Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Quantum Break : quelques secondes de gameplay
zouz
Membre Factor
Membre 1278 msgs
Pareil, je ne comprends pas les gens qui crachent sur ce jeu.

La seule chose que j'ai à lui reprocher c'est le manque de difficulté en Difficile, le reste c'est du tout bon, du Die Hard à la Cité de Dieu.
 
GTB
Membre Factor
Membre 1602 msgs
Plus sérieusement, j'ai pas mal de chose à lui reprocher.

D'abord, je ne l'ai pas trouvé visuellement soigné. C'est GTA avec un peu moins d'aliaising. Pour un jeu on ne peut plus couloir, c'est pas la joie.

Ensuite, j'y ai retrouvé la visée signée Rockstar. J'avais direct virer toutes les aides. Au bout de plus de 2h de va et vient dans les options pour arriver à une maniabilité potable manette, j'ai fini par refoutre absolument toutes les aides histoire de finir au plus vite ce calvaire. Me faites pas chier avec la manette, quand on propose ce choix on le fait bien ou on s’abstient -surtout d'un tel ratage-.

Et sinon on joue quand? Ca blablate à mort. Et je dis bien que ça blablate. R* l'a joué prétentieux avec un jeu où le héros parle beaucoup et avec un style narratif à voix off...mais derrière tout ce superficiel d'effet de style et de barratin inutile on a une scénar aussi débile et plat que dans 95% des prod. L'écriture des lignes de Max en voix off est d'une lourdeur. Ça blablate quoi.

Et le pire c'est que ça blablate toutes les 15sec. Cut-scene, je peux enfin joué, je tue 3 gars, bam cut-scene. J'ai encore moins la main que dans un Quantic Dream. Blabla et cinématiques occupent surement pas loin de 50% du jeu. On a bien le temps d'apprécier les divers filtres si délicats et subtils.

Donc parlons des rares moments où on me laisse enfin jouer: Déjà inutile de chercher à faire autre chose qu'avancer et tirer. Les deux seules actions possibles du jeu. Sentiment largement renforcé par le fait qu'on me laisse bouger uniquement quand j'ai des merdeux en face de moi à buter et qu'aussitôt fait le jeu reprend la main. Allez admettons...avançons, tuons sans la moindre autre action possible.
Je ne m'attarde donc plus sur le fait que viser là où je voulais était la principale difficulté du jeu -pas besoin d'ennemis en fait :)-.
Les gunfights bougeaient bien. Des anim' très soignées. L'IA en revanche, j'ai pas noté quoique ce soit de surprenant. Des bons abrutis comme d'hab, on est en terrain connu. Promesses pas spécialement tenue donc. Par contre le cover bien lourd signés R* est bien là lui. Et la config manette par défaut bien con aussi tant qu'on y est.
Bref j'avance dans le jeu, pestant toutes les 15sec parce qu'on me laisse pas jouer. Je canarde, je bullettime, je canarde etc...Et rapidement la monotonie s'installe. Au bout de 4h de jeu je constate que je fais exactement et strictement la même chose que 4h plus tôt. Avec les mêmes armes, les mêmes aptitudes, les mêmes ennemis et les mêmes config d'environnements. On me fait toujours chier toutes les 15sec. Les situations se suivent et se ressemblent sans jamais que R* brise ce traintrain de classicisme assez féroce. On me donne la main, je canarde, on me reprend la main, on m'emmène ailleurs -sans suivre la moindre règle de temporalité et de spatialisation-, et rebelote.
Résultat je n'ai ressenti aucune unité du jeu et pas la moindre évolution quelqu'elle soit, ni de progression. Je l'ai vécu comme une suite hachée de salles dupliquée à plomber.

MP3 est la quintessence du jeu couloir. Il est couloir à chaque strate de sa structure.

Je me souviens d'une séquence où on poursuit en bateau les ravisseurs de la nana qu'on devait protéger. Une pointe d'espoir sur la séquence à venir germe. Que dalle, cut-scene complète jusqu'à ce que mon bateau s'envole, un ralenti s'enclenche -seul-, la caméra se met à l'épaule de max et là le jeu te dit "vasy coco tire". On lâche donc 3, 4 tirs sur les connards du bateau poursuivi et avant même qu'on retouche le sol, le jeu reprend la main et sa cut-scene. Une séquence qui synthétise bien le jeu.

Bref au final j'ai fini par craquer avant la fin -et je déteste ne pas aller au bout-. MP3 est sans conteste le jeu le plus frustrant, ennuyeux, exaspérant et couloir que j'ai pu faire depuis longtemps. Un monstrueux gâchis. Et je me demande vraiment si un panini ne m'aurait pas offert plus de plaisir.

De toute façon globalement, je commence à me rendre compte que les jeux R* ont tendance à bien me gonfler -j'ai un mal de chien à finir GTAV-. Et de la même manière que pour Crytek, je pense simplement éviter leurs jeux à l'avenir.
 
Cruising
Membre Factor
Membre 152 msgs
Tu oublies la scène du boss final.
 
Quantum Break : quelques secondes de gameplay

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews