Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

[Popcorn] Petites revue de séries US - Saison 2

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
(Première partie) La majorité des séries TV partent souvent d'une bonne idée mais même la meilleure idée du monde ne peut pas tenir la route éternellement. A mon humble avis et selon mon expérience, les drames ne devraient jamais dépasser cinq saisons et les comédies devraient s'arrêter à sept.

Ceci étant dit, voici quelques séries US que je recommande pour ceux qui ne savent pas quoi regarder. Ce sont toutes des comédies mais dans différents styles. Je ne vais pas vous expliquer comme les regarder en France : je vais juste mentionner sur quel service de diffusion je les ai vues. A noter que pour Apple TV+, vous obtenez un an gratuit en achetant un iPhone ou un iPad. Sinon vous pouvez prendre l'essai de 7 jours.

Veep - cynique - HBO Now - 7 Saisons - Terminé

Il y a trois tonnes de séries TV sur la Maison Blanche et le président américain. La meilleure à mon goût est Veep. Veep est le surnom donné au vice-précisent, position qu'occupe Selina Meyer au début de la série. C'est à la fois le meilleur boulot du monde et le pire : le veep est le numéro 2 du pays mais n'a finalement aucun pouvoir réel. Au cours des sept saisons de Veep, Selina va tout faire pour devenir président tout en étant entourée d'une bande d'incapable. Au fond, Veep est la version Maison Blanche de It's Always Sunny In Philadelphia : tous les personnages sont méchants et déviants, tout ce qu'ils tentent rate lamentablement et ils passent leur temps à s'envoyer des vannes et des injures à la gueule. Les blagues fusent à cent à l'heure tout comme les retournements de situation. Le plus effrayant est quand on se rend compte que c'est probablement exactement comment les choses se passent en vrai. Pour la septième et dernière saison, les scénaristes ont dû faire face à l'inattendu : l'administration Trump. Ils ont donc dû réhausser le niveau des blagues et imaginer des choses encore plus invraissemblables que les nouvelles du monde réel. Tous les acteurs de la série sont fabuleux mais la palme revient évidemment à Selina Meyer, interprétée par l'incroyable Julia Louis-Dreyfus (Elaine dans Seinfeld).

Drunk History - humour pour et par gens bourrés - Hulu - 6 Saisons - En cours de diffusion

Le concept de Drunk History est simple : Derek Waters va dans la maison d'une célébrité peu connue et ils picolent copieusement ensemble. Puis ils se posent dans le canapé et la célébrité raconte son passage préféré de l'Histoire avec un grand H comme dans wHiskey ou dans kaHlúa. Mais ce n'est pas tout : l'histoire en question est recréée par des acteurs vraiment célèbres en costumes et dans des décors super cheap. Mais ils ne parlent pas. La seule voix qu'on entend est celle de la célébrité bourrée et les acteurs ne font que bouger leurs lèvres. Non seulement le résultat est grandiose mais en plus on apprend vraiment des choses sur l'Histoire (principalement l'histoire américaine). Certaines célébrités sont juste un peu éméchées et en rajoutent mais d'autres sont raides pour de bon, ont du mal à articuler les mots et manquent de dégueuler en plein monologue. Les épisodes sont parfois inégaux mais il y a quelques grands moments de télévision. A ne pas regarder sobre de préférence.



Mythic Quest: Raven's Banquet - The Office: Abstergo - Apple TV+ - 1 Saison - En cours de diffusion

Apple a désormais son propre service de streaming et ses propres exclues. Parmi elles se trouvent un certain Mythic Quest qui a deux particularités : elle est co-produite par Ubisoft et elle a été imaginées par les créateurs de It's Always Sunny. Mythic Quest raconte l'histoire d'un studio de dev qui bosse sur un MMO éponyme connaissant un succès énorme. Au début de la première saison, le studio s'apprête à lancer Raven's Banquet, la première grosse extension pour le jeu. On suit les péripéties du studio via les yeux des différents membres clés du studio : le producteur exécutif, le directeur créatif (Rob McElhenney, Mac dans It's Always Sunny), la chef des programmeurs, le boss des micro-transactions,... jusqu'aux testeurs. Forcément tout ce petit monde a son petit charactère et des objectifs diamétralement opposés. Le tout donne quelque chose à mi-chemin entre Silicon Valley et Community. Ce n'est pas la série du siècle mais c'est raffraichissant et surtout assez méta (Ubisoft qui parle d'Ubisoft) et relativement honnête sur les pratiques actuelles des studios de jv. L'épisode 5 change radicalement de ton et relève sacrément le niveau. Cet épisode est peut être même ce que j'ai vu de mieux à la télé cette année.

Parks and Recreation - bon esprit - Netflix - 7 saisons - Terminé

Greg Daniels est un scénariste de génie. Il s'est fait un nom en bossant sur les Simpsons et en écrivant des épisodes comme 22 Courts Sur Springfield. Puis il a créé King Of The Hill avec Mike Judge. Puis il a développé la version américaine de The Office. Suite au succès de cette dernière, il a bossé sur un spin-off qui est devenu Parks and Recreations. Parks and Rec utilise le même format docu-fiction que The Office et suit le quotidien du service des parcs d'une ville fictive de l'Indiana. Leslie Knope (Amy Poehler) tente tant bien que mal de faire bouger les choses à grands coups d'optimisme mais doit souvent faire face aux réalités budgétaires et à la bureaucratie. Elle est aidée par une équipe de bras cassés à commencer par son patron (Nick Offerman) qui déteste l'idée même d'un gouvernement. Parks and Rec a propulsé sa carrière comme beaucoup d'autre monde comme Aziz Ansari, Aubrey Plaza, Chris Pratt et Adam Scott. Le ton est moins grinçant que The Office et l'univers développé petit à petit est criant de vérité. Comme pour The Office, il faut dépasser la première saison pour laisser le temps à la série de prendre ses marques. Certaines blagues sont improvisées par les comédiens et le tout est un petit bijou d'humour. Greg Daniels a deux nouvelles séries. Upload est déjà sur Amazon Prime et Space Force arrive le 29 Mai sur Netflix avec Steve Carrell en rôle principal accompagné par John Malkovich, Lisa Kudrow et Jimmy Yang. 



BoJack Horseman - noir - Netflix - 6 saisons - Terminé

Je ne sais pas si BoJack Horseman devrait figurer dans cette liste car ce n'est pas exactement une comédie même si cela ne l'empêche pas d'être drôle en utilisant un large répertoire de blagues. BoJack Horseman joue sur les mots et les situations, fait dans l'absurde et le trop réel, mélange les genres et les styles et soupoudrent le tout de références parfois presque trop obscures à moins de vivre à Los Angeles. Mais c'est une série importante qui n'a pas vraiment d'équivalent sauf peut être Louie de Louis CK que je vous recommande aussi même si elle est désormais introuvable en streaming. Les moments de rire laissent vite la place à des sujets durs et traités avec brio : la dépression, la solitude, l'alcoolisme,... Comme pour Futurama, on vient pour les rires et on repart avec un gros paquet d'émotions. Le casting est fantastique avec Will Arnett et Alison Brie dans leur meilleur rôle ainsi qu'un Aaron Paul post-Breaking Bad qui s'en donne à coeur joie.

The Simpsons - classique - Disney+ - 31 Saisons - TOUJOURS EN COURS DE DIFFUSION

Incroyable mais vrai : les Simpsons sont toujours à l'antenne et en sont à leur 31ème saison. Le seul problème est qu'ils auraient s'arrêter une vingtaine de saisons plus tôt, gloablement quand Mike Scully est devenu le patron. On pourrait écrire des pavés sur quand, comment et pourquoi la série emblématique est devenue banale voire franchement mauvaise. Il y a d'ailleurs une excellente vidéo à ce sujet. Au fond les raisons sont simples : les bons scénaristes sont partis, leurs remplaçants sont arrivés à court d'idée, la série provoc' a tourné limite réactionnaire et les personnages sont devenues des caricatures d'eux-mêmes. Pourtant les 8 ou 9 premières saisons comportent trois tonnes d'épisodes cultes, sont bourrées d'humour et d'insouciance et ne tentent pas de jouer les pères la morale. Je tenais à en parler car je me suis rendu compte que la série n'est finalement pas si connue en montrant à ma femme les épisodes que je considère comme des classiques. Les gens connaissent le nom des personnages et ont vu quelques épisodes mais dans l'ensemble la culture Simpsons s'arrêtent là. Ca tombe bien : ils sont tous sur Disney+ et bientôt en 4/3. Quant au débat VO ou VF, je vous laisse le choix. Personnellement j'ai du mal à revenir en arrière après m'être mis aux voix anglaises mais Philippe Peythieu (Homer) et Véronique Augereau (Marge) font un boulot fantastique pour la VF. Anecdote : ils sont mariés dans la vraie vie.
Rechercher sur Factornews