Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Une objection à l'objection

CBL par CBL, d'après 1UP  email  @CBL_Factor
 
Ce bon vieux Phoenix Wright a failli se retrouver dans Tatsunoko Vs Capcom ce qui aurait été le summum de la classe. Les designers du jeu n'ont été capables d'imaginer qu'un seul coup : Phoenix lance une objection "réelle" et les lettres du mot objection vont attaquer l'ennemi.

Les designers se sont retrouvés face à un problème épineux. "Objection!" en japonais se dit "igiari" et s'écrit avec 4 caractères. En France et aux US, il en faut 10 (on compte le !). Du coup le projectile "objection" aurait été" beaucoup trop long dans les versions US et Euro. Les designers ont préféré abandonner le personnage. Et là j'ai envie de dire...

"Objection !" C'est l'excuse la plus minable qu'on ait entendu depuis longtemps. Pourquoi ne pas avoir réduit la taille de la police ? Pourquoi ne pas avoir aussi utilisé le "Take that !" ou le "Hold it !" ou inventé une projection à base de Psyche Lock ? Ne perdons pas espoir. L'avocat fétiche de Capcom finira bien par arriver dans un nouveau crossover improbable du genre une suite à Tatsunoko Vs Capcom.
Rechercher sur Factornews