Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ARTICLE

Le Guide Factor Apple Arcade, partie 12

Ricardo par Ricardo,  email  @Ricardo13Gaming
 
Votre serviteur a eut quelque peu du mal à s'acclimater au confinement, aussi cette partie 12 n'arrive que maintenant, et j'en suis désolé. Mais pour me faire pardonner, vous trouverez une nouveauté qui je l'espère vous aidera (encore plus!) à y voir clair dans cet abonnement Apple Arcade . Le catlogue comporte maintenant 114 jeux. Il continu de s'enrichir même si le rythme des nouvelles sorties s'est bien calmé.
Commençons cette partie 12 par ce document Google Spreadsheet (qui evoluera evidemment au fil des parties du Guide) récapitulant les points clefs et avis des jeux essayés jusqu'ici, et listant également tous les jeux restants de l'abonnement. Un onglet "Stats" permettra aux plus curieux de mesurer les tendances en un clin d'oeil, même si il sera plus pertinent une fois tous les jeux traités. 
Vous pourrez le télécharger et en faire ce que vous voulez ensuite (le trier, le modifier, l'imprimer et faire des avions en papier cul etc...). N'hésitez pas à indiquer dans les commentaires ce que vous en pensez.
 

Towaga Among Shadows

Qu’est-ce que c’est?

Un jeu de tir vu de côté utilisant le double stick (NDE : Abuse !!).
C’est développé par les suisses de Sunnyside Games (ayant développé The Firm) et édité par Noodlecake. C'est une nouvelle exclu Apple Arcade

On y joue comment?

Les contrôles sont étudiés pour la manette. L'orientation Paysage est imposée. Préférez les grands écrans pour profiter au mieux de cette beauté graphique. Lancé sur iPhone XS, iPad Pro 11", et Mac OS Catalina, avec et sans pad Xbox One et DualShock 4

Et ça donne quoi?

C'est pas mal.

Quel drôle de jeu que voilà. J'ai eu très peur en le lançant que le jeu soit mono stick étant donné qu'il possède deux gameplay différents : un classique où vous pouvez vous déplacer et tirer en même temps, et un autre (et vous débutez les premiers niveaux ainsi) où vous avez les pieds cloués au sol et ne pouvez rien esquiver, ne vous laissant que votre tir et votre pouvoir actif pour vous défendre et éliminer les ennemis. On en reviens à diriger son personnage comme on contrôlerait une seule tourelle dans un tower defense, ce qui n'ouvre pas d'immense perspectives, vous en conviendrez. Déroutant mais ce gameplay a quelque chose de direct, primitif mais nerveux, comme les bon vieux jeux d'arcade.
Le jeu est très beau et bien animé, et c'est un des plus agréables à voir parmi les titres inclus dans AA, mais avec de telles qualités, on s'attends à ce qu'il décolle, ce qu'il ne fait malheureusement jamais. Il y a bien des pouvoirs et aptitudes à débloquer/améliorer au fur et à mesure de la progression, mais rien de bien innovant, les pouvoirs se ressemblant d'ailleurs tous (pétrifier, repousser ou geler les ennemis, ça reviens à peu près au même). Donc on tourne vite en rond. Tout n'est pas mauvais au contraire. Pas mal de modes de jeux sont présent dont un mode histoire, des modes survie et un mode multijoueur local de 2 à 4 joueurs (manettes uniquement) assez rare pour être souligné.
Vous voilà donc prévenu, le jeu est très bien pour des petites parties sans prise de tête, mais ne vous occupera pas des heures durant, alors qu'il aurait pu. 

PS: Ne pas oublier de mettre en Français dès le début du jeu, il ne détecte pas ce paramètre tout seul le bougre.

Dead End Job

Qu’est-ce que c’est?

Un genre de Luigi's Mansion.
C’est développé par Ant Workshop ayant déjà créé le jeu mobile Binaries, et publié par Headup Games. Sort aussi ... partout (PC, Switch, Xbox One, PS4)

On y joue comment?

Les contrôles sont faits pour le pad, difficilement jouable au tactile, à peine mieux au clavier/souris. Orientation paysage imposée. Préférez l'iPhone pour le support du pad. (Lancé sur iPhone XS, iPad Pro 11", et Mac OS Catalina, avec et sans pad Xbox One)

Et ça donne quoi?

C'est bof

Deuxième jeu de tir utilisant le double stick cette semaine. Cette fois-ci Hector Plasm part chasser du poltergeist et ça s'annonce déjanté. L'ambiance loufoque de certains dessins animés américains des années 90 saute aux yeux et aux oreilles. Une réalisation au poil, des animations détaillées et une musique dans le ton, le tout saupoudré d'un humour certain et rafraichissant : ça présage du très bon.
Assez varié dans son bestiaire, objets et autres améliorations, le gameplay lui par contre est toujours le même : tirer pour affaiblir, aspirer ensuite les fantômes KO, et tout casser dans la pièce pour glaner les quelques billets verts qui s'y cachent (ça me rappelle quelque chose ça tiens...), puis on passe à la pièce suivante (générée de manière procédurale) et rebelote. Ça commence à vaguement sentir l'ectoplasme périmé cette histoire, creusons un peu pour voir. 
Après avoir débloqué le deuxième environnement, et mis à part des pièces plus grandes ... c'est toujours pareil. Du coup (et outre son extrême répétitivité) je commence à ne plus trop supporter ses défauts comme par exemple sortir de la pièce par erreur car on est concentré sur l'esquive des tirs : on emprunte une porte sans le vouloir et résultat en y revenant les revenants eux sont revenus avec leur plein de vie (je n'en reviens pas). Si par malheur vous perdez vos 3 points de vie, vous devez recommencer le niveau ... en ayant perdu toute votre expérience. Bon je pense que ça m'a suffit pour ce run. Ah oui autre chose d'assez incroyable, ce jeu fait pour être joué avec deux sticks ne reconnait pas les manettes sur iPad et Mac (alors qu'il le fait très bien sur iPhone...). C'est impardonnable, on a limite l'impression que c'est un oubli ... mais cela fait des mois qu'il est sorti et aucune mise à jour pour corriger ce manque. 
Vous l'aurez compris on est très loin du plombier froussard à la verte casquette. Encore un jeu à potentiel, gâché par des erreurs évitables, dommage Hector.

Stellar Commanders

 

Qu’est-ce que c’est?

Un jeu de stratégie temps réel.
C’est développé par Blindflug Studios ayant créé quelques jeux pas vraiment mémorables. Sort aussi sur PC

On y joue comment?

Les contrôles sont tactiles ou à la souris, le pad n'est d'ailleurs pas supporté. Orientation portrait sur iOS, paysage sur Mac. Préférez les grands écrans pour plus de précision. (Lancé sur iPhone XS, iPad Pro 11", et Mac OS Catalina, sans pad)

Et ça donne quoi?

C'est pas mal du tout

Petit jeu de stratégie guerrière, Stellar Commanders vous proposera des batailles en 1 contre 1 en ligne ou contre l'IA. Vous devrez choisir parmi les trois "races", qui diffèrent quelque peu au niveau de l'arsenal à disposition. 
Le coeur du jeu est donc une bataille se déroulant sur un petit astre qui deviendra votre, en cas de victoire. Le combat se déroule en trois phases : 
  • La phase de préparation vous laisse un peu de temps pour déployer quelques unités avant de pouvoir faire feu
  • La phase de guerre (la plus longue) vous laisse toute latitude pour déchainer votre âme de conquérant
  • L'effondrement planétaire détruit toute partie de la planète n'ayant pas été occupée, restreignant de fait vos actions pour des ultimes échanges de feu.
Le but du jeu est d'avoir le plus de territoires (des portions de planète) à la fin de la partie. Vous pouvez gagner plus tôt si vous détruisez totalement les territoires de votre adversaire. Enfin en cas d'égalité le gagnant sera celui qui aura tiré le plus de roquettes.
Les manches sont assez rapides (7mn) il vous faut donc enchainer les actions sans temps mort. Les unités sont de 5 types : attaque (roquettes et missiles détruisant les territoires), défense (vous protégent des attaqueurs adverses), conquête (prennent le contrôle des territoires neutres ou adverses), soutien (produisent du minerai) ou attaque orbital (attaque les unités ennemies). Vous ne pouvez déployer qu'une unité par territoire, et chaque unité coûte évidemment du minerai et met un certain temps à être déployée. Mine de rien ça permet pas mal de stratégies différentes et les parties en ligne montrent bien tout le potentiel du système.

Malgré tout le jeu est chiche en contenu, assez austère (le didacticiel est par exemple trop léger), et graphiquement pas étincelant, mais garde une très bonne lisibilité en toute circonstance. Un bon petit jeu qui se laisse consommer mais qui pourrait peut-être lasser à la longue.

On se retrouve dans deux semaines (si tout va bien) pour la 13ème partie du guide Factor Apple Arcade!

Rechercher sur Factornews