Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

1
Juliette va présider la commission jeu vidéo du CNC
Niko
Nostrach !
Admin 14102 msgs
Ces dernières années, le CNC a pris une place centrale dans le grand hôpital de la création vidéoludique française : en gros, c'est lui qui tient la perf avec son petit copain le CIJV. L'organisme a ainsi investi quelque 3.8M€ sur une cinquantaine de projets l'année dernière, allant de l'aide à la préproduction au soutien à la création de nouvelles licences, et même à l'organisation d'événements (notamment le Stunfest).

Pour prétendre à ces aides, il faut constituer un dossier bien velu et le défendre en commission. Un jury d'une quinzaine de personnes se réunit trois fois par an et décide quels projets seront financés (sous forme d'aides remboursables ou de subventions), avec un taux d'acceptation variant entre 30 et 60% suivant les sessions. Là où le système fait grincer des dents, c'est que le jury en question est composé d'acteurs du milieu, qui peuvent parfois être partie-prenante dans les dossiers soumis. Il est précisé dans la charte de déontologie du CNC que les membres susceptibles d'avoir un conflit d'intérêt doivent se retirer pour les délibérations, mais ses détracteurs soulèvent cependant les risques de copinage. A l'inverse, si l'organisme nommait des personnes totalement extérieures au secteur du jeu vidéo, auraient-elles les connaissances nécessaires des contraintes propres au milieu pour juger correctement les projets ?

Pour le roaster 2016-2017, le CNC semble vouloir essayer une solution médiane : les membres de la commission sont toujours des acteurs de l'industrie (Big Ben Interactive, Eugen Systems, Eko Software, ...), mais pas sa présidente. Il s'agit de la chanteuse Juliette Noureddine, qui a visiblement un regard bienveillant sur le média. Bref, cela ressemble fort à une bonne nouvelle.

Lire la suite sur le site : Juliette va présider la commission jeu vidéo du CNC.
 
BuzzerMan
Membre Factor
Membre 8 msgs
L'an dernier, elle animait une émission de musique durant l'été, il y a eu 4 émissions, dont une consacrée à la musique de JV.
Et elle m'a eu sur la musique d'entrée de Fallout, 1er du nom, je vous laisse découvrir :
http://www.franceinter.fr/emission-jaime-pas-la-chanson-mais-ah-les-ecrans

Bref, d'après moi, elle connaît son affaire...
 
Khdot
Membre Factor
Membre 88 msgs
Sympa la vidéo. Elle est tout le temps comme ça ou c'est une exception ? En tout cas ce boulet de Cohen avait l'air looooooooooin de tout ça (v'la la tronche qu'il tire cet empaffé), ce qui me rend d'autant plus attachante cette Juliette.

Note : Je persiste à penser que c'est la fille cachée (autant qu'elle peut) de Carlos.
 
MaVmAn
Membre Factor
Membre 432 msgs
C'est clairement délicat ce genre de situation mais le choix assez judicieux de la présidente pourrait s'appliquer aussi au jury. Au lieu de développeurs/éditeurs on pourrait avoir des joueurs passionnés, expérimentés et reconnus, des journalistes ou youtubeurs par exemple. Si cela n'éliminerait pas totalement les risques d'accointances, ça les réduirait certainement pas mal.

Je pense qu'il est important d'avoir des gens du métier malgré les risques de conflit d’intérêt, ils connaissent le processus et sont à priori les plus capables de juger de la viabilité d'un projet. Il faudrait juste qu'ils ne fassent pas parti du jury mais soient présent en tant que conseillers, sans pouvoir décisionnel et sans dérive lobbyiste.

Après ça il manquerait quand même l'avis le plus important, celui des joueurs.
Pour ça il suffit de mettre en place un système de vote à la greenlight (pas de problème de visibilité comme sur Steam puisque beaucoup moins de projets demandant les aides), les votes de gens comptant pour 30 ou 50% du jury et voilà, démocratie inside.
 
noir_desir
Membre Factor
Membre 1716 msgs
Bouh !!
Sinon j'avais aussi vu d'autre interview, d'elle. Elle est très bien.
 
obilabilon
Membre Factor
Membre 4 msgs
Dans mes souvenirs, au moins une de ses chansons : Fantaisie Héroïque, traite directement du sujet.
 
lirian
Membre Factor
Membre 656 msgs
Ce personnage a l'air très approprié pour le poste
BuzzerMan a écrit :
L'an dernier, elle animait une émission de musique durant l'été, il y a eu 4 émissions, dont une consacrée à la musique de JV.
Et elle m'a eu sur la musique d'entrée de Fallout, 1er du nom, je vous laisse découvrir :
http://www.franceinter.fr/emission-jaime-pas-la-chanson-mais-ah-les-ecrans

Bref, d'après moi, elle connaît son affaire...


Bon ben on a pas trouvé meilleur choix pour présider cela.

Blague à part, elle a l'air parfaite pour le rôle vu ses diverses interventions.
 
choo.t
Saint rââle
Membre 2159 msgs
C'est de la légitimité du CNC sur son ensemble qui me dérange, outre les problèmes de copinage, y'a les choix de projet et le suivi de ceux-ci qui me tracasse :

Pourquoi GhostSplash reçoit il 50K€ d'aide à la création de propriété intellectuelle alors que c'est un clone de Critter Crunch ?

Qu'est devenu le jeu Century, et son studio Amity Game Studio (oui, c'est le site officiel) qui avait pourtant touché 200K fin 2014.
Rien que sur cette commission, y'a plusieurs jeux passés à la trappe, pareil pour d'autres commissions.

Ensuite, y'a t'il vraiment besoin d'aide publique comme cela ? Alors oui, ça fait plaisir à ceux qui la perçoive (sachant que jusqu'en 2015, les jeux PEGI 18 était exclus d'office par exemple), mais n'est-ce pas un peu doublon avec les financement collaboratif (et y'a des projet qui cumule déjà les deux...) ?

Combien de projets sont abandonnés ou modifié pour convenir au CNC (Pas de trop grande violence, rester politiquement correct etc..) ?
 
kimo
Reporter de terrain
Redac 844 msgs
@ choot

ce dont tu parles, c'est le principe de toutes subventions publiques : ça crée une normalisation des projets qui souhaitent être subventionnés, certaines subventions semblent après coup absurdes et mal avisées, il y aura tjrs des loupés car la sélection se fait par jury et qu'on a tous des opinions différentes, certaines aides sont versées pour des jeux qui ne voient jamais le jour, mais à moins de vouloir que l'état prenne la place de producteur executif (et intervienne donc encore plus sur le projet...)

Après c'est une aide que tu demandes, et chaque fois que tu décide de demander de l'argent quelque part, et ba tu dois faire des concessions pour convaincre, ça semble inévitable (et même normal). Les acteurs donnant pour la production n'étant pas la même, je ne vois pas en quoi c'est un doublon avec le financement participatif. Heureusement que ça peut se cumuler, ça semble logique que tu finances ton projet avec l'argent que tu peux obtenir de plusieurs sources.

Je n'aime pas trop le système de subventions, surtout au vu des ravages esthétiques et sociaux que ça a créé dans d'autres domaines (le spectacle vivant en particulier), mais bon, un système de financement en plus, c'est tjrs une bonne nouvelle pour les développeurs. Après, pour le cinéma, il y a des systèmes d'aides par avance sur recette et l'aide à la prod est (je crois) indexé à l'argent que tu arrives à obtenir par le biais de producteurs classiques. Il y a même des aides après production pour les projets finis.Donc il faut voir quels sont les conditions d'attributions qui régissent le CNC jeu vidéo.
 
divide
Membre Factor
Redac 1710 msgs
Il me semble (à confirmer) que les subventions du CNC pour les JV doivent être remboursés au moins partiellement si le projet ne remplis pas les étapes de développement fixées.
 
Juliette va présider la commission jeu vidéo du CNC
1

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews