Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

State of Play du 25/02 : le gros résumé

Frostis Advance par Frostis Advance,  email  @FrostisAdvance
 
On garde les bonnes habitudes en vous proposant non pas 25 actus différentes, mais une seule avec un gros résumé de ce qui s’est dit dans le State of Play d’hier soir. Et mine de rien, il a été assez riche en annonces, tout au long des 33 minutes de diffusion, même si on peut noter qu'il y a très peu de vraies exclusivités PS5.

Crash Bandicoot 4: It's About Time

On commence directement avec une bande-annonce de Crash Bandicoot 4: It's About Time, déjà sorti le 2 octobre dernier sur PS4 et Xbox One. Bon bah là, c’est une ressortie sur PS5, mais aussi sur Switch, Xbox Series X|S et PC, avec une belle couche de 4K / 60 FPS natif sur les consoles puissantes, un upscale sur Series S et un simple portage sur Switch. La date de sortie est prévue pour le 12 mars prochain et courant 2021 sur PC. Du côté des fonctionnalités de la PS5, Activision Blizzard a ajouté la prise en charge de l'audio 3D et quelques gadgets cool avec la DualSense. Enfin, sachez que si vous possédez déjà une version PS4 ou Xbox One, la mise à jour vers les versions PS5 et Xbox Series est totalement gratuite.

Returnal

Le studio Housemarque revient encore une fois avec Returnal, avec une sortie exclusivement sur PS5 le 30 avril prochain. Et pour ce State of Play, nous avons droit à du gameplay ! Et pour le coup, on se rend vite compte qu’il ne s’agit pas vraiment d’un jeu lent à la Resident Evil, mais plutôt d’un TPS plutôt rapide dans lequel il faut dézinguer des vilains monstres fluos et éviter un milliards de particules. Il y a aussi une mécanique rogue-like, tenant dans le fait de revivre après chaque mort mais de garder notre expérience, parce que c’est un peu le principe. Un titre à garder du coin de l'œil, surtout que son scénario a l’air d’aller un peu plus loin que “je suis sur une planète et je tue tout ce qui bouge”.

Knockout City

Déjà vu lors du dernier Nintendo Direct, Knockout City est le nouveau jeu de Velan Studios (Mario Kart Live : Home Circuit) et est édité par Electronic Arts qui apparemment, y croit à mort. Prévu un peu partout, à savoir PS5, Xbox One Series, Switch, PS4, Xbox One et PC avec du cross-play et du cross-save, ce qui est toujours bon à prendre. Dans les faits, on a devant nous une sorte de balle aux prisonniers en 3 Vs. 3 ou 4 Vs. 4. Voilà voilà. Si jamais cela vous branche, une bêta fermée est proposée par ici

Sifu

Le premier gros morceau de ce State of Play, ou plutôt, le premier nouveau jeu ! Il s’appelle Sifu et c’est développé par le studio français SloClap, que l’on connait pour Absolver. À première vue, ça a l’air d’être un chouette beat’em up dans des endroits assez cloisonnés, avec un fort accent sur le kung-fu et la mise en scène comme dans les films de Bruce Lee. Le style graphique tient là aussi la route, et on ne peut pas dire que les animations soient foirées, loin de là ! C’est très propre, ça dégage une vraie âme, bref, pour l’instant c’est du tout bon. Mais attention tout de même, il faudra avoir la manette en main pour voir si cela est intéressant à jouer, surtout qu’une mécanique rogue-like a l’air d’être présente. Dans tous les cas, c’est prévu cette année sur PS5, mais aussi sur PS4 et PC via l’Epic Games Store.

Solar Ash

Je l’avais oublié celui-ci... Le studio Heart Machine (Hyper Light Drifter) revient avec Solar Ash, qui sera par la même occasion édité par Annapurna Interactive, normalement gage de qualité. L’histoire est centrée sur le personnage de Rei, une Voidrunner, qui devra parcourir un immense monde à la recherche de créature créée par l’Ultra Void, un trou noir. Oui, le scénario est totalement barré, mais si le gameplay tient la route, ça pourrait bien le faire. C’est prévu cette année sur PS5, mais aussi (et ça commence à devenir une habitude) sur PS4 et Epic Games Store.

Five Nights at Freddy’s: Security Breach

Oh ! Un jeu qui fait peur sans peur. Honnêtement, je ne suis pas client de ce genre de jeu, mais pourquoi pas. Dans Five Nights at Freddy's: Security Breach, il est question d’une partie de cache-cache contre des tueurs déguisés avec des costumes ridicules. Voilà. Normalement, ça fonctionne plutôt bien parce que la série s’est plongée dans la VR, mais là, j’ai comme un doute. C’est prévu pour cette année sur le trio PS5, PS4 et PC.

Oddworld : Soulstorm

Si vous aviez l’impression de Oddworld : Soulstorm dans chaque présentation Sony, c’est normal. C’est le cas. Le remake de L'Exode d'Abe revient donc encore une fois, mais cette fois-ci avec une date de sortie : 6 avril sur PS5, PS4 et Epic Games Store. Que dire de plus que ce que l’on sait déjà ? Ah oui ! Il sera offert à tous les abonnés PlayStation Plus dès sa sortie console. 

Kena : Bridge of Spirits

L’un des jeux les plus mignons des toutes premières présentations de la PlayStation 5 revient enfin avec une date, un prix et quelques petits ajouts. Dans cette bande-annonce, on en apprend un peu plus sur Kena : Bridge of Spirits, développé par Ember Lab qui pour rappel n’est pas vraiment un studio de jeux vidéo dans l’âme. Ils ont en effet commencé par la branche studio d'animation et de contenu numérique, notamment avec des courts métrages d'animation pour The Coca-Cola Company, Hisense et la Major League Baseball, ou encore le court-métrage Dust et Terrible Fate, un “film fan” de The Legend of Zelda : Majora's Mask (dispo par ici). Voilà pour les bases de “oh il est trop chou ce jeu !”.

Il faut donc garder un oeil dessus, mais il se pourrait aussi très bien qu’on ait devant nous un jeu plutôt court, voire tout petit, d’où le prix attractif de 39,99 euros, ou 49,99 euros pour l’édition Deluxe uniquement en démat’, comprenant l'OST (que l’on trouvera autre part) et des skins pour le bâton de Kena, ainsi que pour les Rot, les petites créatures mignonnes. Et tout cela est prévu le 24 août sur PS5 mais aussi, vous vous en doutez, sur PS4 et l’Epic Games Store.

Deathloop

Oh ! Une exclusivité Microsoft sur une console Sony ! Ça c'est drôle. Toujours en exclusivité console sur PS5, mais accompagné d’une version PC, Deathloop revient donc avec une nouvelle vidéo blindé de gameplay. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le titre d’Arkane Studios (et donc édité par Bethesda Softworks) dispose d’un scénario alambiqué. On y incarne Colt, un gars coincé dans une boucle sans fin. Pour en sortir, il doit tuer 8 cibles en 24h. Le problème ? Julianna est dans le même cas que lui, et s’est mise dans la tête de buter Colt. Le petit truc cool, c’est que tout le monde pourra débarquer dans votre partie, en contrôlant Julianna. L’idée est vraiment bonne et on a vraiment hâte de voir ce que cela donne en vrai et si la boucle n’est pas trop chiante justement. Résultat le 21 mai prochain sur PS5 et PC.

Final Fantasy VII Remake Intergrade

Les rumeurs disaient donc vraies (ou presque) et de toute façon, on s’y attendait. Mais c’est officiel, Final Fantasy VII Remake a bien droit à sa version PS5 sous le nom Final Fantasy VII Remake Intergrade. Attention, accrochez-vous parce que c’est assez dense.

Le 10 juin prochain sortira donc Final Fantasy VII Remake Intergrade, une version améliorée de la PS4, avec tout ce que propose la PS5 : résolution en 4K, textures plus jolies, fluidité au top à 60 images par seconde, des éclairages revus et corrigés, des temps de chargement réduits, un mode photo, un niveau de difficulté supplémentaire, et tout un tas de choses à ressentir avec la DualSense. Bref, c’est la totale façon next gen, même s’il faudra tout de même choisir entre 4K et 60 fps.  

Evidemment, avec 5 millions d’exemplaires vendus sur PS4, Square Enix ne laissera personne sur le carreau, puisque les possesseurs de cette version pourront profiter de l’upgrade “Intergrade” en insérant leur petit disque PS4 dans la PS5, ou directement via la version démat’, et tout cela gratuitement. De même, la sauvegarde suivra tout ce beau monde. C’est presque trop beau et effectivement, ça l’est.

La douille arrive et s’appelle Yuffie Kisaragi. N’étant pas un expert de FFVII (bah oui, je ne connais pas tout), je sais juste qu’il s’agit d’un personnage du jeu d’origine et qu’elle fera donc l’objet d’un chapitre spécial dans ce Final Fantasy VII Remake Intergrade. Même si tout le monde l’attendait plutôt dans un Final Fantasy VII Remake 2, elle débarque donc plus tôt que prévu, mais… en DLC.

Concrètement, celles et ceux qui achèterons Final Fantasy VII Remake Intergrade en boîte ou en démat’ sur PS5, auront droit à ce DLC, ce qui est bien normal surtout que le prix annoncé de la version standard est de 79,99 euros , et peut grimper à 99,99 euros pour la version Digital Deluxe (contenant un bout de l’OST et un livre). Au passage, l’OST débarque sur Spotify, Apple Music et Amazon Music Unlimited et propose 156 morceaux. Mais concernant les joueurs PS4, rien a été pour l’instant annoncé sur une possible sortie de ce DLC. La douille est donc totale.



Rechercher sur Factornews