Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

1
[Unplugged] Interview Bruno Cathala
javierulf
Membre Factor
Redac 389 msgs
Bruno Cathala fut très certainement l’auteur français de jeu de société le plus en vue de l'année passée. Il vient de sortir en l’espace de quelques mois 2 jeux qui ont été parmi les boites en cartons de fin 2014, pour les experts et les familles : Abyss et Five Tribes. Il a remporté fin Décembre le titre de designer de l’année au salon DAU de Barcelone. Five Tribes croulera (je l’espère pour son auteur) sous les awards en 2015, il vient d’ailleurs de remporter le Tric Trac d’Or 2014, l'une des récompense majeure en France. Malgré son emploi du temps surchargé, il prend le temps de répondre à nos questions.

Lire la suite sur le site : [Unplugged] Interview Bruno Cathala.
 
Ouhlala
Membre Factor
Redac 1355 msgs
Articles très intéressant et Tric Trac d'or amplement mérité
 
flousta
Membre Factor
Membre 300 msgs
Ce qu'il dit sur le financement via KS est très intéressant. La mécanique qu'il décrit ne s'applique pas à tous les projets mais il est vrai qu'au final beaucoup suivent cette logique, ce qui est dommage à mon sens.
Cet article m'a donné envie de m'intéresser de plus près aux jeux de société (j'adorais ça plus jeune en plus)
 
javierulf
Membre Factor
Redac 389 msgs
flousta a écrit :
Cet article m'a donné envie de m'intéresser de plus près aux jeux de société (j'adorais ça plus jeune en plus)

T'as une bonne petite fournée d'articles unplugged sur Factor qui pourraient te donner des idées.
 
Dks
Membre Factor
Membre 2981 msgs
Je l'ai vu plusieurs fois sur trictrac.tv, c'est un gars qui à l'air vraiment sympa et passionné. Par contre five tribes n'est pas pour moi.
 
fwouedd
Mylène Farmer Coréen
Redac 5375 msgs
Super article.

Je voudrais juste réagir sur kickstarter :
"On est en train de fantasmer sur des jeux virtuels qui arriveront après demain (et qui ne sont bien souvent pas terminés, dont on ne sait finalement pas grand chose de concret à part de jolies images de projection 3D de ce que seront probablement les figurines)"

Je pense que le problème est antérieur aux modes de financement participatifs, et que c'est l'exploitation des gros acteurs de ce mode de consommation qui a permis l'arrivée de systèmes plus ouverts mais qui permettent d'avoir un peu d'espoir qualitativement. Avant kickstarter, il y a eu le marketing, les précommandes, le surplus d'infos qui font qu'on parlait et qu'on parle aujourd'hui plus d'un projet que d'un produit commercialisé.
Je me fais la réflexion surtout après chaque sortie Blockbuster. Tout le monde en parle pendant 1, 2 voire 3 ans, le précommande, le fantasme, et une fois le jeu sorti, il disparait presque instantanément dans l'oubli général, parfois par déception, mais plus souvent parce qu'un ou plusieurs autres fantasmes ont pris le relais.

Financement participatif ou pas, c'est devenu un standard dans nos modes de consommation. On est dans une ère de pré-consommation finalement. Et c'est une abomination, parce que ça fait définitivement passer les qualités réelles d'un produit au dernier plan dans un processus créatif industriel et ça musèle la critique.
 
Jeanquille
Membre Factor
Membre 190 msgs
Merci pour cet article très intéressant.
Et merci pour les unplugged de manière générale :)
 
Valanthyr
Membre Factor
Redac 1099 msgs
fwouedd a écrit :
On est dans une ère de pré-consommation finalement. Et c'est une abomination, parce que ça fait définitivement passer les qualités réelles d'un produit au dernier plan dans un processus créatif industriel et ça musèle la critique.


C'est en effet préoccupant, mais je pense que c'est un état d'équilibre imposé par une nouvelle variable du système : l'explosion de la production. Quand il y avait peu de jeux qui sortaient (plateau ou vidéo), il n'y avait pas besoin d'occuper à ce point l'espace marketing et on jugeait le produit fini plutôt que l'idée en devenir. Maintenant, l'offre est tellement vaste que même un excellent projet risque d'être condamné à l'oubli s'il ne joue pas le jeu de ce que tu appelles la pré-consommation pour essayer de se faire une place dans cet espace d'avant la vente où il est finalement devenu indispensable de bien se positionner.

Ceci dit, on n'est pas totalement perdant en tant que consommateur dans toute cette histoire de sur-compétition : j'en discutais avec un ami qui est un grand amateur de jeux de plateau (il en possède plus de 700) et il me disait que depuis quelques années la qualité des jeux a énormément augmenté. Il sort toujours un ou deux jeux "bof" de temps en temps, mais il y a une nette amélioration de la qualité globale (le produit, sa réalisation et bien évidemment les mécanismes de jeu). Ce qui entretient au passage le phénomène décrit ci-dessus : toujours plus de bons jeux, donc sortir un bon jeu ne suffit plus et il faut aller chercher le succès toujours plus loin.
 
Blutch
Immatriculé 75
Membre 462 msgs
Marrant de lire l'article aujourd'hui et la réference a Fief, alors que justement, je viens de recevoir la confirmation de l'expedition de ma nouvelle édition de Fief... kickstartée il y a 18 mois :)
En tout cas, Bruno est vraiment un auteur a part et un de mes préféré. Il a vraiment pondus quelques chefs d'oeuvre, et des plus divers qui plus est.

Allez tiens, je vais reprogrammer un Cyclades pour bientot :)
 
fwouedd
Mylène Farmer Coréen
Redac 5375 msgs
Valanthyr, j'ai aucun problème avec une compétition marketing liée à une offre importante, j'ai uniquement un probleme avec un marketing qui fonctionne uniquement au fantasme, dont le fond de commerce est de faire largement extrapoler sur ce que pourrait être tel ou tel projet, sans pour autant chercher à répondre aux attentes que les produits cherchent à créer, préférant les reporter sur un autre fantasme d'un autre futur produit.

Mais oui, il y a de plus en plus de produits de qualité, ceci dit, je pense que c'est plus lié à une multiplication des moyens d'édition et d'auto édition qu'à une mode générale visant à vendre du fantasme avant que celui ci puisse être analysé par la critique.
 
[Unplugged] Interview Bruno Cathala
1

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews