Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Andrzej Sapkowski joue au Gwent ses droits d'auteur

Buck Rogers par Buck Rogers,  email
 
C'est l'histoire d'Andrzej Sapkowski qui a préféré vendre sa franchise en gros à CD Projekt plutôt que d'avoir un pourcentage sur les ventes de futurs jeux The Witcher. Bah oui, les jeux vidéos c’était pas sa tasse de thé. Mais voilà, il se trouve que le troisième opus s'est super bien vendu, et l'auteur des romans s'est dit qu'il avait peut-être joué au con sur le coup. Heureusement pour lui, il se trouve que la loi polonaise peut protéger ses droits d'auteur si un trop gros écart est constaté entre la vente de la propriété intellectuelle et les bénéfices réalisés grâce à celle-ci. Ainsi l'écrivain a réclamé par l'intermédiaire de ses avocats ses 6 pourcents sur les bénèfs, en gros 14 millions d'euros à CD Projekt. Forcément le studio qui considère pour sa part avoir été réglo, ne l'entend pas de cette oreille. Paiera, paiera pas ?

La suite au prochain épisode, et en attendant on ne saurait trop conseiller à Andrzej Sapkowski le bouquin La vente pour les nuls, histoire pour lui de ne plus se faire avoir comme une victime de bonneteurs.

Illustration de la vignette réalisée par Frampos sur deviantart.com

Rechercher sur Factornews