Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

​Shuntaro Furukawa, le nouveau président de Nintendo

Frostis Advance par Frostis Advance,  email  @FrostisAdvance  
 
Comme tous les ans, Nintendo fait son petit bilan financier, et avant de parler des chiffres dans une autre actu bien plus longue, faisons le point sur les changements de direction chez Nintendo. Sans trop de surprise, même s’il a brillamment dirigé le lancement de la Nintendo Switch, le très souriant Tatsumi Kimishima (68 ans) cède sa place de Président presque 3 ans après son intronisation, et sera remplacé le 28 juin par Shuntaro Furukawa (46 ans), qui sera donc le 6ème président de l’histoire de Nintendo, depuis Fusajiro Yamauchi (de 1889 à 1929). Tonton Kimi restera chez Nintendo en tant que consultant et pourra venir boire un café aux frais de la princesse Peach. Mine de rien, il a fait taire toutes les mauvaises remarques le concernant ! Souvenez-vous les commentaires dans cette actu

C’est vraiment la petite surprise, puisque personne n’avait pensé à ​Shuntaro Furukawa, alors que Shinya Takahashi était très largement en tête des rumeurs (et perso, je le voyais bien à ce poste aussi). Néanmoins, Shuntaro Furukawa n’est pas un lapin de trois semaines. Il a plutôt le profil d’un homme d’affaires, lui qui a fait des études de sciences politiques et sociales à l’université Waseda, située à Tokyo, et étant connue pour ses excellents résultats. Il débarque chez Nintendo en 1994, à l’âge de 22 ans, et grimpe les échelons assez rapidement tout en faisant ses preuves. En quelques années, Shuntaro Furukawa a su se placer là où il fallait, comme par exemple en étant depuis 2012, membre du conseil exécutif de The Pokémon Company. Actuellement, il a une carte de visite qui tient certainement sur un format A4, puisqu’il occupe plusieurs postes clés chez Nintendo :
  • General Manager, Corporate Planning Department (depuis juillet 2015)
  • Director, Managing Executive Officer et Supervisor of Corporate Analysis & Administration Division (depuis juin 2016)
  • In charge of Global Marketing Department (depuis septembre 2016) 
En gros, il est directeur marketing de Nintendo, mais fait aussi parti du conseil d’administration, et tient une grosse place dans le succès de la Nintendo Switch. Son CV est, comme beaucoup de personnalités chez Nintendo, assez secret et nous devrions avoir plus d’informations sur son parcours dans les semaines à venir. Petit bonus : avec 24 ans de boîte, dont 10 passées en Allemagne chez Nintendo Europe, il est parfaitement bilingue japonais / anglais, ce qui est tout de même bien pratique pour les affaires.
 
Mais ce n’est pas le seul à changer de postes, comme le détaille le document « Notice Regarding Changes of Representative Director and Other Management » mis à disposition sur le site de Nintendo Japan. On y apprend que le chef du département fiscalité, Yoshimi Mitamura (68 ans), prend sa retraite, laissant donc une place vacante au conseil d'administration de Nintendo Japan. Il sera très vite remplacé par Satoru Shibata, l’actuel President de Nintendo of Europe, qui prend donc un siège confortable au conseil. C’est con, je l’aime bien Satoru et il fait un excellent boulot en Europe, mais il a peut-être envie de revenir au Japon. On en saura un peu plus sur son futur remplaçant dans les semaines à venir.

Le reste annonce l’arrivée de l'inconnu Masao Yamazaki au conseil d'administration et le départ en retraite de Susumu Tanaka (63 ans), qui occupait aussi le poste de General Manager of Licensing Division depuis 2013.

Les autres surprises viennent de Yoshiaki Koizumi, que le grand public connait de visage pour avoir repris les rênes des Nintendo Direct. Mais les vrais le connaissent surtout comme étant une personne clé derrière les séries The Legend of Zelda et Super Mario, avec notamment des postes de directeur adjoint sur Super Mario 64, co-directeur de The Legend of Zelda : Ocarina of Time et The Legend of Zelda : Majora’s Mask, directeur adjoint sur The Legend of Zelda : The Wind Waker, directeur de Donkey Kong: Jungle Beat et Super Mario Galaxy et enfin, producteur de Flipnote Studio, Super Mario Galaxy 2, Super Mario 3D Land, Super Mario 3D World, Flipnote Studio 3D, Captain Toad: Treasure Tracker et Super Mario Odyssey. Et oui, depuis 10 ans, c'est lui, le vrai monsieur Mario. Et accessoirement, il a aussi créé le studio de développement Nintendo EAD à Tokyo en 2003 et il est, mais alors c'est vraiment accessoire, producteur général de la Nintendo Switch. Bref, Yoshiaki Koizumi grimpe un échelon et passe directeur exécutif, ce qui est amplement mérité.

Même promotion pour Takashi Tezuka, qui à un CV énorme depuis son arrivée en 1984 chez Nintendo, avec 75 jeux à son actif sur des postes clés comme directeur et producteur, avec dans le lot, des petites licences comme Super Mario Bros., The Legend of Zelda, Animal Crossing, Pikmin, Mario Kart, Yoshi, Arms, Star Fox, etc. Un parcours énorme pour un homme bien moins connu que Shigeru Miyamoto, mais qui a sensiblement le même talent créatif.

Enfin, Shinya Takahashi change aussi de poste, lui qui est le véritable chef d’orchestre des équipes créatives de Nintendo, coordonnant jusqu’à 11 équipes (donc 11 jeux en parallèle), et trouvant du temps pour créer le concept de la Nintendo Switch avec l’aide d’une toute petite équipe. Takahashi a tellement de talent qu’il dirige même parfois un certain Miyamoto, qui peut vite partir en live dans ses idées. Actuellement, il est sur plusieurs postes, Director, Managing Executive Officer General Manager Entertainment Planning & Development Division, Supervisor of Business Development Division, Development Administration & Support Division, bref, à la tête de Nintendo EPD et Director sur pas mal de jeux et hardware. Il prendra maintenant des fonctions de Senior Managing Executive Officer au sein de Nintendo, ce qui équivaut à être dans le top 5. Il gardera normalement aussi le contrôle de Nintendo EPD, parce qu'il faut pas déconner non plus. 
 
Bref, beaucoup de changement chez Nintendo, mais qui va dans le bon sens, avec un President assez jeune (mais moins que Satoru Iwata avec ses 42 ans) et des créatifs / développeurs au conseil d’administration.
Rechercher sur Factornews