Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

Interview World of Warcraft à venir sur Factor
Freemanz
Panda
Membre 702 msgs
Pourra t'on jouer un pandaren ?
 
Quaigy
Baby Sitter
Membre 1255 msgs
Que comptent-ils faire pour empecher les hordes de crétins dérécébrés "FAN DEU RAULEPLAI" de pourrir definitivement le serveur Franco, à l'instar de ce qu'il s'est passé sur DaoC ?
 
Quaigy
Baby Sitter
Membre 1255 msgs
Ah oui et .. pour la trad FR, vont ils reussir à eviter la même catastrophe que pour Diablo 2 ? Idem pour les voix (lors des intros des races notamment), est ce qu'on va encore avoir droit au sempiternel "acteur francais qui n'en a rien à secouer" et qui surjouera affreusement son texte ?
 
K.nibal
VALVE Boy
Membre 186 msgs
Quand est-ce qu'il commence le beta-test ?
Est-ce qu'on rencontrera des héros de Warcraft 3 ?
Est-ce qu'on pourra créer des armes uniques ?
Quand est-ce qu'il passe gold son jeu ?
Combien coutera l'abonnement ?
 
Aniki
Membre Factor
Membre 18 msgs
Du haut de ma maigre connaissance de fan boy à temps partiel, j'ai des réponses :

Freemanz > non les pandaren sont pas jouables
K.nibal > voui pour les heros de warcraft, y'en a quelques uns déjà, mais tous les modèles sont pas finis. ( thrall, jaina, etc. )
Non les armes les + rares sont du uber loot, pas du craft.
Date de sortie > When it's done... ( on sussure novembre pour l'us sur les fan sites )

Mais aussi des questions :
Quel décalage entre la version us et la fr ? sera t il possible de changer de serveur ensuite, avec ses persos ?
La politique sur le choix des noms est elle conservée ? appliquée plus durement ?

Peux t'on espérer un serveur roleplay fr avec controle ( voir premier commentaire de Quaigy )
Parce que moi si je vois deux couillons qui se pointent, le guerrier ChIpOlA77A et le mage turlututu28, çà me fait détriper aussi sec...
 
Freemanz
Panda
Membre 702 msgs
Ah cruelle déception.
 
elton
Membre Factor
Membre 1557 msgs
Est ce qu'ils pourraient éviter de franciser les noms propres?
Histoire d'éviter IronForge=ForgeFer, comme cela est déjà prévu.
 
Quaigy
Baby Sitter
Membre 1255 msgs
elton a écrit :
Est ce qu'ils pourraient éviter de franciser les noms propres?
Histoire d'éviter IronForge=ForgeFer, comme cela est déjà prévu.


Mais enfin, tu n'aimes pas les traductions littérales ?
 
Sidoine
Développeur de petites bouses sans intérêt sur décodeur.
Redac 1643 msgs
La traduction des noms propres, je trouve ça bien, dans la mesure où il s'agit d'un monde d'imagination, autant qu'il s'adapte à chacun. Forgefer n'est peut-être pas un nom très bien choisi par contre, les Américains ont tendance à s'accommoder de noms formés avec des mots du vocabulaire actuel, alors qu'en France on a plus l'habitude de machins formés à partir d'ancien français ou de latin. Forgefer fait vraiment trop artificiel. Ceci dit je comprends que c'est plus compliqué pour les traducteurs.
 
British
Casse-couilles
Membre 364 msgs
Je ne vois pas en quoi ca serait plus compliqué.
Une liste de références avec les noms à traduire... ou pas, et le tour est joué !
Ceci dit, non, je ne sais pas comment ils font leur taff, mais ce n'est jamais que du texte.

En tout cas, j'abonde dans le sens du sieur elton.
 
Arnaud
MMOtiste
Redac 3574 msgs
Traditionnellement, dans l'heroic fantasy, tout est toujours traduit.

EQ : Freeport > Port-Franc; Riverval > Valrive.
Royaumes Oubliés (D&D) : Waterdeep > Haut-Profonde; Underdark > Ombre-Terre.

Il y a des exceptions.

EQ : Felwith. Vu que ça ne veut rien dire, ils ont gardé Felwith (ils ont peut-être rajouté un -e à la fin je ne sais plus)

L'exception la plus notable qui me vient à l'esprit est le personnage "Bruenor Battlehammer", qui s'appelle aussi "Battlehammer" dans les traductions, et non pas "Marteaudeguerre".

Mais à mon avis dans WoW ce sera un peu pareil.

Ironforge > Forgefer. Orgrimmar > Orgrimmar.

On verra bien, en tout cas la question sera posée :)
 
Sidoine
Développeur de petites bouses sans intérêt sur décodeur.
Redac 1643 msgs
Dans le sens où traduire littéralement est toujours plus simple que se creuser la tête à chercher un nom qui sonne bien (tiens par exemple, les traductions du Disque-Monde ou de Harry Potter).
 
British
Casse-couilles
Membre 364 msgs
En ce qui concerne le Disque-Monde, ca tient davantage du caractère "burlesque" des noms que du nom-prenage de tête (bien au contraire !).

Dans WoW, traduire les noms n'apporte pas vraiment grand-chose, à mon sens, puisqu'ils n'ont à priori pas de signification particulièrement (outre l'évidence de leur composition), à l'inverse du DM.
 
Sidoine
Développeur de petites bouses sans intérêt sur décodeur.
Redac 1643 msgs
Dans la mesure où les auteurs de WOW ont choisi que le nom des lieux ait une signification, Ironforge plutôt Blazbarguz par exemple, il me paraît normal que leur intention soit conservée en version française. Je peux comprendre que pour toi, British, l'anglais sonne naturellement, mais ce n'est pas le cas pour tout le monde, il y a des gens pour lesquels Ironforge commence comme Potiron finit.
 
Kevouly
Membre Factor
Membre 61 msgs
Ben ils n'ont cas pas traduire ... IronForge, Hellslayer etc. je trouve que ca a de la geule, nan?
 
Sidoine
Développeur de petites bouses sans intérêt sur décodeur.
Redac 1643 msgs
C'est parce que tu trouves que tout ce qui est en anglais a de la gueule, non ?
 
British
Casse-couilles
Membre 364 msgs
Ouais \o/

Plus sérieusement, je comprends bien qu'il y a des gens qui entravent que dalle à l'anglais, d'où ma question au sujet de l'éventualité d'un switch des langues.
 
L etranger
Autiste 3D
Membre 1890 msgs
pourquoi il parle que les français sont beta et stressé?
 
Message masqué
elton
Membre Factor
Membre 1557 msgs
S'habituer aux noms anglais pendant tout le béta, et se retrouver avec une VF remplie de traductions de ce type...
Au pire, je commanderai le jeu aux US.
 
Message masqué
Napster
Membre Factor
Membre 38 msgs
je sais que ca n'a rien a voir avec le sujet mais je voudrais vous faire part de cet article interessant.


l´article que j´ecris est assez long mais lisez le il en vaut vraiment la peine ca va vous prendre 5 a 10 mn de votre temps.



Joypad est un magazine de jeux videos qui cartonne depuis 13 ans.


Magazine de jeux vidéos par excellence, il a subi pas mal de modifications dernièrement, au point ou les fans de la première heure ( comme moi ^^) risque de ne plus le reconnaître.

Je dois dire que je suis dégouté, déçu, par cette formule, ce magazine, cette équipe. Mon mensuel préféré, n´est vraiment plus ce qu´il était. Je lis Joypad depuis ses débuts ( il y a environ 13 ans, si mes souvenirs sont bons), ce qui commence à faire une paire d´années. J´aimais ce mag. Il m´a fait découvrir de nombreuses consoles ( traversant les différentes générations), de nombreux jeux ( que je n´aurais au final pas forcément achetés), de nombreux salons à travers le monde sur notre média favori et beaucoup d´autres choses.

Cette revue était synonyme de passion, fait par des journalistes qu´on sentait fans absolus rien qu´en parcourant leurs articles, et qui n´avaient pas leurs langues dans leur poches. Un jeu était mauvais, il avait le sort qu´il méritait et était détruit en bonne et dûe forme avec bien sûr arguments à l´appui. Une bombe, elle était élevée au rang de jeu incontournable, qu´il fallait absolument posséder dans sa vidéothéque. Je ne dis pas qu´ils ne sont plus impartiaux, loin de là. Mais leurs textes manquent aujourd´hui de mordants, et ils ne s´en dégagent plus la même verve, le même ton qu´autrefois.

Récemment le déclin à commencé, l´année dernière pour être exact. Je dirais même, qu´une cassure s´est produite. Une partie de l´équipe, présente depuis plusieurs années, nous annonce leurs départs. Sans aucune explication ( c´est bien sûr leurs droits), ils quittent ce magazine pour lequel ils ont écrit durant toutes ces années. La raison de leurs départs, la voici " Mai 2003. Suite au rachat de Hachette Digital Presse par le groupe anglais Future Network, une ( grande) partie de la rédaction de Joypad quitte le magazine en faisant jouer la « fameuse » clause de conscience". Et là forcément, ça fout un coup au moral. Les suivants depuis pas mal de temps, j´appréciais de retrouver chaque mois leurs articles, et leurs différents coup de gueule ou coup de coeur sur le vaste monde qu´est les jeux vidéos. On peut dire, qu´a force de les lire, j´avais un peu l´impression de les connaître. Joypad était, comme ils le disaient eux mêmes, une grande famille dont on faisait nous aussi partie.

Après avoir encaissé ce choc, on finit par se dire, ce n´est pas grave, certains sont encore là et ils continueront à faire perdurer l´esprit Joypad. Les mois passérent, toujours fidéle, je finis par m´apercevoir qu´il manquait un truc, il avait perdu un peu de son charme qui le caractérisait. Puis dernièrement, vint le coup de massue, " changement de formule". Je tiens à signaler au passage, que ce n´est pas obligatoirement bénéfique au magazine, de faire un changement complet après tant d´années.

Je peux vous fournir à titre d´exemple 2 magazines ayant passer ce cap :

- La revue " Episode" ( sur les séries TV) : problème financier sûrement du à une cible réduite du magazine ( il n´était pas grand public, et s´adressait plutôt au connaisseur), changement de formule pour élargir son lectorat, désertion des fans ( dont moi) aimant la 1ère formule et au final clè sous la porte et disparition de cette revue.

- De même avec " Score" ( sur le cinéma) : changement de formule sur le même principe, désertion également des lecteurs, pour finalement au bout de quelques mois revenir à l´ancienne présentation.

Un changement de maquette, est pour ma part rarement bénéfique. Et nombreuses sont les revues, que j´achetais régulièrement, qui aujourd´hui ont disparu après un tel traitement.

Concernant cette nouvelle formule, je dirais que c´est plutôt une refonte totale du magazine auquel nous avons eu droit. Format plus petit, plus la même mise en page, la plupart des rubriques que j´appréciais ont tout bonnement disparu et pour finir des couleurs moins neutres ( je dirais plus criardes) et un montage articles/photos plus fouilli qui se veux plus djeun´s. En tout cas, c´est l´impression que ça donne. En définitif, une revue qui devient comme tant d´autres, et qui finalement, contrairement au passé, n´arrive pas à se démarquer de ses concurrents et finie dans la simplicité, voir la banalité. Une régression remarquable qui a déjà réussi un exploit : décourager une partie de son lectorat jusqu’au plus fidèle, dont je vais bien évidemment partie.

Etant un accro de Joypad depuis longtemps, je me suis résigné à essayer cette nouvelle revue ( pour moi s´en est une!!!), Essayant au final de me faire un avis, positif ou non, en connaissance de cause. Et là, une mauvaise nouvelle en entraînant souvent une autre, on apprend dans le dernier numéro ( Juillet/Août) le départ de ce qui restait de l´ancienne équipe ( Gollum et Karine). A croire que c´était prévu depuis longtemps, et qu´ils n´étaient encore présent que pour faire la jonction entre ancienne et nouvelle équipe. C´est l´impression que j´ai ressenti. C´était les derniers liens avec le passé de Joypad. Et la nouvelle équipe, n´est vraiment pas aussi sympathique que l´ancienne, et n´encourage pas à la fidélitée.

Une page se tourne, les rédacteurs s´en vont, la formule change et au final les lecteurs finissent ( finiront) par déserter à leurs tours. Après 2 numéros estampillés " Nouvelle formule", je dois dire que je ne suis pas convaincu. Une nouvelle orientation pas très originale, au vu de ce qu´était l´ancien Joypad, et qui finit par le faire tomber en bas de l´échelle. Lui qui avait mis tant d´années à grimper les marches une à une et à fabriquer sa réputation. Il devient un magazine de passage, pour lequel nul besoin d´être fidéle, vite lu, vite oublié. Un magazine sans âme, sans réelles rubriques intéressantes et qui au final se lit aussi vite qu´une revue people. On se croirait revenu d´ailleurs au temps du fanzinat, tellement le nouveau concept fait peu professionnelle. Des photos ( pixellisées à outrance, on sent un côté amateur) pleine page avec très peu de texte, un article le sexe caché dans " ICO" ( on se demande où ils vont chercher tous ça), " Joyparty" ou comment remplir une page pour ne rien dire sur les soirées people dont tous le monde ce fout, " Au-delà du Pad" qui vous conseille d´aller au cinéma et de lire des mangas ( je croyais avoir acheté un magazine de jeux vidéos!!!) et j´en passe et des meilleurs.

Une mise à mort de l´intérieur, après seulement 2 numéros, c´est un record. Jamais on n´aura fait fuire autant de lecteurs en si peut de temps. Voilà comment on passe de revue culte à, excuser moi du terme, une merde sans nom. Il n´est vraiment plus " Le magazine des consoles".

Pour finir mes derniers mots, à titre posthume, pour Joypad :

" Je vous aurais lu pendant pratiquemment la moitié de ma vie, mais l´envie de continuer a disparue. Alors, moi aussi j´annonce mon départ / ma séparation en tant que lecteur assidu d´un magazine vraiment pas comme les autres. Une page se tourne, Joypad n´est plus......paix est son âme".
 
Message masqué
Vous devez être connecté pour pouvoir participer à la discussion.
Cliquez ici pour vous connecter ou vous inscrire.

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews