Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Rebondissement dans le feuilleton Crytek contre Cloud Imperium Games

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Souvenez-vous : en décembre 2017, Crytek attaquait en justice Cloud Imperium Games, le studio derrière Star Citizen et Squadron 42. Il y avait deux raisons principales. La première était que CIG étant censé utiliser le CryEngine pour un seul jeu, et non deux (puisque Squadron 42 et Star Citizen sont maintenant deux jeux séparés). La seconde était que CIG devait utiliser le CryEngine tandis que fin 2016 ils sont passés sur Lumberyard, un dérivé du CryEngine développé par Amazon.

Crytek vient de demander de repousser le procès au 13 Octobre 2020. La raison est simple : Squadron 42 est à la bourre et tant qu'il ne sort pas, il n'y a pas vraiment deux jeux, ce qui invalide la plainte de Crytek. En novembre 2019, CIG a même déclaré qu'ils n'étaient pas totalement sûr de sortir Squadron 42 en tant que jeu à part, ce qui leur permet aussi d'invalider la première plainte mais ça risque de ne pas plaire à un bon nombre de joueurs.

Quant à la deuxième raison, les documents légaux révèlent une petite bombe : durant les négociations entre Crytek et CIG (donc il n'y a pas si longtemps), CIG a avoué... qu'ils ne sont jamais passé à Lumberyard. Alors pourquoi l'avoir annoncé en grandes pompes? La réponse vient du COO de CIG, Carl Jones. En Juillet 2017, il expliquait que passer à Lumberyard permettait de faire des économies vu qu'il n'y avait plus besoin de payer des royalties [à Crytek]. En avouant être resté sur le CryEngine, CIG peut invalider la deuxième plainte mais risque bien de payer les royalties promises. Et de perdre en crédibilité.
Rechercher sur Factornews