Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 

Forums

1
EA : cherchez l'erreur
Joule
Big boss
Admin 8924 msgs
31 janvier 2006. Electronic Arts se plaint des clauses de contrat d'Ubisoft Montréal qui empêche ses employés de travailler dans le jeu vidéo jusqu'à un an après une démission. Le géant américain se plaint donc de ne pas pouvoir embaucher les gens de talent (et ils sont nombreux) d'Ubisoft Montréal.

1er février 2006. La veille de la publication de ses résultats du troisième trimestre, Electronic Arts annonce le licenciement de 5% de son personnel. Ce sont donc entre 300 et 350 personnes qui ont été mises à la porte, les endroits touchés étant la maison mère à Redwood Shores, les studios EA Tiburon en Floride et EA Canada à Vancouver.

Lire la suite sur le site : EA : cherchez l'erreur.
 
Reblochon
Membre Factor
Membre 1119 msgs
Y a pas d'erreur. Les gens de Montreal sont bien plus talentueux que ceux de Redwood Shores ou Vancouver. En plus, c'est une main d'oeuvre bien moins chere et les aides des trois paliers de gouvernement (federal, provincial, municipal) ne sont vraiment pas negligeable à Montreal.
 
Joule
Big boss
Admin 8924 msgs
Reblochon a écrit :
Les gens de Montreal sont bien plus talentueux que ceux de Redwood Shores ou Vancouver.
Des fois, tu dis vraiment n'importe quoi...

Pour le coup de la main d'oeuvre moins chère, je ne suis pas sûr, vu que dans le premier article EA se plaint de ne pas avoir autant de subvention que son concurrent français sur place.
 
ggnore
Membre Factor
Membre 63 msgs
Joule a écrit :
Des fois, tu dis vraiment n'importe quoi...

c'est de l'ironie sur de l'ironie ou bien ?
 
feyd-luuka
Membre Factor
Membre 12 msgs
Joule a écrit :
empêche ses employés de travailler dans le jeu vidéo jusqu'à un an après une démission

Un an sans bosser dans le jeu ?! Pour les programmeurs et les graphistes à la rigeur y a d'autres débouchés (et encore) mais les game designers y deviennent quoi ? livreurs de pizza...
 
analogue
Star-Wars
Membre 1243 msgs
C'est bizarre quand même, j'ai un pote qui s'est fait embaucher à EA.ca fin 2005. Et si ils avaient juste viré 300 boulets compensés par des embauche précédentes ?
 
Reblochon
Membre Factor
Membre 1119 msgs
Joule a écrit :
Pour le coup de la main d'oeuvre moins chère, je ne suis pas sûr, vu que dans le premier article EA se plaint de ne pas avoir autant de subvention que son concurrent français sur place.
Pour les subventions de la part du provincial et du municipal, ca se peut. UBI a promis un paquet d'offres d'emploi etalé sur 5 ans (ou un truc du genre).

Pour le cout de la main d'oeuvre ... vu le prix d'un appart à Vancouver par rapport à Montreal, je ne pense pas que les salaires soient aussi avantageux sur la cote Ouest. Des gens qualifiés, creatifs, pas trop chers, une force du Quebec (c'est la pub que nos politiques font aux etrangers).

Mais apres, va savoir ce qui se negocie loin des cameras.

...

Ah ! Ce n'est pas des fois, mais souvent !
 
Dwin
Hippie
Membre 135 msgs
C'est clair que EA aurait bien besoin de gurus pour sortir des jeux moins codé avec les pieds qu'actuellement.
 
ggnore
Membre Factor
Membre 63 msgs
Dwin a écrit :
C'est clair que EA aurait bien besoin de gurus pour sortir des jeux moins codé avec les pieds qu'actuellement.

Je sais pas si ça vous rappelle quelque chose, mais il y a quelques mois, il y avait eu un article d'une femme d'un développeur de chez EA.
Les conditions de travail exposées dans cet article étaient hallucinantes.

EA = EsclAvagistes !
Quel guru irait s'engouffrer dans la gueule du loup ? Et niveau innovation, EA c'est pas exactement ça.

Je méprise EA. oui.
 
hohun
Membre Factor
Redac 4808 msgs
Je vois pas en quoi les développeurs d' Ubi sont talentueux...enfin, plus que les autres. Leurs jeux sont pas si géniaux que ça...AMA hein.
 
Djlobster
Membre Factor
Membre 276 msgs
C'est l'effet fourmillière... quand en france on est 50 pour faire un gros jeu, eux ils sont 500.
 
Hebus
Membre Factor
Membre 23 msgs
Ya pas d'erreurs, EA se plaint juste de pas pouvoir embaucher (ou débaucher) des gens de talents pour remplacer les 350 personnes sans talents...

La seule erreur serait plutot à chercher du coté de la DRH qui a embauché les 350 boulets...mais c'est un autre débat...
 
Anzy
Membre Factor
Membre 1176 msgs
Mouarf moi ce qui me fait marré c'est quand on généralise sur le manque de qualité des jeux EA (ou meme ubi), faut arreter les extremes.

Par contre la politique d'EA pour leurs employés la...
 
Arnaud
MMOtiste
Redac 3574 msgs
A noter qu'il y a 2 ans, deux (je crois, en tout cas ils étaient plusieurs) ex-employés d'Ubisoft Montréal étaient partis chez EA. Ignorant allégrement la clause de non-concurrence dans leurs contrats. Ce type de clause est illégal en France; mais apparement ça ne l'est pas au Québec, puisque Ubisoft avait gagné son procès contre EA, qui avait dû débaucher les développeurs.

Ubisoft avait annoncé qu'ils avaient intenté cette action pour "protéger le travail des équipes de développement".

Je précise quand même que je suis en mesure d'affirmer qu'il y a chez Ubisoft Montréal une belle brochette d'enfoirés qui n'ont aucun scrupules, eux aussi, à licencier des gens qui ne le méritent pas forcément.
 
Akshell
Pedobear à poil roux
Membre 4167 msgs
C'est parfaitement légal en France, mais il y a des conditions : durée, localisation géographique, compensation financière...
 
Arnaud
MMOtiste
Redac 3574 msgs
En France, si on t'impose de ne pas travailler chez la concurrence pendant disons 1 an, on est obligé de verser une compensation financière mensuelle équivalent à ton ancien salaire. En tout cas c'est ce qui se fait dans mon secteur d'activité.
 
Reblochon
Membre Factor
Membre 1119 msgs
Arnaud a écrit :Je précise quand même que je suis en mesure d'affirmer qu'il y a chez Ubisoft Montréal une belle brochette d'enfoirés qui n'ont aucun scrupules, eux aussi, à licencier des gens qui ne le méritent pas forcément.
J'affirme aussi. Et à les exploiter aussi ...
En arrivant ici, UBI a cru qu'il etait aux States. En tout cas, il y applique la meme politique (à la limite des normes du travail quebecoises)
 
analogue
Star-Wars
Membre 1243 msgs
Arnaud a écrit :
En France, si on t'impose de ne pas travailler chez la concurrence pendant disons 1 an, on est obligé de verser une compensation financière mensuelle équivalent à ton ancien salaire. En tout cas c'est ce qui se fait dans mon secteur d'activité.


C'est tout simplement faux, la clause de non concurrence peut être au max de 2 ans, limitée au maximum à une région, et n'a pas besoin de compensation financière (qui reste du domaine de l'accord).

Tous mes contrats de travail en ont eu une ;)
 
EA : cherchez l'erreur
1

Règles à suivre

Écrire dans un français correct et lisible : ni phonétique, ni style SMS. Le warez et les incitations au piratage sont interdits. La pornographie est interdite. Le racisme et les incitations au racisme sont interdits. L'agressivité envers d'autres membres, les menaces, le dénigrement systématique sont interdits. Éviter les messages inutiles

 
Rechercher sur Factornews