Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

1
Unravel
kimo
Reporter de terrain
Redac 844 msgs
L'hiver vous manque déjà ? vous rêvez de Fjord ? De forêt de pins ? De mitaines rouges, de broderie et de tricot ? Alors Unravel va peut-être réussir à combler vos espoirs de retraité norvégien.

Lire la suite sur le site : Unravel.
 
Bistoufly
Membre Factor
Membre 96 msgs
Ce jeu aurait tellement gagné a adopter un ton plus léger. Trop de mélancolie larmoyante tout le temps, j'ai vite saturé. Les musiques, particulièrement, ont fini par me sortir des yeux (défaut rencontré aussi dans Child of Light, d'ailleurs) alors que je ne suis habituellement pas contre une approche "sensible" des choses.
Le truc qui m'a achevé c'est cette phrase dans les crédits, du style :" un grand merci à ce SDF qui m'a donné un fil de laine rouge un jour qu'il neigeait". Hum...OK! Le pire, c'est que je suis persuadé que c'est sincère.

En revanche, gros level sur le visuel (les fx de tempêtes de neiges vers la fin du jeu sont oufs), clairement.
Et le lemming est très très réussi.
 
MaVmAn
Membre Factor
Membre 432 msgs
Au vue des différents tests et des séquences de jeux, on peut se demander si EA n'est pas venu formaliser et formater un peu le projet original. De sorte que, comme dit au début de la review, il y ai bien la patte indé, mais pas trop: ça doit rester un produit qui se vende.

Sans connaître les dessous, mais juste d'un point de vue joueur, je trouve l'approche de Sony un peu plus respectueuse (mais pas désintéressé pour autant, ce ne sont pas des bons samaritains non plus) des studios qui sont rattachés à eux. Journey, Unfinnished Swan, ou les jeux de la Team Ico (dans ce cas ce n'est pas un studio externe certes mais ça parait assez similaire dans la démarche) ne donnent pas l'impression d'avoir été formatés.
Le cas Rime porte même à croire qu'ils laissent vraiment leur liberté aux studios et qu'ils attendent justement des projets marquants, en tout cas dans la mesure où les investissements ne sont pas trop conséquents.
L'idée étant de construire une image de marque auprès des joueurs et des critiques même si commercialement le succès peut être plus mitigé.
 
Bistoufly
Membre Factor
Membre 96 msgs
MaVmAn a écrit :
Au vue des différents tests et des séquences de jeux, on peut se demander si EA n'est pas venu formaliser et formater un peu le projet original. De sorte que, comme dit au début de la review, il y ai bien la patte indé, mais pas trop: ça doit rester un produit qui se vende.


Alors autant on peut éventuellement soupçonner EA de faire preuve de malice, voire même de cynisme, dans leur entreprise de séduction d'un public qu'ils ne touchent quasiment jamais, autant la naïveté pataude dont fait preuve le jeu (ce qui a l'air d'être en grande partie sa raison d'être, à défaut d'une idée de gameplay lumineuse) est à mon avis clairement imputable à l'équipe de dev.

Des fois, un sujet simple, un thème fort et un gameplay minimaliste, ça donne Limbo. Des fois ça ne prend pas et ça donne Unravel.
 
MaVmAn
Membre Factor
Membre 432 msgs
Bistoufly a écrit :
...autant la naïveté pataude dont fait preuve le jeu (ce qui à l'air d'être en grande partie sa raison d'être, à défaut d'une idée de gameplay lumineuse) est à mon avis clairement imputable à l'équipe de dev.


Oui ça ne serai pas étonnant et cela pourrait même avoir été un facteur qui a poussé EA à choisir ce projet.
Je ne peux pas m’empêcher de croire que les grosses boîtes comme EA viennent toujours pervertir les studios, certainement dû à un vieux traumatisme en rapport avec UBI...
 
kimo
Reporter de terrain
Redac 844 msgs
on ne saura probablement pas, mais j'ai moi-même du mal à imaginer EA venir demander plus d'"émotion" ou formater le projet. J'ai l'impression que c'est plus un excès d'intention de la part des dev qui fait que le jeu est parfois lourd là ou il aurait pu être bien plus simple. C'est le spectre des jeux "à sujet". Comme je le dis en intro, je pense que le jeu était déjà bien "formaté" et qu'il correspondait donc à ce que EA devait chercher.

Comparativement à Sony, j'aurai tendance à penser qu'EA manque d'expérience ou d'un passif fort dans ce domaine, là ou Sony a plus l'habitude de chapeauter et/ou de vendre des projets indés, en tout cas ça semble dans sa "culture" et son image depuis bien plus longtemps. Du coup c'est peut être la raison qui fait qu'il y a plus de réussite de ce côté là.
 
Bistoufly
Membre Factor
Membre 96 msgs
MaVmAn a écrit :
Je ne peux pas m’empêcher de croire que les grosses boîtes comme EA viennent toujours pervertir les studios


Ça arrive certainement bien trop souvent, j'imagine...
Mais finalement, en plus de ce que dit kimo, ça dépend aussi beaucoup d'où en est la prod au moment du deal. Plus la prod est entamée, plus elle coutera chère à pervertir. C'est mathématique et ça parle au porte monnaie.
Bon, après, il y a beaucoup d'exemples de prods chez UBI refaites 5 fois from scratch, mais ça concerne plus les prods internes, pour le coup.

Bref, pour en revenir au sujet, je me rappelle de la fébrile émotion avec laquelle le boss de Coldwood avait présenté Unravel au dernier E3 (je crois?).
Il avait vraiment l'air très heureux qu'EA l'aide à accoucher de son bébé.
 
Orin
Membre Factor
Membre 269 msgs
Bistoufly a écrit : Trop de mélancolie larmoyante tout le temps, j'ai vite saturé. Les musiques, particulièrement, ont fini par me sortir des yeux (défaut rencontré aussi dans Child of Light, d'ailleurs)


...Alors que pour moi les musiques de Child of Light sont ce qui m'a permis de finir un jeu dont le gameplay n'était pas assez travaillé. Et accessoirement de découvrir Coeur de Pirate qui est délicieuse quand elle chante en français.
 
zouz
Membre Factor
Membre 1237 msgs
La même, la musique de Child of Light l'a sauvé à mes yeux.
Sinon pour unravel, le test résume très bien le jeu. Surtout le côté Hiver/Chocolat Chaud ;)
 
Bistoufly
Membre Factor
Membre 96 msgs
zouz a écrit :
La même, la musique de Child of Light l'a sauvé à mes yeux.

Vous me faites penser qu'effectivement, c'est plus l'utilisation du même thème musical quasiment tout le jeu qui m'a laissé un mauvais souvenir, plutôt que sa qualité.

zouz a écrit :
Sinon pour unravel, le test résume très bien le jeu. Surtout le côté Hiver/Chocolat Chaud ;)


Hiver, Chocolat Chaud et Barils de déchets nucléaires ;-)
 
Unravel
1

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews