Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Red Dead Translation

Buck Rogers par Buck Rogers,  email
 
Dans un entretien exclusif accordé à The Hollywood Reporter, Josh Bass, directeur artistique de Rockstar San Diego, et Aaron Garbut, directeur artistique de Rockstar North, ont eu le loisir de s'exprimer autour de Red Dead Redemption 2, et ils sont revenus autour du contexte du jeu et des avancées techniques que leur a permis cette génération de console. On en a profité pour vous traduire quelques passages de leurs citations dans l'article du magazine américain.

Ainsi durant l'interview, Josh Bass s'est penché sur les raisons qui ont poussé Rockstar Games à faire de Red Red Redemption 2 un préquel : « La prestance de Dutch a dépassé les attentes du Red Dead Redemption original [...] Nous voulions tous en savoir plus sur lui et sur le gang [...] Qu'est-ce qui les a amenés aux événements du jeu original? ». Il explique également que c'est un autre John Marston, personnage principal du premier Red Dead Redemption rappelons-le, que le joueur va fréquenter dans le nouveau jeu du développeur : « Dans Red Dead Redemption 2, vous pouvez voir ce gang, y compris Marston, au sommet de leur notoriété et au moment où les choses commencent à s'effondrer ».

Comme nous l'avions appris précédemment, le directeur artistique de Rockstar San Diego nous a rappelé que le jeu se dessine au travers du regard d'un nouveau protagoniste : « Cette histoire se concentre sur Arthur Morgan, le plus réputé des hommes de main de Dutch. Adopté dans la bande par Dutch lorsqu'il était un jeune garçon, Arthur considère le gang comme sa famille. ». Il évoque également que le contexte historique sera lui aussi différent : « Il n’y a pas beaucoup de place dans un monde en pleine modernisation pour le mode de vie du gang [...] ils sont obligés de fuir à travers l'Amérique».

Quant à Aaron Garbut, lui s'est également étendu sur l'époque dans laquelle évoluera Red Dead Redemption 2 : « Nous avons cherché à capturer une large part de la vie américaine en 1899, une nation qui s’industrialise rapidement et qui aura bientôt des vues sur la scène mondiale.  ». Et le directeur artistique de Rockstar North a continué sur la création du monde ouvert de cet épisode, un domaine dont Rockstar en a fait quasiment sa spécialité : « Nous essayons de créer un monde à la fois vaste et profond [...] Et nous avons pu utiliser les dernières technologies pour faire avancer cette idée comme jamais auparavant [...] Vous pouvez échanger des histoires avec un barman dans un salon, éviter les ennuis avec un homme de loi local, détourner un train ou fouiller simplement dans les tiroirs d'une ancienne ferme en espérant y trouver de l'argent ou juste de la nourriture pour aider le gang à survivre. »

Pour expliquer pourquoi Rockstar est revenu à la formule du personnage principal unique après le succès remporté par le choix de trois protagonistes dans GTA V, Josh Bass a révèlé : « Changer de personnage avait du sens et était très amusant dans Grand Theft Auto V [...] S'en tenir à un seul personnage était plus approprié à la structure et au récit d'un Western. Arthur vit et se bat aux côtés des autres membres du gang Van der Linde. ». Il en a profité pour rappeler que Red Dead Redemption 2 est leur premier jeu véritablement de nouvelle génération : « Les versions PlayStation 4 et Xbox One de [GTA V] étaient basées sur des concepts techniques de la PS3. Red Dead Redemption 2 est notre premier jeu pour la dernière génération de matériel et cela a été l’occasion pour nos équipes de mettre à jour tous les aspects...»

Ensuite Aaron Garbut a exposé un peu la philosophie du jeu et de ses mécaniques : « Lorsque vous entrez pour la première fois dans une ville et vous voyez les citadins faire leurs affaires, construire des maisons, vendre des journaux, traîner, vous pouvez instantanément dire que nous n'avons jamais connu ce détail dans un jeu en monde ouvert auparavant [...] Je pense que c’est à ce moment que vous pouvez dire que c’est un nouveau territoire, alors que vous ne savez même pas si ce que vous avez fait était une mission ou pas. ». L'immersion totale est le but que s'est fixé Rockstar Games : « Faire oublier au joueur qu'il joue à un jeu. ».

Rendez-vous le 26 octobre 2018, sur PS4 et Xbox One, pour voir si le pari de Rockstar Games de créer un environnement qui fera oublier au joueur qu'il est dans un jeu est réussi. Et en attendant vous pouvez toujours avoir un aperçu de la bande de Dutch Van Der Linde dans notre galerie ci-dessous.
 
Rechercher sur Factornews