Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Revue de presse : L'histoire tragique des jeux musicaux va t-elle se répéter ?

Hell Pé par Hell Pé,  email  @hellpe
 
En apprenant la semaine dernière qu'un nouveau Guitar Hero allait sortir en même temps qu'un nouveau Rock Band, cinq ans après la débâcle d'un des genres les plus lucratifs de l'histoire du jeu vidéo, il y avait forcément de quoi s'inquiéter pour l'avenir. Va t-on à nouveau vivre cette période embarassante où les DJ Hero, Band Hero, Lego Rock Band et autres Green Day Rock Band se disputaient les têtes de gondoles des rayons d'Auchan, dix minutes avant de se vaporiser des charts dans un tourbillon de Just Dance ? Les journalistes se sont posés la question, et à en croire leurs conclusions, la réponse semble être : pas forcément.

Au contraire, les choses pourraient bien mieux se passer qu'en 2010, lorsque "le marché était totalement saturé", comme le résumait Gamesindustry le 17 avril :
La compétition entre EA et Activision avait viré en un concours de bite [sic] à coups de DLC profondéments anti-consommateurs par nature, chaque camp verrouillant des exclusivités sur plusieurs chansons, et privant les consommateurs de la possibilité de choisir un "écosystème" d'après ses mérites, puis de se consituer la collection de chansons dont ils avaient réellement envie. La sortie de jeux sur disque les uns après les autres, chose dont Activision était particulièrement coupable, n'ajoutait pratiquement rien à l'expérience et a précipité la lassitude des clients.


Et tandis que les éditeurs faisaient n'importe quoi, les joueurs devaient supporter le coût élevé inhérent aux jeux musicaux à base d'instruments en plastique. C'est Shacknews qui, le 16 avril, nous rappelle qu'"un set complet de Rock Band, avec guitare, basse, percussions et micro, coûtait bien une bonne centaine de dollars" :
Les fans retenaient leur souffle à chaque sortie d'une suite, espérant que leurs vieux instruments seraient compatibles avec les nouveaux jeux. Ils se fâchaient quand ceux-ci n'étaient pas compatibles entre les jeux rivaux. Au final, cela n'avait plus d'importance, car Rock Band pouvait ajouter un nouvel insturment, comme le clavier, tandis que Guitar Hero proposerait des versions améliorées, comme la guitare sans fil. C'était une guerre, après tout, et chaque guerre comporte une course à la technologie.
Et pourtant, malgré ces mauvais souvenirs, il y a des raisons de se montrer optimiste quant aux successeurs qui sortiront ce Noël. Ainsi, Shacknews relève le GHTV, ce système de "chaîne de télévision" encore un peu nébuleux, qu'Activision souhaite inclure à Guitar Hero Live :
Jouer sur des chansons gratuites par le biais d'une chaîne de clips bien organisée est une approche ambitieuse, qui peut signifier que nous ne subirons pas une saturation de DLC. Car avec Rock Band, bien que la sortie de 4000 chansons sur une période de 275 semaines consécutives était un exploit remarquable, c'est tout de même devenu un peu écrasant.
Surtout, EA a affiché l'intention de rendre compatibles avec Rock Band 4 non seulement les chansons achetées via les anciens Rock Band, mais aussi tous les instruments. Gamesindustry, qui ne mentionne pas le fait que même ceux des vieux Guitar Hero pourraient être supportés, y voit "un geste surprenant et fantastique" : selon eux, "Harmonix semble bien conscient des raisons pour lesquelles Rock Band avait dû être mis en sommeil, et est déterminé à ne pas répéter ces erreurs."

Les développeurs eux-même ont pris soin de prendre leurs distances avec les excès du passé : "Nous sommes un peu plus intelligents et plus sages qu'il y a dix ans", expliquait Daniel Sussman d'Harmonix à Polygon en mars ; "Nous reconnaissons que les temps ont changé", dit à son tour Jamie Jackson de FreeStyleGames à Eurogamer le 14 avril"il n'est pas dans notre intention de sortir un nouveau disque chaque année, ni une nouvelle guitare". En revanche, GH Live, qui sort pourtant sur PS360 contrairement à RB4, n'aura aucune forme de rétrocompatibilité. Jackson s'en justifie par le "gameplay complètement différent" de ce nouveau GH ; l'argument n'a pas échappé à Gamekult, qui est revenu dessus le 15 avril :
Car il faut bien reconnaître que cette nouvelle maniabilité demandera au développeur de refaire les “partitions” de ses anciens morceaux. C’est ce choix de design, totalement délibéré, qui empêche toute rétrocompatibilité. Quant à savoir si ce choix a été davantage motivé par une sincère volonté de renouveler l’expérience ou par celle de maximiser les dépenses des joueurs...
Toujours est-il que, malgré le krach d'il y a cinq ans, les journalistes semblent être restés nostalgiques de la musique en plastique, ce genre qu'on croyait enterré pour de bon. Keith Suart en clamait les louanges dans le Guardian en mars dernier : "Certaines de mes meilleures soirées de jeu vidéo de ma vie ont été passées à hurler Smoke on the Water dans un micro pendant que mes amis adultes m'entouraient en jouant avec des guitares miniatures." Gamesindustry est également d'avis que le genre "n'a jamais cessé d'être fun", et qu'il "ne devrait jamais y avoir d'année où un Rock Band ou un Guitar Hero ne fonctionneraient pas".
Rechercher sur Factornews