Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

The Squid House et autres histoires

choo.t par choo.t,  email  @ch00t
 
Nintendo n’en finit pas de se mettre le petit monde de l’e-sport à dos, après s’être aliéné la communauté de Super Smash Bros le mois dernier, c’est au tour de celle de Splatoon.

Le 5 et 6 décembre devait se tenir le Splatoon North American Open, pile à la date du défunt The Big House saboté par Nintendo. En signe de soutien envers la communauté Smash, une partie des joueurs a décidé de changer leurs noms et ceux de leurs équipes, y incluant diverses références à Smash et au mouvement #FreeMelee. Nintendo ne voulant probablement pas passer pour des guignols devant le monde entier lors de leur propre tournoi, le stream des finales a été annulé.

La communauté décide alors de reprendre les rênes de la compétition. Les meilleurs joueurs se sont barrés du tournoi officiel et ont rejoint The Squid House, compétition organisée pour l’occasion. L’événement fut un succès retentissant, non content de proposer la plus grande cagnotte de l’histoire de Splatoon, dépassant de très loin les récompenses en chocolat de Nintendo, il a aussi explosé le record de spectateurs.

Dans un autre registre, car ce ne serait pas une news sur Nintendo sans une affaire de cease and desist, voici l’histoire du dernier scandale Nintendesque, les Etikons. Cptn Alex gère une petite boutique Etsy qui semble se spécialiser dans les manettes personnalisées et l’atteinte au droit d’auteur. Les avocats de Nintendo lui ont envoyé une belle lettre fin septembre et tout ceci aurait pu passer totalement inaperçu si parmi les produits vendus ne figuraient pas les Etikons, des joy-con personnalisés réalisés lors d’une campagne de charité pour une association contre le suicide. Ceux-ci arboraient la marque déposée Joy-Con via la mention « Joycon Boyz » petit nom de la communauté des fans de Etika, un vidéaste fan de Nintendo s’étant donné la mort l’an dernier. Il n’en fallait pas plus pour enflammer à nouveau l’internet.

Et pour finir, mais tout en restant sur le sujet des joy-con, deux mois après la plainte de l’UFC-Que Choisir à l’encontre de Nintendo, neuf associations européennes de protection des consommateurs ont uni leurs forces pour enquêter sur le joy-con drift et lancent un appel à témoins.
Rechercher sur Factornews