Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
PREVIEW

Lumière (verte) sur... Wooden Sen'SeY

Skizomeuh par Skizomeuh,  email  @Skizomeuh
 
On avait découvert Wooden Sen'SeY en mai dernier. Voilà qu’on en reparle aujourd’hui à l’occasion de notre rubrique récurrente consacrée aux jeux soumis au Greenlight de Steam.

En attendant une éventuelle sélection sur Steam, les 2 développeurs lyonnais d’Upperbyte ont déjà bouclé leur jeu qui est en vente sur Desura pour moins de 9€. Voici un petit topo sur les aventures de Goro que nous avons pu tester en version preview.
On passe rapidement sur le scénario - un chef de village nippon partant en croisade pour retrouver les fioles de nectar de son village volé par des méchants - prétexte pour faire traverser à notre héros un japon féodal cartoonplutôt varié.

La 2.5D est évidemment moins fouillée qu’un Trine 2 (on parle d’un jeu développé par deux personnes, hein) mais elle n’en est pas moins travaillée avec une jolie profondeur, une mise en lumière et des palettes de couleurs très agréables. C’est un plaisir de se balader dans des niveaux bien variés tantôt en plein jour, tantôt en contre-jour, certes linéaires mais parsemés de petits embranchements bonus bien retors, évidemment inévitables si on souhaite faire un 100%.

Niveau gameplay, on a à faire à un platformerbien nerveux qui fait immanquablement penser à ceux de la période des consoles 8-bits. Malgré son design de Culbuto, Goro est loin d’être un manchot et dispose d’une panoplie de mouvement et d’outils le rendant très mobile. Attaque en toupie, dash, grappin, shurikens, rendent l’action très dynamique et on explose à tout va du vilain pas bien mobile en virevoltant dans tous les sens, en détruisant tout ce qui traîne et en sautant de plateforme en plateforme à coup de grappin.


Le moteur physique d'Unity 3D rend les décors assez réactifs, mais les développeurs ont eu le bon réflexe de ne pas trop se reposer dessus pour les déplacements de Goro qui réagit au doigt et à l'oeil, sans l'inertie qui entachait parfois la maniabilité d'un Trine 2, ni les effets indésirables en bord de plateforme généralement récurrents dans les jeux du genre utilisant le même moteur.

Un rythme finalement plus soutenu que ce que la direction artistique laisse paraître, mais apaisé lors des missions sous-marines : dans certains niveaux, Goro prend place dans un bathyscaphe équipé d'un lance-missile pour des phases plus calmes. En apparence seulement, car évidemment elles sont parsemées d’embûches et le sous-marin de poche coule inexorablement à moins de matraquer la touche de saut pour le faire remonter.

On finit ce rapide tour du propriétaire avec un petit mot sur la bande son. Les bruitages et la musique sont excellents. La musique surtout avec des mélodies vraiment bien trouvées mélangeant parfaitement accents rétros, sonorités asiatiques et bons gros riffsmétalleux. En accord parfait avec le style graphique et le rythme du jeu.
Rechercher sur Factornews