Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

TOUS LES ARTICLES

1

TEST Slay the Spire, le temps dissous dans les cartes

par Nicaulas,
Classer les jeux dans des catégories est une vieille habitude chez les joueurs et joueuses, sans doute parce que c'est un bon moyen de s'écharper sur des points de détails tellement insignifiants qu'on a l'impression d'être des puits de science rien qu'en les mentionnant. "Je ne suis pas d'accord avec la définition de Berlin du roguelike.", "Alors non ça n'est pas un RPG stricto sensu." ou encore "Quand tu dis aventure, c'est action aventure, ou point'n click ?", autant de phrases que, franchement, plus personne ne devrait prononcer si ce monde avait un sens. Mais c'est compliqué de changer de vieilles habitudes. Pour assouvir mon besoin de ranger les trucs dans des cases sans pour autant passer pour un gros relou, j'ai donc opté pour un système de classement destiné uniquement à moi-même et composé d'une myriade de catégories personnelles très spécifiques, comme "les jeux sur lesquels j'ai passé une nuit blanche", "les jeux que j'ai fini au moins 3 fois", "sérieux j'ai joué à ça c'est fou je n'en ai aucun souvenir" ou encore "les jeux qui me donnent faim". Et parfois je range les jeux dans deux catégories en même temps, comme Slay the Spire, qui nous intéresse aujourd'hui et rentre dans les cases "c'est über moche mais je veux me marier avec" et "les jeux où j'ai coupé les musiques parce que je les connais toutes par cœur à la note près et je lance mes playlists à la place sinon je vais devenir fou".
LIRE LA SUITE
1
 Fevrier 
 2019 
L
M
M
J
V
S
D
Rechercher sur Factornews