Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Poöf

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Poöf le chien doit protéger un chat qui se fait attaquer par des vilains monstres. On contrôle un chien qui répond au doigt et à l'oeil dans un niveau unique composé de quelques plateformes et de plusieurs entrées d'où sortent les monstres. Tout au bas au milieu se trouve le chat. Si les monstres le touchent, vous perdez. Des items apparaissent de temps à autre dans le niveau. Au début vos seules armes sont le saut et les crottes. En sautant sur la tête des ennemis, ils perdent de la vie jusqu'à ce qu'ils crèvent. Les items que vous ramassez vont dans une file. Vous ne pouvez utiliser que le dernier pris ou vous avez le choix de vous en débarrasser, ce qui le transformera en crotte en or. Ces crottes vont considérablement ralentir les ennemis. Voila pour la base de la base. Mais le jeu se complexifie très vite.

Harry Crotteur


En remplissant des objectifs, vous allez déloquer de nouveaux items et de nouvelles capacités. Vous allez pouvoir faire ralentir le temps ou l'accélérer, lancer des couteaux enflammés, poser des tourelles,... Les tourelles sont de plusieurs types : elles peuvent électrifier les ennemis à proximité, lancer des flèches explosives ou tout simplement être des scies circulaires qui parcourent le plancher. Le placement des tourelles est super important. On a tendance à mettre les tourelles électriques sur le plancher car c'est par là que passeront forcément les ennemis. Mettre les scies sur les deux plateformes sur le coté fait beaucoup de dégâts mais vous limite l'accès car elles vous blessent autant que les monstres. Et ces derniers sont de plusieurs types : il y a de oiseaux qui évoluent en vague, les petits blogs rapides, les gros monstres verts méchants qui sont costauds mais lents, ceux qui se débarrassent bien trop vite de vos crottes, les poussins qui pondent des cranes explosifs...

Tout cela combiné fait qu'on ne sait vite plus où donner de la tête et c'est ce qui rend le jeu si fun et addictif. On ne peut pas rester en permanence à coté du chat sous peine de se faire submerger rapidement ou de mourir. Il faut forcément passer son temps à courir dans tout le niveau pour chopper des nouveaux items comme les couteaux dévastateurs, un peu de vie pour se refaire une santé et des nouvelles tourelles à poser. Le lieu d'apparition des items n'est pas aléatoire donc on réutilise souvent les mêmes parcours du niveau. On sait que les items en bas à gauche sont loin mais ils sont à coté d'un bloc de glace qui permet de geler tous les monstres à l'écran et ainsi avoir le temps de revenir. Sans compter qu'à certains moments, un oeuf doré apparaît et il fait exploser tous les ennemis à l’écran.

Super Mario Box Must Die


Mais il faut aussi penser au score. Chaque ennemi tué laisse des gemmes quand il crève. Plus l'ennemi est gros et plus les gemmes sont grosses et donc plus elles rapportent. Une fois qu'on a débuté un combo, il faut tout faire pour le maintenir actif en sautant sur la tête d'ennemis ou en choppant d'autres gemmes. Continuer de sauter sur les gros verts est une excellent moyen de faire des tonnes de points mais il ne faut pas perdre de vue les autres ennemis. Et il vous faudra faire plein de points pour passer certains objectifs. Les objectifs constituent en gros la quête principale et permettent d'intégrer tous les mécanismes du jeu avant de se lancer dans le grand bain des leaderboards. La difficulté de certains est parfois mal réglée par rapport à la progression générale du jeu mais on s'en sort toujours en concentrant ses efforts. Le level design est d'un sadisme raffiné depuis la petite marche tout en haut où vont forcement se trouver des ennemis quand on va sauter dessus à la distance entre les plateformes minutieusement calculée pour vous forcer à prendre de l'élan et des risques. La musique est bien punchy et les bruitages sont sympathiques surtout quand on trucide une flopée d'ennemis à grands coups de couteaux.

Le plus grand reproche qu'on puisse faire à Poöf est son manque de contenu. Il n'y pas de mode coop, il n'y a qu'un seul niveau et une fois tous les objectifs débloqués, seuls les acharnés continueront à jouer pour faire des high scores. Mais au final on s'en moque un peu. Pour un jeu sorti dans la douleur, il est fini aux petits oignons et puis surtout il est vendu à tout petit prix. C'est typiquement le jeu destiné aux mobiles mais qu'on est ravi de voir sortir sur PC. Sur mobile, la maniabilité aurait été naze et on aurait du raquer 2 euros pour chaque tourelle.
RIP Arkedo