Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

Trackmania 2 : Canyon

Niko par Niko,  email  @nik0tine  
 
A jeu communautaire, preview communautaire : ce n'est pas la rédaction de Factor qui a écrit ces premières impressions sur Trackmania 2 : Canyon, mais l'ami Toninus, un de nos lecteurs trackmaniaques qui a participé au bêta test du titre, et s'est gentiment laissé exploiter par nous autres.

Attachez vos ceintures, c'est parti.
Huit ans après les débuts de Nadeo avec la première version de Trackmania, et trois ans apès la dernière, Florent Castelnerac et sa bande remettent le couvert avec un Trackmania 2 : Canyon, premier volet de l'ambitieux projet Maniaplanet. Ce dernier se présente comme une application permettant de regrouper les différents jeux du studio, eux-mêmes décomposés en environnements dont chacun présentera un gameplay et visuel original. Florent ayant convié quelques membres éminents de la communauté au béta-test du titre, c'est l'occasion pour moi de vous présenter ce qui nous attend.

Nyon Ca(t)



Visuellement tout d'abord, le moteur a subi de profondes modifications depuis Stadium, et le rendu est magnifique tout en restant peu gourmand (la configuration minimale n'a pas changé). L’impression d’immensité est beaucoup plus présente que dans l’épisode précédent, on a vraiment l’impression d’être écrasé par les hautes falaises du canyon. Les textures sont fines, les voitures étincellent (en début de course, en fin ce sera plutôt un tas de ferraille), et l'intégration du HDR permet de beaux éblouissements en sortie de tunnel.

Le gameplay aussi a évolué, et bien que certains pourront tenter de le rapprocher des anciens environnements. Le drift, déclenché d’une simple pression sur le frein, se révèle désormais indispensable pour négocier la plupart des virages, et s’il est facile de s’amuser, négocier proprement certaines routes étroites demandera du temps. Ajoutez à cela une grosse accélération et des sensations de vitesse qui font passer les Need For Speed pour des simulateurs de Trabant et vous comprendrez que l’on a là quelque chose d’assez gratifiant, au clavier comme à la manette.


Planet Satourne



Nadeo oblige, les outils d’édition sont toujours présents, et permettent toujours de créer un circuit en cinq minutes. L’éditeur de skin ainsi que le Mediatracker, qui permet d’ajuster la caméra durant une course ou de shooter des replays sont également de retour, enrichis de nouvelles fonctionnalités. Tout cela est complété par les Maniascripts, permettant de créer des petits jeux dans le jeu (un puissance 4 et une solitaire existent déjà), mais aussi de réaliser des plugins pour l’éditeur (pour faire un générateur de circuits aléatoire par exemple), voire à terme de créer de nouveaux modes de jeu. Le partage de contenu est de plus facilité par un système de packs permettant de diffuser son contenu en obligeant à payer son auteur avec les Planets, la nouvelle monnaie du jeu.


Prévu pour septembre et vendu une vingtaine d’euros en dématérialisé uniquement, TM² Canyon veut réunir à la fois vétérans de la communauté, les joueurs de Nations (l’environnement gratuit), et les nouveaux venus. Avec une foulitude de modes de jeu, des serveurs dédiés custom aux parties en écran splitté, il semble en tout cas bien parti pour s’imposer comme le jeu de course, des soirées bières entre potes aux hautes sphères de l’e-sport. Les autres jeux Maniaplanet devraient arriver ensuite assez régulièrement, avec Shootmania Storm qui déboulera cet hiver et TM² Valley prévu pour le printemps.

- Toninus


Un joli trailer non-officiel (Merci Evets)


Du gameplay


L'éditeur de Circuits


Un joli replay

SCREENSHOTS

Rechercher sur Factornews