Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Activision attaqué en justice

Joule par Joule,  email  @j0ule  
 
Plusieurs actionnaires d'Activision ont décidé d'attaquer l'éditeur américain, et plus particulièrement onze membres faisant partie de la direction ou du conseil d'administration, dont la présidente et le directeur général.

Les actionnaires les accusent d'avoir trompé le marché sur la situation financière de la société avant de procéder à des plus-values sur la vente d'actions. Le cabinet d'avocats responsable de l'affaire estime que les actions se sont vendues à un prix équivalent à 300% de leur valeur réelle, ventes d'une valeur totale d'au moins 483 millions de dollars.

Toujours selon le cabinet d'avocat, Activision aurait falsifié ses comptes en utilisant plusieurs procédés, outre celui comptable bien entendu. En effet, l'éditeur aurait mis en vente des produits dont il était « sûr » qu'ils ne se vendraient pas, encaissant ainsi des bénéfices factices en attendant les retours de la part des distributeurs. Pour finir, une dernière accusation beaucoup plus farfelue cette fois, puisque l'attaque reproche à la société d'avoir mis en rayons des produits non finis (sous entendu buggés) en citant True Crime : Streets of L.A., Tony Hawk's Underground Buzz Lightyear et SuperCar Street Challenge.

Bien évidemment, si Activision, qui a vivement réagi et compte bien se défendre, venait à perdre sur ce dernier point (ce qui est peu probable), on n'ose imaginer le nombre de cas similaires qui seraient présentés aux parquets du monde entier. En tous cas, cela amènerait à réfléchir certains éditeurs sur la qualité de finition de leurs jeux.
Rechercher sur Factornews