs raisons. La première est que les ventes de PC reculent depuis 5 ans au profit des tablettes et des smartphones, un marché dans lequel Intel est absent mis à part pour les puces GSM des iPhones. Accessoirement Intel a aussi fait une série de mauvais investissement. Ils viennent par exemple de fermer leur division "objets connectés" après s'être rendus compte que cela n'intéressait personne d'avoir son téléphone qui discute avec son toaster.

La seconde est qu'Intel n'a pas su anticiper les besoins actuels. Le constructeur est resté longtemps dans l'idée que les calculs sont faits sur le CPU et que le GPU ne sert qu'à afficher des jolis graphismes. Mais ce paradigme a totalement changé ces dernières années. De plus en plus d'applications font leurs calculs lourds sur GPU : rendu 3D, traitement d'image, minage de crypto-monnaie, réseaux de neurones, analyse d'image... Nvidia a su prendre le virage et domine désormais le marché. Sa plateforme de conduite automatique PX est déjà en place chez Tesla et arrive chez Toyota, Audi, Volvo, Mercedes... Les géants du web (Amazon, Microsoft...) sont en train de remplir leurs fermes de serveurs de GPU et Nvidia n'arrive même pas à répondre à la demande. La suite Adobe et la nouvelle génération de moteurs de rendu (Octane et bientôt Arnold) misent sur CUDA. En matière de jeux vidéo, les GPU intégrés d'Intel n'arrivent pas à la cheville des solutions d'entrée de gamme d'Nvidia.

Bref, Intel a besoin de GPU costauds. Et vite. Le constructeur a donc fait une alliance avec son vieil enemi, AMD. Intel et AMD vont produire une nouvelle puce qui combinera un CPU Intel et un GPU AMD, le but était de produire des PC portables fins, puissants et capables de faire tourner des jeux gourmands afin de faire la nique à Nvidia qui domine les GPU pour pc portables avec des puces comme la 1050 Ti et la 1060 qui proposent des performances élevées sans surchauffer. Mais il y a encore plus bizarre : le lendemain de cette annonce, Raja Koduri, le patron de la division Radeon d'AMD a démissionné. Le surlendemain, Intel annonçait qu'ils comptaient déveloper des GPU dédiés le tout supervisé par ... Raja Koduri. Apparement, il ne serait pas le seul à avoir fait le voyage. La précédente tentative d'Intel de faire des GPU dédiés remonte au projet Larrabee qui consistait à coller une batterie de CPUs sur une carte et à simuler le fonctionnement d'un GPU. Le projet est mort mi-2010.
Rechercher sur Factornews