Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Windows 10 de chute

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Microsoft a donné une nouvelle présentation de Windows 10 histoire de convaincre les professionnels et le grand public de la toute puissance de leur nouvel OS. Le premier argument est le prix : passer à Windows 10 sera gratuit pendant un an pour tous les possesseurs d'une licence de Windows 7 et Windows 8.1 c'est à dire 88% des ordinateurs domestiques. Ceux qui ont un appareil Windows Phone 8.1 sont aussi concernés et c'est d'ailleurs un des grands axes de Windows 10 : la convergence des mondes fixes et mobiles avec des applis universelles et une interface qui s'adapte automatiquement au type d'écran et à la présence ou non de clavier/écran tactile.

 
Cortana, le Siri de Microsoft, sera présent d'office dans Windows 10 aussi bien sur mobile que sur PC et répondra à vos désirs les plus fous. Elle vous bombardera aussi de notifications en fonction de ce qui vous intéresse. Elle sera accompagnée par son petit copain Spartan, le nom du code du remplaçant d'Internet Explorer qui devrait enfin respecter tous les standards du web et proposer des fonctionnalités sympa comme l'annotation de pages.

L'application Xbox fera son grand retour sur Windows 10. En plus de permettre d'utiliser les fonctions sociales du Xbox Live, elle permettra de streamer les jeux Xbox One vers son PC/tablette. On pourra éteindre la console depuis son PC et enregistrer des vidéos de gameplay.

Il est aussi question de multi cross-plateforme entre les versions XO et PC d'un même jeu. C'était quelque chose que MS avait déjà mis en place sur 360 mais très peu de titres l'avait implémenté. DirectX 12 sera bien une exclu Windows 10 et Microsoft parle d'un boost de performances allant jusqu'à 50% entre un jeu DX11 et son équivalent DX12. Le commun des mortels n'aura pas besoin de se préoccuper de tout cela vu que l'intégration de DX12 sera surtout faite par les créateurs de middleware (Unity 5 et Unreal Engine 4 supportent déjà la nouvelle API).

Au rayon matos, Microsoft a présenté le Surface Hub, un écran multi-touche de 82 pouces affichant du 4k. La bête embarque aussi des caméras, des hauts-parleurs, des micros, du Bluetooth, du NFC et supporte l'écriture au stylet. A 7 000 $ le bousin, c'est la moindre des choses.

Mais le clou du spectacle était la présentation du HoloLens qui aurait mieux fait de s'appeler HaloLens histoire d'être raccord avec Cortana et Spartan. Le HoloLens est un casque de réalité augmentée qui fonctionne en réussissant à faire croire à l'oeil qu'il voit un hologramme. Grâce à une batterie de capteurs type Kinect, on peut alors manipuler la 3D avec des gestes et des commandes vocales. Le mystérieux projet Magic Leap financé à hauteur d'un demi-milliard de dollars par Google devrait être similaire. 



Sur le papier et en vidéo, c'est beau, cela brille et cela épate la galerie au travers de quelques démos bien cloisonnées. Dans la réalité, le bousin va se heurter à trois soucis majeurs :
  • l'autonomie. Les articles se réservent bien d'en parler mais il ne faut pas s'attendre à des miracles surtout que tout est calculé directement sur le casque : il embarque un CPU, un GPU et un "HPU" (holographic processing unit) nous dit-on.
  • l'interface. Bouger les bras et cliquer dans le vide est totalement contre-naturel. L'absence de retour physique est assez pénible surtout quand il s'agit d'attraper les choses.
  • l'ergonomie. Imposer des lunettes à des gens qui n'en ont pas besoin est compliqué.

Ceci étant dit, Microsoft semble d'abord cibler les professionnels. C'était la grande erreur de Kinect : pour le jeu vidéo, le capteur de MS est une plaie. Pour les pro, c'est un régal. On fait de la mocap pas cher, on mesure des intérieurs, on fait de la réalité augmentée facilement...
Derrière Kinect et HoloLens, on trouve le même homme : Alex Kipman. La vidéo promo ressemble d'ailleurs beaucoup aux premières vidéos Kinect à base de gros bullshit marketing comme quoi cela va révolutionner notre façon de penser, accompagné de render targets qui feront bander les créa.

La première version du HoloLens devrait sortir cette année et Windows 10 embarque les APIs permettant de tirer partie du casque. Pendant ce temps, Google a retiré ses Glass de la vente suite au bide de ces dernières.



Rechercher sur Factornews