Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Slippi does what Nintendon't

choo.t par choo.t,  email  @ch00t
 
Comme toute compétition sportive, les tournois d’e-sport souffrent aussi de la pandémie. Et s’il est généralement possible pour eux de prendre place en ligne, c’est au sacrifice de leur ambiance et d’un peu de leur magie. Bien décidés à ne pas se laisser abattre, les organisateurs du Big House, gros tournoi dédié aux Super Smash Bros., ont annoncé que la dixième édition prendra place en ligne, même s’il y a un problème de taille : Super Smash Bros. Melee n’a pas de mode online, laissant sur le carreau un millier de participants.

Heureusement une solution existe et s’appelle Slippi, un fork de Dolphin spécialement conçu pour permettre le jeu en ligne sur Melee. Le netcode étant arrivé à maturité, le tournoi allait pouvoir prendre place, mais c’était sans compter sur la légendaire bienveillance de Nintendo envers ses fans. La firme au plombier s’est donc dépêchée de soutenir l’événement en lui rédigeant une "belle lettre de félicitations", et c’est le cœur enjoué par la douce missive que les organisateurs ont décidé d’annuler le tournoi.

Si vous trouvez la formulation mielleuse quelque peu douteuse, vous n’allez pas être déçus de la réponse officielle de Nintendo à Kotaku sur l’incident :
Nintendo apprécie l’amour et la dévotion que la communauté de joueurs a pour la série Super Smash Bros. Par le passé nous nous sommes déjà associés à de nombreux tournois et avons organisé nos propres compétitions, qu’elles soient en ligne ou non, et nous comptons continuer ce soutien dans le futur. Malheureusement, le tournoi Big House à venir a annoncé ses plans d’héberger une compétition en ligne pour Super Smash Bros. Melee exigeant l’utilisation de versions illégalement copiées du jeu en conjonction d’un mod nommé “Slippi” durant l’évênement. Nintendo les a par conséquent contactés pour leur demander d’arrêter. Ils ont refusé, ne laissant donc aucun autre choix à Nintendo que d’intervenir pour protéger sa propriété intellectuelle et ses marques. Nintendo ne peut pas cautionner ou autoriser le piratage de sa propriété intellectuelle.
Le soutien dont fait mention Nintendo est cependant à double tranchant, Big N imposant des conditions drastiques en retour, allant apparemment jusqu'à demander l'interdiction complète de certaines manettes pourtant acceptées dans d'autres évênements d'e-sport.

Même s’il en déplaît à Nintendo, l’émulation et les copies d’archives sont parfaitement légales, et si la légalité de la méthode d’acquisition de l’image disque par les participants était vraiment le souci de Nintendo, rien ne lui empêchait de les fournir lui-même. Les tournois précédents ayant utilisé des Gamecubes et des jeux physiques, Nintendo sait parfaitement que l’utilisation d’images disque ne représente aucune perte pour eux (d’autant plus qu’ils ne commercialisent plus le jeu).

Mais quoi de mieux que des menaces de poursuites judiciaires pour soutenir un évênement d’e-sport tentant tant bien que mal de coexister avec une pandémie et d’apporter un peu de bonheur à une communauté qui en a bien besoin ?

Merci Nintendo.
Rechercher sur Factornews