Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
TEST

Life is Strange

Fougère par Fougère,  email  @JeSuisUneFouger
 
Le dernier épisode de Life is Strange est sorti, et conclut le premier jeu d'aventure de DONT NOD. Nous avions donné nos impressions sur le premier épisode, nous allons maintenant le faire sur l'ensemble des chapitres qui composent le jeu.
Dans son ensemble, le jeu tient les promesses faites lors du chapitre initial. Les personnages et leurs relations s'approfondissent et se complexifient, les environnements sont variés et réussis, la musique se diversifie pour s'adapter au rythme de l'action. Ce savant mélange crée un monde réaliste, intéressant, qui donne envie aux joueurs d'en savoir plus, de ne pas que suivre l'intrigue principale, avec un réel impact sur l'histoire si les joueurs s'intéressent à autre chose que Max et ses pouvoirs temporels.
 
Le scénario est le point fort du jeu, avec ce qu'il faut de plot twist et de cliffhanger pour garder les joueurs intéressés et impliqués. Le système d'action / conséquence se met en place progressivement, d'un épisode à l'autre, et permet de prendre les joueurs à contre-pied.

On sent que les scénaristes se sont appliqués à rendre ce système très opaque, et vous pourrez rarement voir clairement les liens de causalité d'un événement à l'autre. Cela donne une dimension différente aux pouvoirs de Max, qui passent de super-pouvoirs à un moyen de limiter les dégâts à court terme, surtout une fois qu'elle prend conscience des conséquences que provoque une utilisation abusive.
 
L'autre réussite que l'on peut noter est l'écriture du duo Max/Chloé. Chloé ne vous quitte presque jamais et l'alternance entre les phases d'enquête sur la disparition de Rachel et les moments plus calmes permet de faire évoluer leur relation dans la direction que vous souhaitez. Certaines ficelles utilisées pour vous attacher au couple d'adolescentes sont parfois un peu grosses, mais l'ensemble fonctionne bien. On ne peut que saluer le travail qu'ont fait les scénaristes sur ces 2 personnages. Les traits ne sont pas grossis, et nous n'avons pas droit à la ribambelle de clichés qui iraient avec une équipe composée d'une rebelle-punk et d'un geek de la photo. Les personnages sont attachants car normaux et réalistes, familiers pour beaucoup de monde, utilisation de pouvoirs temporels mis à part.

Life is Strange est une réussite. Tous les éléments du jeu sont bons et se combinent pour former une aventure de qualité. Voilà la conclusion pour ceux qui se demandent s'ils devraient investir dans le jeu (si il est en solde, vous n'aurez plus aucune excuse). La suite - en page 2 - s'adresse à ceux qui ont terminé le jeu, car elle concerne sa conclusion, des spoilers et une utilisation abusive de la première personne du singulier.
Rechercher sur Factornews