Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
 
ARTICLE

[Rubrique littéraire] The Legend of Zelda : Hyrule Historia et Art & Artifacts

Frostis Advance par Frostis Advance,  email  @FrostisAdvance  
La fin d’année approche à grands pas et vous n’avez toujours pas trouvé quoi offrir à Noël à votre ami(e) fan de la série The Legend of Zelda ? Ok, il est donc temps d’y remédier avec deux énormes livres : Hyrule Historia et Art & Artifacts.
Je ne sais pas si vous avez vu, mais depuis un petit moment, on tente d’écrire des articles pour vous conseiller d’acheter des livres au lieu de jeux AAA complètement moisis, histoire de faire grossir encore un peu plus votre culture sur certaines sagas du jeu vidéo. Un jour (cf : Factor Time), on sortira même officiellement la rubrique littéraire si vous êtes vraiment intéressés. Mais en attendant, on fonctionne par coups de cœur, un peu comme ce qui va suivre.  

The Legend of Zelda - Hyrule Historia


Sorti au Japon le 21 décembre 2011 pour fêter le 25ème anniversaire de la série, Hyrule Historia se veut être la bible officielle de la saga Zelda. Et ce n’est pas peu dire, puisque ce livre est sous licence officielle Nintendo, avec Eiji Aonuma en qualité de directeur éditorial et contenant même une préface signée Shigeru Miyamoto. Un très gros livre qui s’est fait longuement attendre chez nous, puisqu’il a fallu attendre pas loin de 2 ans pour le voir débarquer sur nos terres. 

C’est donc le 4 décembre 2013 que sort Hyrule Historia en France, édité par les Editions Soleil et traduit par l’excellent Florent Gorges qui, encore une fois, livre un travail absolument parfait. Cette édition française de 274 pages et au format 23,6 x 2,2 x 31,1 cm, contient aussi 32 pages dédiées au premier tome du manga Skyward Sword, par le duo de mangakas Akira Himékawa, et est vendue pour 34,99€ par ici.

Côté matériel, on a face à nous un livre de grande qualité, avec une couverture rigide teintée de vert avec un aspect cuir, une façade gravée avec des inscriptions dorés que les fans reconnaitrons au premier coup d’œil, un petit bout de tissu pour le marque page et une impression de qualité. Franchement, c’est du tout bon. 

L’encyclopédie de The Legend of Zelda ?

Etant donné que nous avons devant nous un livre qui est sorti en 2011, il est évident que celui-ci ne contient pas la totalité des épisodes sortis jusqu’à présent. De ce fait, les trois derniers épisodes de la saga n’y sont pas présents, à savoir The Legend of Zelda : A Link Between Worlds (3DS - 2013), The Legend of Zelda : Tri Force Heroes (3DS - 2015) et The Legend of Zelda : Breath of the Wild (Switch et Wii U - 2017), ce qui va grandement changer la donne sur le sous-titre de l’ouvrage "Encyclopédie de The Legend of Zelda".

Le contenu de l’ouvrage est découpé en trois grandes parties. La première "Au commencement de la légende" se focalise exclusivement sur The Legend of Zelda : Skyward Sword, tout au long de 60 pages richement illustrées et écrites par différentes personnes ayant travaillées sur le jeu. On y découvre tous les personnages et les différents lieux importants, via un très grand nombre d’artworks, dont un paquets d’inédits. C’est vraiment très intéressant, surtout que cet opus est presque le plus méconnu de tous les épisodes sortis sur consoles de salon, alors qu’il est très important pour la chronologie de la série. Mais on peut tout de même soupçonner Nintendo d’y avoir vu là une belle occasion de mettre en avant ce jeu sorti sur Wii en novembre 2011, soit un mois avant la parution de ce livre…



La seconde partie, "L’histoire d’Hyrule", se déroule sur 68 pages et a fait beaucoup parler d’elle lors de la parution de l’ouvrage. Depuis 30 ans, les fans débattent partout dans le monde pour définir la chronologie des différents épisodes de The Legend of Zelda. Et même si en interne chez Nintendo, des mecs comme Miyamoto et Aonuma ont toujours crié haut et fort qu’il n’existe pas toujours de liens temporels entre les épisodes, l’équipe en charge de ce livre s’y est risquée. On découvre une frise chronologique comportant une grande ligne et se scindant en 3 branches. Tout commence donc par « La tradition divine et le héros du temps » avec les épisodes Skyward Sword, The Minish Cap, Four Swords et Ocarina of Time. C’est à partir de ce dernier que tout a basculé avec trois pistes, comportant deux groupes bien distincts se définissant par la victoire du Héros du temps, ou par sa défaite. Mine de rien, c’est assez bien foutu et pas complètement con au niveau de la cohérence, tant d’un point de vue de l’histoire que de l’esthétique des épisodes.  

Au passage, Nintendo précise que l’interprétation de l’histoire d’Hyrule évolue constamment selon les époques et les témoins. En clair, il s’agit là d’une frise chronologique s’arrêtant à 2011 et n’étant donc plus à jour. Je vous laisse placer les autres épisodes.

Le reste de cette seconde partie est très dense, expliquant ce qui se déroule suivant les différentes branches de la frise, en mettant en avant différents aspects des jeux et se focalisant aussi sur les personnages clés. Mine de rien, j’aurais aimé que celle-ci soit un peu plus grande. Je trouve cela un peu dur de la part de Nintendo de mettre presque le même nombre de page pour un épisode en première partie et 14 épisodes en seconde. Pour le néophyte, cela revient à dire que des jeux comme Ocarina of Time, Majora’s Mask, A Link to the Past ou encore The Wind Waker et The Twilight Princess sont presque mineurs à côté de Skyward Sword. 



La troisième partie se permet un retour "Aux sources de la créativité", ce qui demande tout de même 100 pages ! En même temps, revenir sur 25 ans d’illustration, cela prend forcément un peu de temps et de place. Et cela commence très fort avec une double page sur le premier épisode, présentant les tout premiers croquis de Link, ainsi des documents orignaux de plans de donjons, réalisés par Shigeru Miyamoto. La suite est une fête aux concepts arts des différents personnages avec leurs évolutions au fil de la série. On y découvre même quelques trucs plutôt drôles, comme ces dessins de Zelda portant des vêtements du futur (vue par un mangaka un peu porté sur les bikinis et les épaulettes). Tous les personnages y passent, allant évidemment de Link à Zelda, mais aussi Ganondord, Impa, Ruto, le vénérable Arbre Mojo, en passant par Midona et d’autres personnages totalement inconnus du grand public, mais aussi des lieux comme le château d’Hyrule, le lac Hylia, le village Cocorico, etc. Une partie vraiment orientée artworks, pour le simple plaisir des yeux. 

La fin de cette dernière partie est par contre un peu expéditive, avec une rétrospective des jeux The Legend of Zelda assez simple. Un titre, quelques informations concernant le support et la date de sortie, le tout accompagné par un petit texte, des photos des boites Jap, US et Europe, et une petite capture d’écran. Cela permet tout de même de parler vite fait de Link’s Crossbow Training et de The Legend of Zelda BS, tout en faisant l’impasse sur les épisodes parus en 1993 sur Philips CD-i, Link: The Faces of Evil et Zelda: The Wand of Gamelon.

Si vous avez bien suivi, il manque encore 36 pages (enfin 32, certaines sont vides), qui elles, sont consacrées à un manga intitulé Skyward Sword : La genèse de la Légende. On l’aura compris, l’épisode Wii a vraiment eu droit à une grosse mise en avant. Honnêtement, même si le dessin et l’histoire du duo Akira Himékawa, je ne comprends pas vraiment l’intérêt d’avoir mis ces pages dans ce livre, qui auraient pu servir à faire grossir encore un peu plus la 2nd partie par exemple. Néanmoins, les mangas Zelda sont plutôt de bonne qualité, donc ce n’est pas si dérangeant. 

The Legend of Zelda - Art & Artifacts

Après le succès du livre pour les 25 ans de la saga, l’équipe du magazine japonais Nintendo Dream s’est dit qu’il ne serait pas idiot d’en préparer un autre pour fêter les 30 ans. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, il s’agit du magazine officiel Nintendo au Japon, qui reste une belle référence depuis sa création en 1996. L’équipe de rédaction n’a pour autant pas voulu créer un livre copier/coller de Hyrule Historia. Ils ont donc décidé de partir sur un ouvrage retraçant l’aspect graphique de la série, le nommant tout simplement Hyrule Graphics
 
Disponible depuis le 26 août 2016 au Japon, il vient tout juste d’arriver chez nous, le 4 octobre 2017 pour exact, mais sous un autre nom. Ne me demandez pas pourquoi il a changé de nom, mais chez nous, il faudra faire avec The Legend of Zelda - Art & Artifacts. Comme pour le livre des 25 ans, on retrouve la même équipe à l’édition de ce livre en France, à savoir les éditions Soleil et Florent Gorges à la traduction. D’ailleurs, cela tombe très bien, puisque ce dernier est correspondant européen depuis l’année 2006 pour le magazine Nintendo Dream.  

Visuellement, le livre change aussi de tête par rapport à l’édition japonaise, reprenant le design d’Hyrule Historia, mais avec une teinte bordeaux en lieu et place du vert. 
Pour le reste, les éditions Soleil ont repris exactement les mêmes matériaux de qualité, mais augmente aussi un peu son prix passant à 39,99€ (dispo par là), ce qui se comprend rapidement puisque cet Art & Artifacts propose 400 pages contenant un peu de plus de 2000 illustrations ! Au passage, on apprend qu’il s’agit du second tome d’un triptyque, ce qui veut dire qu’on aura forcément un troisième livre qui arrivera dans quelques années (pour les 35 ans ?).

La construction du livre s’en retrouve donc être assez similaire, avec 3 grosses catégories, balayant cette fois-ci tous les épisodes de la saga, ou presque. En effet, The Legend of Zelda : Breath of the Wild étant arrivé dans nos salons le 3 mars 2017, l’équipe de rédaction n’a semble-t-il pas eu le temps (ou le droit ?) d’intégrer ce jeu au même titre que les autres. Du coup, on se retrouve avec seulement 7 artworks, dont un en triple page, à la toute fin du livre. Mais rassurons-nous en se disant que le troisième ouvrage lui sera entièrement consacré. 

La première partie est consacrée aux "illustrations emblématiques", jeu par jeu, allant du tout premier jusqu’à Tri Force Heroes. Même en tant que connaisseur de la série, j’ai eu le plaisir de découvrir un bon nombre d’illustrations que je n’avais jamais vu, et pas forcément sur les anciens épisodes. Je pense de suite à Link’s Awakening ou encore The Minish Cap, qui m’ont vraiment surpris en dévoilant quelques artworks absolument splendides.



On enchaîne avec une seconde partie se concentrant sur les "illustrations de personnages", que ce soient les héros principaux, mais aussi les ennemis et différents PNJ. Là aussi, grosses surprises pour les yeux, puisque certaines choses m’étaient totalement inconnues. Et ça ratisse assez large, puisque Nintendo Dream dévoile des croquis crayonnés, des artworks numérisés, mais aussi quelques modèles 3D. On retrouve même les dessins que l’on a tous vu et revu en feuilletant les notices de jeux (genre les illustrations de Link utilisant des bombes, le boomerang, faire un saut, etc.). Cerise sur le gâteau, toutes les illustrations et les croquis conceptuels qui contenaient des indications manuscrites en japonais ont été traduites en français. 

La troisième partie de Art & Artifacts, et la plus petite, propose une grosse rétrospective. Les premières pages détaillent chaque boîtes et logos de tous les jeux, ainsi que les dates de sorties. De quoi se rendre compte qu’on n'a pas forcément les boîtes les plus moches en France ! S’en suit une galerie de Pixel Art pour les foufous du pixel, puis quelques illustrations dont celle du Destrier de Légende pour Mario Kart 8, pour terminer sur les quelques artworks de Breath of the Wild. 



Et durant ces 408 pages, il n’y a presque pas de textes. Quelques indications ici et là, mais c’est tout. Le but étant évidemment de tout garder pour le plaisir des yeux. Cette bible graphique se termine tout de même par une interview de 10 pages, avec une belle brochette d’illustrateurs de chez Nintendo : Yusuke Nakano, Yoshiki Haruhana, Takumi Wada et Satoru Takizawa. Une interview très intéressante, mettant en avant les inspirations de chacun et le travail effectué durant ces 30 dernières années. 
Alors, achat ou pas achat ? Concernant Hyrule Historia, ne couvrant que les 25 premières années de la saga, il fait donc l’impasse sur l’incroyable Breath of the Wild, mais on tient là une vraie bonne encyclopédie Zelda, ce qui est assez rare pour être souligné. Du côté de The Legend of Zelda : Art & Artifacts, il s’agit là aussi d’un ouvrage à posséder pour n’importe quel fan de la série, même si là, il faut accepter l’infime partie textuelle et apprécier de regarder en détails un nombre incalculable d’artworks. De mon côté, je dirais que ces deux livres sont presque des indispensables, surtout si vous aimez les illustrations. Et comme dit plus haut, il s'agit des deux premières pièces d'un triptyque. Attendez-vous à voir sortir un troisième livre dans quelques mois. 
Rechercher sur Factornews