Connexion
Pour récupérer votre compte, veuillez saisir votre adresse email. Vous allez recevoir un email contenant une adresse pour récupérer votre compte.
Inscription
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation du site et de nous vendre votre âme pour un euro symbolique. Amusez vous, mais pliez vous à la charte.
 
ACTU

Nouvelle extension : Civilization VI : Gathering Storm

CBL par CBL,  email  @CBL_Factor
 
Cela commence à devenir une habitude. La première extension d'un Civilization est souvent assez pauvre et la deuxième transforme le jeu. Civilization VI suit le même chemin. Après un Rise And Fall sympa mais sans plus, Firaxis s'apprête à frapper fort avec Civilization VI : Gathering Storm.  Cette extension va introduire un nouvel ennemi : mère nature.

Tout d'abord le jeu va introduire les catastrophes naturelles mais le système sera bien plus poussé que dans Beyond The Sword. Il est question d'inondations, d'ouragans, de volcans,... Ces catastrophes ne seront pas totalement aléatoires. Elles apparaitront dans des zones prédéfinies comme des rivières pour les inondations et à l'intersection de deux plaques tectoniques pour les volcans. Oui, le jeu affichera désormais les différentes plaques tectoniques.



On peut aussi modifier les options pour diminuer ou augmenter la fréquence des catastrophes. Les catastrophes naturelles n'auront pas toutes la même force et les conséquences varieront selon les hexagones affectés. Les quartiers seront "pillés", les défenses des villes et les unités militaires seront endommagées et les unités civiles seront tuées. Le jeu affichera sur la carte les zones à risque type zones inondables et volcans. Alors pourquoi construire dans ces zones là ? Tout simplement parce qu'après une catastrophe de bonnes choses peuvent arriver. Après une erruption volcanique par exemple, le terrain autour devient super fertile. Ou alors il n'y a pas vraiment le choix. Construire en bord de mer permet d'accéder aux océans mais c'est prendre le risque de se bouffer un ouragan.

C'est déjà très prometteur mais Firaxis est allé encore plus loin en ajoutant la gestion du réchauffement climatique. Le principe est simple : plus vous utilisez des énergies fossiles et plus vous coupez d'arbres, plus le taux de CO2 grimpe et plus la température globale grimpe. Comme dans notre merveilleux monde réel, le réchauffement global a deux conséquences : augmenter la fréquence et la force des catastrophes naturelles liées au climat et augmenter le niveau des océans. On trouvait déjà le concept du réchauffement climatique dans le tout premier Civ. C'était même enseigné à l'école quand j'étais petit. Cela prouve bien que cela fait longtemps qu'on est courant du problème et qu'on a choisi de s'enterrer la tête dans le sable. On peut rejeter la faute sur les industriels et les politiques mais il y a plein de choses que vous pouvez faire pour faire une vraie différence.



Tenter d'enrayer les choses sera possible dans Gathering Storm en choisissant d'utiliser des énergies renouvelables et des civics appropriées. On ne sait pas si Firaxis mettra en avant la politique de l'enfant unique et le végétalisme mais on est curieux. Si vous n'arrivez pas à limiter les dégats, il est question de technologies visant à limiter les dégâts à base de barrières artificielles. En clair, cette deuxième extension prend surtout son importance en fin de partie (comme Beyond The Sword et Brave New World au fond) mais vous devrez anticiper ce qui va arriver sous peine de payer les conséquences.

L'autre gros ajout de gameplay est le retour du World Congress, l'ONU version Firaxis. Comme auparavant, le but du World Congress est de faire élire "président du monde" afin de viser la victoire diplomatique. Les résolutions sont toujours là et on peut toujours dénoncer ses petits camarades. Le climat aura aussi son importance. On peut choisir de pointer du doigt les civ qui choisissent de continuer à bruler du pétrole et on peut aussi choisir d'aider les civ en difficulté après une catastrophe.  Au passage, Firaxis va profiter de cette extension pour rééquilibrer le jeu et ajouter tout plein de choses : des nouvelles unités, des nouveaux batiments, des nouveaux quartiers, deux nouveaux scénarios...



Le tout sortira le 14 février 2019 à 40 euros histoire de ruiner la Saint-Valentin des couples et de faire passer un bon moment aux célibataires. Au passage, Civilization VI est en promo sur Steam et vient de sortir sur Switch. Il est aussi dispo sur iPhone et iPad et ce n'est pas un portage au rabais ou une version mobile free-to-play à la noix. C'est la version complète. Par contre que ce soit sur Switch ou sur iOS, il n'y pas de multi en ligne. On peut uniquement jouer en réseau local.


Rechercher sur Factornews